Principal » voitures » Voiture électrique : vers un bonus porté à 8.000 € ?

Voiture électrique : vers un bonus porté à 8.000 € ?

Alors que le gouvernement devrait annoncer une série de mesures au début de la semaine prochaine pour relancer l'industrie automobile, nos confrères du Parisien parlent d'augmenter le bonus accordé aux voitures électriques. Limité actuellement à 6000 €, il pourrait atteindre 8000 € avec le nouveau régime gouvernemental..

Avec des projets de réactivation du secteur automobile au lendemain de Covid-19, le plan de réactivation du secteur automobile devrait être annoncé le mardi 26 mai au plus tard par Emmanuel Macron lui-même. Si le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a déjà indiqué vouloir promouvoir les véhicules les moins émetteurs de CO2, nos confrères du Parisien lèvent le voile sur certaines des mesures qui y seront annoncées..

Bon d'achat de 7000 € ou 8000 € pour l'achat d'une voiture électrique

Invoquant un renforcement des mesures existantes, Le Parisien annonce l'augmentation du bonus accordé aux voitures électriques. Fixé aujourd'hui à 6000 euros pour les particuliers, il augmenterait entre 7000 et 8000 euros.

Limité à 3 000 € à compter du 1er janvier, le bonus accordé aux entreprises serait également revu à la hausse. Le Parisien évoque un chiffre allant de 5000 € à 6000 €.

Cependant, on ne sait pas si les critères de tarification seront maintenus ou non. Introduits en début d'année, ils prévoient une réduction de la remise pour les voitures électriques au-dessus de 45000 € et une annulation au-dessus de 60000 €.

 

Quantité actuelle

Montant du plan de relance

Personnes

6 000 €

7 000 à 8 000 €

Entreprises

3 000 €

5 000 à 6 000 €

Remboursement du bonus pour les hybrides rechargeables

Les voitures électriques ne seront pas les seules à bénéficier d'un appareil amélioré. Arrêté depuis quelques années, le bonus accordé aux hybrides rechargeables avec le plan de reprise devrait également revenir.

En deçà de celle accordée aux voitures électriques, l'aide pourrait atteindre jusqu'à 2000 €.

Un bonus de conversion étendu

Pratique en échange de la mise au rebut d'un ancien véhicule, la prime de conversion devrait également être augmentée pour aider les constructeurs à vendre leurs actions. Aujourd'hui il est estimé à 400.000 véhicules, ce parc est composé presque entièrement de véhicules thermiques.

Le Parisien évoque ainsi des aides allant de 1 500 à 2 000 euros pour les familles modestes et de 3 000 à 4 000 euros pour les «très modestes». Les règles de l'appareil seraient également assouplies.

Opinion de l'auteur

S'il est sage d'attendre les annonces officielles du gouvernement avant de couper le champagne, le plan de relance automatique est très pro-électrique. Le Parisien, qui avait précédemment annoncé les montants des obligations 2020, est globalement fiable dans les informations qu'il communique.

Associée aux mesures de l'UE, qui prévoit une exonération totale de TVA pour les véhicules électriques, cette remise accrue devrait inciter davantage d'automobilistes à passer à la solution électrique. Cependant, le gouvernement devra s'engager davantage dans la composante écosystémique s'il veut une transition massive vers l'électricité. À mon avis, il y a deux enjeux principaux: le droit à l'alcool, qui doit être plus fluide pour l'utilisateur, et les bornes de recharge rapide qui doivent être déployées en masse le long des grands axes, quitte à imposer à tout ou à tous certains opérateurs de stations-service.

Cependant, l'électricité ne doit pas être considérée comme une solution universelle et j'espère que ce bonus pourra être étendu à d'autres catégories de véhicules. Je pense à ceux qui émettent moins de 90 ou 100 g CO2 / km ou aux véhicules fonctionnant au gaz naturel qui, utilisant le biogaz, ont une empreinte carbone très favorable...

Michael Torregrossa

Recommandé
Laissez Vos Commentaires