Principal » guide conso » Voiture électrique : Bruno Le Maire veut « relocaliser la production »

Voiture électrique : Bruno Le Maire veut « relocaliser la production »

Interrogé lundi 25 mai sur BFMTV / RMC, le ministre de l'Économie a confirmé son intention de déplacer la production de voitures électriques et de batteries en France et de soutenir la distribution de bornes de recharge. Les voitures hybrides pourraient également inclure le bonus de conversion..

L'ensemble de l'industrie automobile est maintenant sur les lèvres du gouvernement. Cependant, annoncé mardi 26 mai par le président Emmanuel Macron, le plan de relance continue de filtrer. Interrogé sur BFMTV / RMC, Bruno Le Maire a confirmé plusieurs points et fourni des informations complémentaires, notamment sur la stratégie de production..

La Renault ZOE est toujours produite en France ?

Alors que Canard Enchainé évoquait dans un article publié le 18 mai l'interruption de la production de la ZOE à Flins, le ministre de l'Économie a insisté sur l'importance de l'industrie automobile nationale...

"Il ne s'agit pas de faire un plan sans que PSA et Renault ne s'engagent à implanter leurs nouveaux véhicules en France", a déclaré le ministre au micro, "notamment les véhicules hybrides et électriques et peut-être demain les véhicules à hydrogène".

Admettant qu'il n'interdit pas la suppression des sites Renault en France, il estime que "Flins ne doit pas fermer, [

...

] Il n'y a aucune raison en tant qu'actionnaire de Renault. "Il dit que Renault peut prendre des décisions" qui permettront le rapatriement de la production de véhicules électriques. "Nous parlons de la nouvelle Twingo Z.E., désormais assemblée en Slovénie? ?

Hybrides classiques comme approbation de stock ?

Hier, nous avons exprimé le désir d'augmenter le bonus pour les voitures électriques. Pas encore officiel, il pourrait s'élever à 8 000 euros pour les particuliers et 6 000 euros pour les entreprises..

Si l'hybride rechargeable devait de nouveau bénéficier d'un bonus allant jusqu'à 2000 €, l'hybride classique pourrait également rejoindre le plan de reprise. Le ministre de l'Économie et des Finances le comprend. Il garantit que le bon de conversion est «un outil efficace» pour l'écoulement des stocks et le renouvellement de la flotte «avec moins de CO2». Il s'ouvrira donc définitivement aux voitures hybrides, plus nombreuses que les électriques dans ce stock..

Dans le but d'identifier les voitures propres, y compris les «hybrides», Bruno Le Maire propose de soutenir la Toyota Yaris hybride, produite à Valenciennes. Cela pourrait également conduire au retour en France de la Renault Clio E-Tech, désormais assemblée dans l'usine turque de Bursa...

Nouveau dans les terminaux et les batteries ?

"Si je veux fabriquer entre 300 et 400 terminaux, est-ce que je trouverai quelque chose à recharger?" Demande le ministre. Il y aura aussi des réponses ici ", assure-t-il. Le plan de relance pourrait donc être impliqué dans les propos du secrétaire d'Etat aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, qui annonçait il y a quelques jours" 100 000 terminaux en 2021 "..

Bruno Le Maire souhaite également favoriser le transfert de la production de batteries dans notre pays. "Il y a un engagement que Renault doit prendre, et c'est d'être actionnaire de l'Electric Battery Alliance", a-t-il ajouté. "Il contient Peugeot, Total et Saft, mais il n'y a pas de Renault", ajoute-t-il. Pour le ministre, cela permettrait de "cesser de s'équiper de batteries produites en Chine ou en Corée du Sud alors que la batterie représente 30 à 40% de la valeur du véhicule".

Recommandé
Laissez Vos Commentaires