Principal » voitures » Véhicule électrique : les collectivités vont devoir accélérer

Véhicule électrique : les collectivités vont devoir accélérer

Le plan de soutien de l'industrie automobile du gouvernement jette un large filet. Voulant favoriser une relance axée sur les véhicules plus propres, il appelle spécifiquement les communautés à suivre le mouvement. Conversion de flottes zéro émission, financement des aides: les pouvoirs publics doivent agir.

La reprise sera résolument électrique. Suite à l'annonce d'augmentations de bonus pour les véhicules plus propres et au cap insensé de 100 000 terminaux, le gouvernement révèle d'autres leviers pour accélérer la transition. Il souhaite notamment imposer aux acheteurs publics un objectif de 50% de véhicules «électriques, hybrides ou à hydrogène» dans ses flottes. Une part qui touchera aussi bien les véhicules privés que les véhicules utilitaires légers et industriels. L'Etat, les collectivités et les pouvoirs publics seront même contraints d'acheter des véhicules électriques lorsqu'ils demanderont des véhicules du segment B2, qui correspond à des voitures urbaines comme la Clio et la 208. Ces mesures doivent être adoptées par le gouvernement dans quelques minutes. piste circulaire des semaines.

Les collectivités sont également invitées à financer 50% des nouvelles aides avec l'Etat: la prime de conversion de 2 000 euros. Un bon réservé aux véhicules électriques rechargeables et hybrides achetés par des résidents ou des travailleurs d'une zone à faibles émissions (ZFE) limité à 200 000 commandes. Avec la restauration de la prime pour l'achat d'une voiture hybride rechargeable (2000 euros), ils sont également appelés à proposer des services de colonne de recharge à leurs utilisateurs. L'objectif est d'encourager la conduite en mode électrique plutôt qu'avec le moteur essence de ces véhicules.

Recommandé
Laissez Vos Commentaires