Principal » sport auto » Un week-end à la montagne sous le signe du xDrive

Un week-end à la montagne sous le signe du xDrive

Chaque année, BMW organise une visite des principales stations de ski pour offrir l'opportunité d'essayer xDrive. Les conditions sont idéales pour les tests système de traction intégrale de marque dans l'hélice. Quelque chose qu'Abcmoteur avait déjà fait en 2015. Rassurez-vous, l'édition 2016 a apporté son lot de nouveautés !

Le week-end se compose de deux parties. L'un est dans conduite, tandis que l'autre est dédié à vérification du circuit

...

Neigeux !

De la berline «coupé» à la limousine en passant par le SUV hybride

435i xDrive Gran Coupé M Sport

Alors commençons par rouler sur une route ouverte. Je quitte l'aéroport de Lyon en Serie 4 Gran Coupé 435i xDrive pour rejoindre Chambéry. Une vieille connaissance! En fait, j'avais déjà réussi à prendre le volant lors du test Arnaud. Le six cylindres turbo en ligne de 3,0 litres développant 306 chevaux et 400 Nm de couple convient bien à cette berline avec son apparence de coupé. Le son est agréable, la poussée est facile (de 5 s à 0 à 100 km / h) et la position de conduite s'adapte bien.

Cette prise rapide est évidemment trop courte pour vous en dire plus sur la Série 4 Gran Coupé. Cependant, je me voyais continuer à bord pendant quelques centaines de kilomètres. Un vrai regret: le manque de précision de la direction au centre nécessite des micro-corrections.

X5 xDrive40e M Sport

L'après-midi demande du calme. Pour cela, rien de mieux qu'un impressionnant SUV hybride rechargeable pour rejoindre Bourg-Saint-Maurice: le X5 xDrive40e. A cette occasion, mon partenaire, Stéphane de Blog-Engine, prend le volant de ce modèle, dont il avait découvert le prototype dans les rues de Paris. Son point fort est de vous transporter confortablement avec un minimum de bruit. A titre de comparaison, le 435i est bruyant !

La trappe pour recharger les batteries

BMW était également responsable de la transition entre les moteurs électriques (113 ch) et thermiques (2,0l 245 ch) délivrant un total de 313 ch et 450 Nm. Vous ne ressentez pas de changements brusques en tant que passager et vous devez vraiment le faire. faites attention à sentir les quatre cylindres de démarrage. La puissance immédiatement disponible de l'unité électrique vous permet d'allumer des armes et de conduire quelques kilomètres sans utiliser une goutte d'essence sans plomb.

...

Limousine exclusive 730Ld xDrive

Pour le voyage en Val-d'Isère et le retour à Lyon, j'ai pu vivre ce que j'attendais le plus: la nouvelle Série 7! Ayant parcouru de longues distances dans une Audi A8, j'avais hâte de découvrir ce que propose le produit phare de la compétition. Pour être honnête, je ne pense pas que le design de cette limousine soit la plus grande réussite esthétique de BMW. On sent les efforts des designers pour le rendre plus attractif, mais tout manque de légèreté. !

Quoi qu'il en soit, le plus important est à l'intérieur! À partir de là, vous êtes transporté dans un univers très raffiné et spacieux, notamment dans cette version longue bataille. Le tableau de bord reçoit le bois avec un plus bel effet brillant, la console centrale est tactile et un écran avec commande gestuelle se démarque. C'est drôle de constater que le plaisir de conduire est là, bien qu'il soit différent de ce que propose la 435i. Ici, ils vous transportent très facilement. La suspension est capable de reconnaître à l'avance les imperfections de la route pour s'y adapter..

Une tablette dans l'accoudoir arrière permet même d'accéder à presque toutes les fonctions de la voiture

Le confort est réel. La sensation est comme un matelas pneumatique. Le dos d'un âne devient une petite boule

...

Il y a beaucoup à dire sur cette machine! A noter que je l'ai trouvé un peu moins puissant sur le 730d. Le diesel six cylindres en ligne de 265 ch et 620 Nm est très doux, mais un peu serré pour un dépassement rapide. Pour plus d'informations, Arnaud vous proposera prochainement son essai complet du Monaco Grand Tourer !

Le nouveau X1 sur glace !

Une fois sur place, à 1 800 m d'altitude, le climat est parfait. La neige est tombée la veille et aujourd'hui le ciel est d'un bleu immaculé! Voici les conditions idéales pour essayer 100% xDrive sur le circuit "Val d 'Isère Ice Driving".

...

Pour commencer cette agréable matinée, les moniteurs de conduite nous invitent à essayer le X1. Pour rappel, ce SUV n'a plus grand chose à voir avec son prédécesseur sur le plan technique. Il ne repose plus sur une base de propulsion.. C'est un idiot. Vous pourriez être tenté de dire que cela aura peu d'impact une fois sur xDrive, mais la philosophie est différente. En effet, une fois aux commandes, j'ai l'impression que le X1 est moins joueur que ses grands frères, comme le coupé Série 4. La raison de ce changement de comportement est liée à la répartition du couple entre les essieux avant et arrière (50/50 pour la base de transmission, contre 40/60 pour la base de transmission).

Cependant, le X1 n'a pas à rougir de sa capacité à jouer sur une route enneigée. D'une part parce que sur piste plate, il roule bien avec ses pneus hiver. Et d'autre part, parce que leur comportement est accessible à tous. Les systèmes d'assistance à la conduite sont très efficaces, que vous ayez ou non une compréhension de base de la conduite à faible adhérence.. Si, par exemple, vous avez le mauvais réflexe de rester sur l'accélérateur en entrant dans un virage par erreur, il suffit de survirer pour passer en toute sécurité. Grâce à des capteurs dans la direction, l'électronique arrêtera automatiquement l'accélérateur pour l'empêcher de tirer en ligne droite. C'est toujours rassurant !

En freinant légèrement sur les roues tout en évitant un obstacle, le X1 le fait sans sourciller. Nous avons presque oublié de conduire en blouse blanche !

Pour l'aspect plaisir, BMW nous propose de passer aux Coupé Série 3 et Série 4 équipés de pneus cloutés. Une fois l'antipatinage désactivé, les voitures n'hésitent pas à glisser un peu tant qu'on envoie la puissance au bon moment. Pour ce faire, il faut freiner suffisamment en amont du virage (le temps entre action et réaction est beaucoup plus long dans la neige!) Et laisser la voiture prendre l'intérieur du virage pour appuyer fort sur l'autoroute. Une fois que l'accélérateur a frappé la corde. Un bon glissement de l'essieu arrière suit qui s'enroule juste assez. Les autres béquilles électroniques restent actives pour ne pas trop compliquer la situation et compenser les erreurs..

Démo vidéo !

Les images sont de plus en plus révélatrices, d'où l'action !

En prime, quelques jolies diapositives sur les Series 3 et M235i redessinés:

La BMW i8 qui a bien choisi la couleur de sa carrosserie:



Après ça j'espère ne pas vous avoir donné envie d'aller trop loin en montagne, chers lecteurs! ?





Recommandé
Laissez Vos Commentaires