Principal » voitures » Un bonus de 1000 euros pour les voitures électriques d’occasion

Un bonus de 1000 euros pour les voitures électriques d’occasion

Annoncée par le ministre des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, cette aide dédiée aux véhicules électriques d'occasion sera accompagnée de nouvelles mesures de soutien au déploiement de bornes de recharge.

Alors que le bon de 7 000 € octroyé pour l'achat d'une voiture électrique devrait passer à 6 000 € à compter du 1er janvier 2021, le gouvernement envisage de nouvelles mesures pour soutenir le développement des véhicules électriques dans les ménages les plus pauvres. Annonçant la création d'un bonus de 1000 euros dans les DOM où «les véhicules coûtent plus cher qu'en métropole», le ministre des Transports Jean-Baptiste, Djebbari, a annoncé la mise en place d'aides aux véhicules électriques d'occasion . "Un bonus de 1 000 euros sera créé sur tout le territoire, sans conditions intermédiaires, pour l'achat d'un véhicule d'occasion 100% électrique", a-t-il déclaré lors d'un entretien. dans le Parisien. Si le ministre n'a pas détaillé le programme de mise en œuvre, on imagine que la disposition sera introduite à partir du 1er janvier 2021..

Dans le même temps, Jean-Baptiste, Djebbari propose la mise en place d'un "système de micro-crédit avec garantie de l'Etat". Déjà l'une des propositions de la convention de la ville sur le climat, serait destinée aux foyers les plus modestes. "De quoi instaurer une véritable équité sociale pour l'accès aux voitures vertes", a déclaré le ministre des Transports.

Nouvelle aide pour les bornes de recharge

En plus des aides à l'acquisition de véhicules, l'Etat souhaite soutenir le déploiement de bornes de recharge. Ce matin, lundi 12 octobre, la ministre des Transports et Barbara Pompili, la ministre de la Transition écologique, détailleront le plan de «100 000 terminaux». Un objectif que le gouvernement veut atteindre d'ici la fin de 2021.

Selon Jean-Baptiste Djebbari, il s'agira de renforcer l'aide déjà octroyée par Advenir, dispositif piloté par Avere France et financé par le mécanisme des certificats d'économie d'énergie (CEE). Aujourd'hui entre 1000 et 2000 euros par terminal, l'aide va désormais osciller entre 2000 et 9000 euros selon la puissance fournie.

Dans le même temps, le gouvernement entend mettre sur la table une enveloppe de 100 millions d'euros pour construire un réseau national de 500 bornes de recharge rapide le long des autoroutes et des routes nationales. Chaque borne sera équipée "d'au moins 4 bornes de recharge d'une puissance de 150 kW", a précisé le ministre...

Recommandé
Laissez Vos Commentaires