Principal » voitures » Renault veut une voiture électrique made in France à moins de 20.000 euros

Renault veut une voiture électrique made in France à moins de 20.000 euros

Touché par la crise sanitaire, Renault a bénéficié d'un prêt de l'Etat de 5 milliards d'euros. À quoi servira cette généreuse enveloppe? Si la réponse officielle est connue dans les semaines à venir, la stratégie a déjà fait l'objet d'une fuite dans la presse. Reuters a pu consulter un document interne révélant le plan quinquennal du nouveau patron de la marque..

L'ancien patron de Seat indique notamment qu'il souhaite accélérer dans l'électrique et rendre cette technologie plus accessible. "[

...

] entre autres, il faut se concentrer sur la plateforme CMF-B-EV, développant une gamme de véhicules électriques emblématiques et rentables, à un prix d'entrée de moins de 20 000 euros, produits en France », écrit Luca De Meo. Le dirigeant souhaite également délocaliser la production de diamants, désormais largement étrangère. Seuls 4 modèles (dont le Zoé) sur les 10 commercialisés par Renault sont produits en France. "Nous devons renouer avec notre territoire [

...

] Pour nous, il s'agit de savoir quelle valeur nous pouvons apporter au pays », annonce-t-il..

La production de Twingo ZE passera donc de Novo Mesto (Slovénie) à l'hexagone? Actuellement, seul le moteur électrique est produit en France, à Cléon. Ces annonces concernent également l'électrification et le lancement de nouveaux mannequins de différentes catégories. Luca De Meo souhaite diversifier la marque. «Le segment B est et restera essentiel pour Renault et Dacia, mais nous devrons innover pour défendre notre position au niveau mondial et nous assurer de rester leader en Europe», explique le patron. Il faudra attendre un peu avant de savoir si le constructeur lancera des modèles concurrents, le Tesla Model 3 ou le Seat Mii, ou les deux..

...

Recommandé
Laissez Vos Commentaires