Principal » actualités » À quoi ressemblera le parc automobile français en 2020 ?

À quoi ressemblera le parc automobile français en 2020 ?

Pour certains, il s’agit d’un exercice tourné vers l’avenir. Pour d'autres, ce n'est pas un problème car le moteur thermique devrait continuer à représenter la majorité des immatriculations de véhicules neufs..

Entre ces deux points de vue, comment imaginer l'évolution du parc automobile français d'ici 2020? Compte tenu du rôle que joue le transport dans les émissions de CO2 de la France, cette question mérite notre attention.

Premier constat: le piéton de l'année 2012 peut déjà observer dans la rue plus de la moitié des véhicules qui composeront le parking français en 2020! Il n'est pas nécessaire d'avoir fait des études approfondies pour le dire: le marché français des voitures neuves représente environ 2 millions d'unités vendues chaque année. C'est essentiellement un marché de la rénovation. D'ici 2020, les 32 millions de voitures particulières qui composent actuellement le parc automobile seront renouvelées d'environ 50%. La question se pose alors de savoir quels véhicules continueront de circuler à cette date. La réponse est loin d'être anodine, mais si on y réfléchit un peu on peut encore formuler quelques hypothèses probables..

La plupart seront des véhicules mis en circulation à partir de 2006, qui consomment peu et qui constituent déjà aujourd'hui une part importante du marché de l'occasion: citadines et berlines compactes, essence de petite cylindrée< 1,2L) ou Diesel (…

Voyons maintenant les 50% restants représentés par des véhicules neufs qui, indirectement, remplaceront les anciens véhicules actuellement en circulation et / ou ceux moins courants sur le marché de l'occasion. On ne peut s'attendre à une grande révolution dans les prochaines années. Tant que la taxe sur le diesel restera telle qu'elle est aujourd'hui, les véhicules diesel devraient continuer à consommer la plus grande partie de l'essence. Cependant, l'offre du constructeur en matière d'essence petit cylindre devrait permettre de rééquilibrer un peu le marché, notamment du côté des citadines. Le petit moteur turbo essence 3 cylindres ne sera plus réservé aux seules petites voitures car il devrait rapidement détrôner le bon vieux quatre cylindres de papa sous le capot de la plupart des berlines compactes (Renault Mégane, BMW Série 1, Peugeot 208 et 308, etc.

...

).

Quant aux véhicules hybrides (entièrement hybrides) et électriques, ils continueront de progresser. Oui, votre note augmentera devant les acheteurs potentiels. Mais combien pèseront-ils exactement en 2020? 5%, 10%, 20%, plus? Il est difficile de trouver un numéro avec certitude. Même dans les scénarios les plus optimistes, il est peu probable qu'ils représentent plus de 15% des véhicules sur la route étant donné leur popularité actuelle, qui est encore modeste (je ne parle pas des fans de Prius qui ne regarderont rien au monde!).

En l'absence de véritable panne, on peut quand même être assuré qu'en 2020, près d'une voiture sur trois finira par (!) Faire couper le moteur aux feux rouges. Un petit pas pour la planète et le CO2, un autre petit pas pour la qualité de vie des citadins.

Enfin, il est très probable que ce soit à Paris et dans les grandes villes de province où le développement est le plus spectaculaire. Avec la participation croissante des transports publics, des modalités actives et de nouvelles offres de mobilité partagée (Autolib ", Car2go, voyurelib ", Twizy Way, etc...

...

), la voiture pétrolière privée perdra progressivement sa place au profit d'alternatives de transport plus efficaces et plus attractives. Surtout face à la jeune génération qui se prépare désormais à entrer dans la vie active avec l'intention de dépenser son argent ailleurs que dans la voiture.

...

Recommandé
Laissez Vos Commentaires