Principal » actualités » Pour Total, le réchauffement climatique, c’est de la faute des consommateurs

Pour Total, le réchauffement climatique, c’est de la faute des consommateurs

Crédit photo: //pixabay.com/

Onze investisseurs, dont La Banque Postale Asset Management et le Crédit Mutuel, dans une action coordonnée par la société de gestion Meeschaert, avaient inscrit à l'ordre du jour de l'assemblée générale du Groupe une résolution, rejetée, qui aurait contraint Total à définir des objectifs climatiques les plus ambitieux au monde.

Neutralité carbone en 2050 ?

Total communique largement sur une feuille de route selon laquelle l'entreprise atteindrait la neutralité carbone en 2050. Ce programme inclurait l'utilisation par le consommateur final des produits commercialisés par le groupe, mais uniquement pour l'Europe..

À l'échelle mondiale, les rejets indirects, c'est-à-dire la part qui implique la consommation de ces productions, représentent 85% des émissions de gaz à effet de serre du pétrolier..

Les 11 investisseurs ont demandé que toutes ces fumées fassent l'objet d'un plan d'action contraignant. Plus précisément, il s'agissait de "modifier le statut du groupe pétrolier afin de renforcer la contribution de son modèle économique à la réalisation de l'Accord de Paris sur le climat"..

83,20% de rejet

Le PDG du Groupe, Patrick Pouyanné, avec 83,20% des voix, s'est prononcé contre cette résolution, justifiant, à l'ouverture de l'Assemblée Générale, sur les émissions indirectes de carbone: «Nous ne sommes pas responsables car ils dépendent des choix de consommation énergétique de nos clients ".

Il a ajouté: «Total ne fabrique pas d'avions, il ne fabrique pas de voitures, il ne fait pas de béton et ce n'est pas Total qui décide si un avion utilisera du kérosène, de l'électricité ou du carburant. hydrogène pour voler ".

Le Conseil d'Administration a, pour sa part, validé cette position comme suit: «L'approbation de la résolution proposée signifierait que votre société serait tenue pour responsable des questions sur lesquelles elle ne peut agir. , seuls les clients ont un contrôle direct ".

Échec ou grande victoire ?

Le rejet de la résolution menée par le collectif dirigé par Meeschaert a été accueilli très différemment. C'est "une belle opportunité manquée", déclare Greenpeace France..

Mais diverses ONG et autres structures estiment au contraire que rallier 16,8% des actionnaires autour de cette proposition est un réel pas en avant. C'est également l'avis des 11 investisseurs qui comptent poursuivre leur action pour convaincre de plus en plus de détenteurs d'actions Total.

Aux Etats-Unis, d'autres compagnies pétrolières comme Chevron, ExxonMobil, Shell et BP avaient pris une position commune similaire en 2018. Le média web The Verge l'a ensuite bien résumé dans le titre de son article sur le sujet: "L'avocat de La Chevron, s'exprimant au nom des grandes compagnies pétrolières, dit que le changement climatique est réel et que c'est de votre faute. "...

Prenez les bonnes décisions

Au fur et à mesure que le changement climatique se développe, avec sa part de catastrophes entraînant d'énormes déplacements dans le monde, les responsabilités se trouveront face à face....

Ce sont les jeunes générations, celles qui subiront des crises à répétition sans avoir vraiment pu bénéficier d'une consommation insouciante, qui se parleront d'une manière ou d'une autre sur la question, avec, en face d'eux, 3 groupes d'acteurs: des États et des structures qui fédérer (Union européenne, par exemple), le secteur industriel, les consommateurs.

Les États qui ont tenté de réorienter la consommation avec des aides importantes vers les entreprises et les familles auront quelque chose vers qui se tourner. Les producteurs blâmeront les consommateurs et, s'ils le peuvent, les États. Et aussi à d'autres entreprises, comme Total vient de le faire.

Énergies vertes

Pour Total, le message est clair: référence directe aux consommateurs responsables des émissions de CO2 dans l'utilisation de leurs produits liés à l'énergie. Une stratégie que le groupe peut se permettre même avec une légitimité apparente que beaucoup de ses concurrents n'ont pas.

Le groupe produit des puits de pétrole et de gaz, mais est également un fournisseur d'électricité qui peut être approvisionné à partir de sources vertes, de bio-GNV et de superéthanol E85. Son offre aux automobilistes est donc particulièrement variée et se réoriente déjà vers la mobilité durable. Total peut se permettre d'aligner les arguments en vous exonérant au moins partiellement de responsabilité pour les émissions indirectes de CO2 liées à l'utilisation de ses produits...

Cependant, est-il légitime et acceptable de vouloir se positionner comme une entité en dehors du problème? Et d'avoir une position vertueuse pour l'Europe différente du reste du monde pour des problématiques qui ne connaissent pas de frontières. ?

Total ne fabrique pas de voitures

...

Je ne suis pas sûr que les fabricants apprécient le retour de la boule de carbone sur leur terrain. Total ne fabrique ni voitures ni avions, ni véhicules en général, c'est (presque) vrai, mais cet argument n'est pas valable pour une entreprise qui accueille un partenariat. Plus de 50 ans chez Citroën, grande marque française de la mobilité durable, face à Renault et, désormais, Peugeot.

Dans tous les cas, le geste manque d'élégance, et chacun appréciera le manque de solidarité avec une industrie qui depuis des décennies lui a donné raison d'exister et de se développer....

L'alliance récente entre Total et Gaussin pour le développement d'un tracteur électrique capable d'accueillir deux réservoirs de carburant de 30 tonnes pour le ravitaillement des gros avions est mise en avant. C'est un argument qui pourrait expliquer pourquoi le groupe ouvre constamment de nouvelles perspectives dans un écosystème en développement.. !

Adoptez la mobilité durable

Dans tous les cas, le message de Total ne saurait être plus clair: que les consommateurs adoptent au plus vite de nouvelles habitudes de mobilité pour limiter le changement climatique. !

Les automobilistes et les voyageurs, bien sûr, doivent développer une prise de conscience qui les pousse à prendre de bonnes décisions pour leurs déplacements. Il existe actuellement de nombreuses formules qui ne permettent ni plus ni moins de torréfier l'huile..

En fait, quel est le pourcentage d'actionnaires qui ont voté contre la résolution des 11 investisseurs et qui ont entamé un parcours personnel vraiment vertueux pour leur mobilité? Ce n'est pas à ce niveau que nous devons rechercher la vraie raison du récent crash de communication?? ?

Recommandé
Laissez Vos Commentaires