Principal » actualités » Périphérique à 70 km/h : la supercherie sur la pollution démontée

Périphérique à 70 km/h : la supercherie sur la pollution démontée

Ouvert en 1973, le périphérique parisien est l'autoroute urbaine la plus fréquentée d'Europe avec plusieurs centaines de milliers de véhicules empruntant chaque jour cet itinéraire (270 000 en 2005). Depuis sa création, il a été embouteillage aux heures de pointe et sur 40 ans, la situation n'a fait qu'empirer.

Tout est fait pour déranger l'automobiliste

Maire de Paris pendant treize ans, Bertrand Delanoé a fait de son mieux il empoisonne la vie des automobilistes circulant dans la capitale: multiplication des adresses interdites, réduction et suppression des voies, désynchronisation des feux tricolores, moins de stationnement, multiplication des amendes abusives en tout genre, etc...

...

Sauf pour les deux roues, et c'est relatif! - traverser Paris et sa banlieue est un véritable parcours du combattant, même en transports en commun !

Dernièrement, bon nombre des grands boulevards ont vu leurs limites de vitesse passer de 50 à 30 km / h.

10 km / h en moins

...

et plus de pollution !

Cette diminution a également affecté le périphérique. La piste circulaire de 35 km devait donner 10 km / h le 10 janvier 2014 pour changer de vitesse. 80 à 70 km / h, alors que déjà en 1993, les panneaux de signalisation avaient été modifiés pour réduire la vitesse maximale autorisée de 90 à 80 km / h. Malgré tous les arguments utilisés par les politiques tels que les accidents, les embouteillages ou même récemment la pollution, toute réduction de la limite n'a pas amélioré la situation.

D'année en année la circulation se fait moins bien et la vitesse moyenne diminue, tandis que les accidents dus à la prolifération des radars augmentent à nouveau.

La mairie qui avait promis de réduire les accidents de 23%, la pollution de l'air de 5% et le bruit de 1,7 décibels est désormais complètement discréditée, comme les experts de l'Agence de l'environnement et de l'énergie (Ademe) a indiqué que 70 km / h est contreproductif.

La raison ? Comme l'avaient annoncé les opposants à cette mesure, cette nouvelle limitation implique entraînement avec un rapport de démultiplication inférieur. En conséquence, cela augmente la consommation de carburant et donc la pollution, ainsi que le volume sonore, car le régime moteur est plus élevé. Sans compter que se déplacer plus lentement augmente les désagréments causés par la circulation. Gilles Aymoz, directeur de la qualité de l'air à l'Ademe, explique: «Les réductions de vitesse décidées en Ile-de-France ont Faible impact À propos de la pollution. Au-dessus de 70 km / h, le gain est très faible. [

...

] en dessous de 70 km / h, ça sonne au détriment de la qualité de l'air. »Qu'en est-il de la réduction de vitesse à 60 km / h en raison d'une pollution récente? ?

Espérons que ces vérités seront entendues et aideront les associations automobiles à rendre le décret 70 km / h illégal.

En attendant, il est peut-être temps de réfléchir à de vraies solutions pour l'avenir de la périphérie.. ?

Recommandé
Laissez Vos Commentaires