Principal » guide conso » Officiel : le malus au poids confirmé pour 2021

Officiel : le malus au poids confirmé pour 2021

Alors que la disposition était absente de la loi de finances 2021, la pénalité sur le poids des voitures, une taxe qui s'applique principalement aux SUV, revient dans une version édulcorée...

Le gouvernement suivra-t-il enfin la Convention des citoyens? Ce groupe de 150 citoyens avait proposé diverses mesures qu'Emmanuel Macron s'était engagé à mettre en œuvre. Ceux qui ont percuté la voiture ont suscité beaucoup de débats, avec un joker donné sur le 110 km / h sur autoroute. Cependant, l'idée de pénaliser le poids de nos voitures avait gagné du terrain, avant d'être niée par le PLF, la loi de finances de 2021....

Or Matignon renverse la tendance. Cela a commencé avec divers médias, l'émission que le premier ministre remettrait cette mesure à l'ordre du jour. Jean Castex devrait présenter un amendement du gouvernement au PLF 2021 "dans les prochains jours", rapporte Les Échos. FranceInfo avait également reçu une confirmation du ministère de la Transition écologique. Barbara Pompili a ensuite officialisé l'information dans un tweet du matin:

L'augmentation du nombre de véhicules signifie plus de matériaux et d'énergie consommés, plus de pollution, - l'espace public disponible. La pénalité de poids que nous introduisons est un signal fort et nécessaire pour mieux prendre en compte l'empreinte écologique des véhicules plus lourds.

- Barbara Pompili (@barbarapompili) 15 octobre 2020

Une sanction anti-SUV

Avec le soutien de nombreux experts, la pénalité de poids est une nouvelle taxe automobile. A cela s'ajoute la sanction CO2, qui montera en flèche à un maximum de 40 000 euros en 2021. Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, s'y opposait en septembre: «Dans le contexte économique actuel, je ne veux pas d'augmentation de et je veux protéger les emplois industriels, les usines et le pouvoir d'achat des Français ".

Cependant, cette pénalité de poids serait plus légère que sa première version. Cependant, selon Les Echos, il s'agira de véhicules de plus de 1 800 kg, contre 1 400 auparavant. Dans la version originale, il était progressif, avec 10 € pour chaque kg supplémentaire. Cela n'a pas été confirmé.

Il s'adresse donc aux SUV, carrosseries plus lourdes, qui occupent désormais 40% du marché. Les voitures électriques et à hydrogène seront plutôt exclues, souligne B.Pompili, tandis que les hybrides et les familles nombreuses bénéficieraient d'une exemption partielle...

L'électrification des flottes étant une priorité pour réduire les émissions de CO2 de l'industrie, les voitures électriques seront exemptées de la pénalité de poids. Il existe également des paramètres pour les familles nombreuses, comme demandé par @Conv_Citoyenne. //t.co/oTCwz46TwY

- Barbara Pompili (@barbarapompili) 15 octobre 2020

Recommandé
Laissez Vos Commentaires