Principal » sport auto » Nissan ferme l’usine de l’e-NV200, mais confirme l’Ariya en Europe

Nissan ferme l’usine de l’e-NV200, mais confirme l’Ariya en Europe

Dans un plan de réduction drastique des effectifs, Nissan arrêtera la production de l'utilitaire e-NV200 en Espagne, mais s'appuiera sur un autre modèle en France tout en assurant l'importation du SUV électrique Ariya...

L'Alliance Renault-Nissan (plus tard Mitsubishi) brille depuis des années et devient numéro un mondial. Mais depuis la fin de l'ère Ghosn en 2018, tout est allé de mal en pis. Si l'on attend les décisions de Renault ce vendredi, ce jeudi était au tour de Nissan. Les Japonais ont annoncé une perte record de 5,7 milliards d'euros en 2019-2020 et un plan difficile.

Au revoir e-NV200, bonjour e-NV250 made in France ?

L'annonce la plus «sèche» de réductions de coûts, dans le cadre de la restructuration de l'Alliance, est en Espagne. Nissan fermera l'usine de Barcelone à la fin de 2020, où le e-NV200 est produit, entre autres. Par conséquent, la compagnie d'électricité actuelle n'a pas d'avenir. Cependant, la marque devrait s'appuyer sur Renault pour un autre modèle..

En tout cas, c'est ce que de nombreuses rumeurs diffusent depuis un certain temps. Le NV250, clone du Renault Kangoo lancé fin 2019, était attendu en version électrique. Cependant, le Nissan e-NV250 attend sa succession, construit sur la plate-forme du prochain Kangoo Z.E. Attendu au plus tard pour 2021, il verra sa production en France, à Maubeuge (ou à Douai en cas de transfert) avec son cousin tricolore.

Le prochain utilitaire électrique de Nissan serait "made in France" basé sur le futur Renault Kangoo.

Cette information n'a pas été confirmée par le constructeur, annonçant seulement de "s'appuyer sur le format leader-suiveur pour la production de certains véhicules"..

Ariya sera lancée en Europe

Dans son plan global, Nissan réduira donc sa capacité de production à 5,4 millions de voitures par an, contre 7,2 millions aujourd'hui. Il en sera de même pour les modèles, passant de 69 à 55. Comme annoncé il y a quelques semaines, l'Europe aura un catalogue Nissan amputé. Bonne nouvelle cependant, le SUV électrique Ariya se vendra bien avec nous. C'est le premier véhicule basé sur CMF-EV, partagé avec les futurs SUV Renault..

L'usine de Sunderland en Angleterre est également sauvée. La Nissan Leaf restera ainsi sur le Vieux Continent, au moins jusqu'à la fin de sa génération actuelle..

D'autres véhicules qui y seront produits, des SUV. Juke, Qashqai et X-Trail organiseront une course européenne. Les deux plus grands, renouvelés en 2021, devraient avoir des versions hybrides rechargeables e-Power. Le fabricant l'a confirmé lors de la présentation et a mis en évidence un premier regard dans une vidéo. Enfin, en Europe, Nissan annonce son objectif de vendre 50% des véhicules électriques d'ici 2023.

Recommandé
Laissez Vos Commentaires