Principal » actualités » Megane RS restylée : la sportive Renault toujours dans le coup ?

Megane RS restylée : la sportive Renault toujours dans le coup ?

Avec l'arrivée de nouveaux concurrents plus puissants et plus attractifs (Seat Leon Cupra, Peugeot RCZ R, Volkswagen Golf GTI), la Renault Mégane RS avait besoin d'un restyling pour rester dans la course. C'était le moment de l'athlète français qui vient de fêter ses 5 ans.

Considérée comme la compacte sportive la plus performante du marché, la marque Diamond peut-elle faire oublier à la vieillesse leur beauté et le rester avec la couronne du meilleur athlète? répondre

...

Un front plus agressif

Le principal changement esthétique après cette refonte est à l'avant. Le design est basé sur le nouveau style Renault vu sur les Clio 4, Captur et Scénic récemment redessinés. La gamme Mégane bénéficie d'un nouveau pare-chocs, d'une nouvelle calandre noire brillante qui reprend le logo Renault beaucoup plus grand et devient la signature de la marque avec le diamant. Les feux de jour situés sous les nouveaux phares elliptiques et sur l'extension de lame F1 sont toujours en jeu et donnent un joli look.

L'arrière de la RS n'a pas changé et conserve son potentiomètre trapézoïdal central.

Dans ce coloris, il reste sous-estimé contrairement au jaune "flashy" que l'on retrouve dans la plupart des designs de présentation. Le contraste entre le corps blanc et les cercles noirs donne un bel effet.

Mécaniquement, la Mégane RS n'a subi aucune modification et conserve son turbo 2 litres de 265 ch. Désormais, il n'est plus le plus puissant des Français, battu par la Peugeot RCZ-R 270 CV.


A titre de comparaison, avant la refonte:


Un intérieur discret mais bien équipé

A bord d'une Mégane RS on aimerait la sportivité, mais malheureusement on est un peu déçu.
Le tableau de bord ne se démarque pas assez de la berline Mégane malgré les inserts rouges sur le levier de vitesses, le volant et l'accoudoir. La marque se souvient encore du passage de la Mégane RS dans l'atelier Renault Sport avec des annotations sur les seuils de porte, les tapis de sol, la planche de bord côté passager et les appuie-tête...

Le pack cuir en option sur notre modèle d'essai offre bien entendu des sièges en cuir chauffants à l'avant et même une puissance pour le conducteur. Ils offrent un maintien satisfaisant en conduite sportive tout en restant confortables au quotidien - un bon compromis !

La verrière (malheureusement réparée) rend cet intérieur plus lumineux, mais protège également du soleil avec cette vitre teintée.


Un vrai cinq places ?

L'un des problèmes des coupés sportifs est l'équilibre entre la sportivité et l'espace. À ce stade, la Mégane RS résiste plutôt bien à ses rivales. En fait, les sièges arrière n'ont pas été sacrifiés et sont toujours accessibles à la plupart des passagers...

Considéré comme un cinq places par la marque, il est en effet possible de se retrouver avec trois sièges à l'arrière

...

mais pour la commodité de tous, il vaut mieux être "seulement" à deux et donc être beaucoup plus à l'aise !

Le coffre a 377 dm3, assez d'espace pour partir en vacances avec votre voiture de sport. De plus, l'ouverture est étroite et combinée au seuil de charge assez élevé, le remplissage du coffre devient plus fatigant.

Nouveau dans R-Link et RS Monitor

Le Renault R-Link désormais dans toute la gamme est un système multimédia qui intègre toutes les fonctions du véhicule..
Ainsi, vous pouvez accéder à la navigation (Carminat TomTom GPS), aux contenus multimédias (radio, musique, photos, vidéos), à votre téléphone, aux informations et services du véhicule, y compris les applications et le R-Link Store..

L'assistant d'assistance à la conduite de la communauté Coyote est inclus dans la navigation R-Link et signale uniquement les radars fixes. Pour obtenir les radars mobiles Coyote et d'autres fonctionnalités, vous devrez payer 99 € par an (peut être acheté via R-Link Store).

Le moniteur RS, disponible uniquement dans la gamme Renault RS, fournit tellement d'informations sur la voiture qu'il est difficile de se souvenir de tout. Les principaux sont la température de l'huile et de l'eau, la pression du turbo, l'angle du volant, les diagrammes de couple et de puissance...
Le chapitre performances vous permet de calculer le temps émis lors d'une course de 0 à 100km / h, 0 à 1000m, 100 à 0km / h,

...


Pour être complet, des conseils sont donnés (principalement pour le circuit) pour ne pas faire d'erreur lors de la conduite sportive..

Ces deux nouvelles fonctions intégrées à l'écran tactile sont contrôlées par le joystick multidirectionnel. Ce dernier répond mais est trop lent lorsqu'il est nécessaire de naviguer dans différents menus ou lors du guidage GPS. Un exemple évident est la saisie d'une destination: il faut naviguer sur le clavier et cliquer sur chaque lettre pour entrer dans la ville (comme un SMS mais avec un joystick).
Deux remèdes pour cela, faire agir un passager comme copilote ou laisser le joystick de côté et toucher l'écran tactile qui est par ailleurs bien orienté mais situé trop loin du conducteur..

Châssis infatigable et moteur discret

Ceinture de sécurité rouge bouclée, il est temps de prendre la route et de vraiment voir ce que cette Mégane RS a sous le capot.
A bord, la sensation d'être dans une voiture de sport n'est pas trop ressentie. Il est vrai que les 265 CV se portent bien sous la pédale d'accélérateur, mais la relative douceur des commandes (boîte de vitesses et pédale) ainsi que la bonne insonorisation contribuent au confort de la voiture....

Le moteur ne réveillera donc pas les tympans, le son des 4 cylindres est encore très faible dans l'habitacle malgré cet effet strident sur les régimes. L'accélération est impressionnante et quel que soit le régime moteur, grâce au turbo

...

La puissance uniquement aux roues avant est bien servie. Attention, même si en cas d'adhérence plus faible la voiture glisse (jusqu'au 3ème) sans être dangereuse. Il faut dire que ses 1394 kg à vide lui permettent de passer de 0 à 100 km / h en 6 secondes.
La consommation quotidienne moyenne est de 8,5 l / 100 km. Le châssis sait être souple tout en protégeant ses passagers à l'aide de sièges en cuir suffisamment souples pour un sport. La réputation de Renault n'est pas entamée avec ce modèle, le châssis colle littéralement à la route avec une conduite soutenue. Les amateurs de slip, carré ou tordu verront ailleurs.

Et sur la piste ?

Nous avons pu tester la Renault Mégane RS sur ce qui est sans aucun doute son terrain de prédilection, le circuit. C'est sur le circuit de Clastres que l'on a pu voir tout le potentiel de la voiture..
Avant de prendre la relève en tant que pilote et de déconnecter l'ESP, il est conseillé de le laisser pour les premiers tours. Malgré les aides à la conduite, la voiture laisse beaucoup de liberté et ne diminue en rien le plaisir de conduire. Les virages se déroulent à grande vitesse et c'est avec une grande sérénité que vous passez du mode ESP au mode Sport puis au mode Race..

Le mode le plus extrême (Race) déconnecte l'ESP, mais modifie également le son du moteur qui devient plus présent. Dans cette configuration, la Mégane RS se comporte complètement différemment. Les freinages fréquents doivent être corrigés avec le volant car l'arrière glisse vers l'extérieur (uniquement en cas de freinage brusque).

L'accélération est encore plus difficile à contrôler et c'est une conduite de style F1 qui se ressent au volant. La pédale d'accélérateur doit être réglée pour être à la limite du glissement et obtenir la meilleure adhérence. Une vraie difficulté pour le pilote mais assez amusante à faire. Nous n'avons pas à nous mentir, il faudra de nombreuses heures pour conduire "proprement" en mode Carrière..

Toujours à son meilleur

Cette sortie sur circuit a confirmé notre avis sur la Renault Mégane RS, en effet c'est une bête de course à l'efficacité redoutable..
Habitable, confortable (sur châssis sport) et avec une belle ligne après cette refonte, la voiture de sport Renault n'a pas vieilli et rivalise toujours avec ses plus jeunes concurrents..
Bien positionnée en termes de prix (à partir de 32 050 euros), la Mégane RS reste intéressante en attendant le lancement de la Mégane 4 RS prévu pour 2016. Cependant, à ce stade, il y a de bonnes chances de trouver une Mégane RS R !

On pourrait lui reprocher un manque de son et un habitacle pas assez "sportif", mais ses grandes qualités prennent le dessus et en font une référence dans les coupés sportifs...

Vidéo de test

Recommandé
Laissez Vos Commentaires