Principal » sport auto » Le Mercedes eSprinter disponible à la commande

Le Mercedes eSprinter disponible à la commande

Roadshow eSprinter, Roadshow eSprinter 2019, 2019

Après le Vito, Mercedes électrise son grand fourgon Sprinter. Vous pouvez désormais commander en France à un taux libre d'impôt assez maîtrisé par rapport à la concurrence..

La bataille pour les grandes compagnies d'électricité ne fait que commencer. Les fabricants écologisent progressivement leurs offres et proposent aux professionnels de plus en plus de versions sans émissions de leurs produits les plus vendus. C'est notamment le cas de Mercedes, qui lance les commandes françaises de son eSprinter, quelques mois après celles d'eVito. Il est disponible en deux versions, avec une batterie de 41 ou 55 kWh. Le premier, vendu 55 240 euros HT, promet une autonomie de 119 km en cycle mixte WLTP et 133 km en ville. Son package affiche 41 kWh nominaux pour 35 kWh utiles et alimente un moteur de 85 kW (116 ch) pour 295 Nm de couple. Limité à 120 km / h pour le marché français (ou 80 et 100 km / h en option), le Sprinter standard déclare une consommation moyenne de 34,1 kWh / 100 km en cycle mixte WLTP..

La version supérieure est équipée du même moteur. Son autonomie est légèrement augmentée grâce à une batterie nominale de 55 kWh (47 kWh utiles). Ainsi, l'autonomie passe à 157 km en cycle mixte et 173 km en ville. Proposé à partir de 61 740 € HT, l'eSprinter phare comprend un chargeur AC standard de 20 kW pour un réservoir plein en environ 2 heures et 30 minutes. En option, vous pouvez charger en DC 80 kW, réduisant le temps de charge à seulement 30 minutes de 10 à 80%. Mieux que la version standard, limité à 7,4 kW AC pendant 6 heures complètes.

Les deux versions ont un volume utile de 11m3 pour un poids brut de 3 500 kg. La capacité de charge utile va de 1045 kg pour l'eSprinter de 41 kWh à 891 kg pour l'eSprinter de 55 kWh. Selon Mercedes, le coût total de possession est très favorable pour les versions électriques de son camion. Dans un communiqué, le constructeur annonce que le TCO de la version 41 kWh «devient nettement inférieur à son homologue thermique» après 3 ans et 30 000 km parcourus par an...

Recommandé
Laissez Vos Commentaires