Principal » actualités » Fin du réseau Corri-Door : entre Izivia et EVBox, la bataille fait rage

Fin du réseau Corri-Door : entre Izivia et EVBox, la bataille fait rage

Déterminés à laver leurs vêtements sales en public, Izivia et EVBox sont dévastés par la fermeture brutale de 90% des bornes de recharge rapide du réseau Corri-Door. Automobile-Propre revoit les explications des deux acteurs.

Sortez le pop-corn car le (mauvais) feuilleton ne fait que commencer! Si Izivia a informé ses clients il y a quelques jours de la fermeture définitive de 189 terminaux du réseau Corri-Door pour des raisons de sécurité, le fournisseur de terminaux réagit et pointe du doigt la responsabilité de l'opérateur. filiale du groupe EDF. Atmosphère !

Deux incidents à l'origine du problème

Pour ceux qui n'ont pas suivi la problématique qui secoue le monde des électromobiles, elle remonte au 7 février, date à laquelle Izivia a notifié à ses clients «l'indisponibilité volontaire» de la plupart des Corri-Door en raison d'accidents constatés dans deux terminaux de réseau. L'opérateur, accompagné d'Automobile-Propre, a alors expliqué qu'il avait appliqué un «principe de précaution» et lancé une enquête pour définir l'origine du problème et surtout sa reproductibilité éventuelle dans d'autres terminaux du réseau. Le 28 février, le verdict tombe: par courrier électronique adressé à ses clients, Izivia annonce que les terminaux ne seront pas remis en service. Un coup dur pour les utilisateurs.

Quels sont les problèmes rencontrés? Quels sont les risques qui ont conduit à la fermeture des terminaux en question? Nous avons essayé de comprendre le choix d'Izivia. «Nous avons mandaté un bureau d'étude indépendant qui a confirmé le risque pour la sécurité», a simplement répondu l'exploitant. Refusant d'entrer dans le détail des résultats du rapport, il se contente d'annoncer la prochaine étape: celle d'une convocation pour un rapport médico-légal. Entre les lignes, il est entendu que cela pourrait conduire à une action en justice contre le fabricant..

Si Izivia n'a jamais voulu nommer officiellement le fabricant, on sait que les terminaux en question proviennent d'EVTronic. Basée dans la région bordelaise, la société a été acquise en 2018 par EVBox, propriété du groupe Engie. Outre Corri-Door, EVTronic a également fourni des terminaux à d'autres opérateurs et en particulier au CNR, qui a également rencontré un accident apparemment similaire dans l'un des terminaux du constructeur. L'enquête menée a cependant conclu qu'il s'agit d'un épisode isolé.

Terminaux EVTronic installés dans le réseau CNR

EVBox en position offensive

Si Izivia a indiqué qu'elle ne voulait pas «punir le constructeur» lors de nos discussions, EVBox est beaucoup plus critique à l'égard des équipements de la filiale du groupe EDF. Jusqu'ici, très discrète, l'entreprise est sortie du silence ce mardi 3 mars par un communiqué qui contredit les conclusions de l'opérateur et surtout son choix de fermer à la hâte le réseau..

«Cette annonce concerne les bornes de recharge EVTronic CC principalement produites en 2014 et 2015 avec une configuration Izivia spécifique. Les deux incidents signalés remontent respectivement à avril 2019 et juin 2019. Ils ont été minutieusement examinés par EVBox (

...

) Nous pouvons confirmer avec certitude qu'ils sont liés à la configuration spécifique d'Izivia. Dans tous les cas, il n'y a pas de risque de sécurité pour les utilisateurs finaux », précise l'entreprise qui n'a pas souhaité nous en dire plus sur les spécificités évoquées qui font partie des« éléments confidentiels du contrat ». . Izivia pour sa part nie le calendrier annoncé par le constructeur. "Ces incidents se sont produits fin 2019. Nous avons réagi rapidement pour enquêter sur le problème puis mandaté une société indépendante pour une évaluation qui a eu lieu en janvier", a déclaré Michel Cozic, directeur du développement et des projets d'Izivia, lors un entretien avec AVEM..

Une expérience à laquelle les équipes EVBox n'ont pas pu participer. "Afin de mener une étude indépendante, toutes les parties intéressées doivent participer et pouvoir échanger. Jusqu'à présent, EVBox n'a pas pu participer à ces audits et n'a pas pu accéder au rapport de ce bureau", souligne le communiqué....

Le réseau a-t-il été redémarré? Sans vraiment répondre à la question, EVBox nous dit avoir "offert son aide à Izivia ces dernières semaines et à plusieurs reprises pour rouvrir le réseau cargo au plus vite". Une fois de plus, l'exploitant nie les propos du fabricant: «Il n'y a pas eu de propositions d'actions préventives d'EVBox. S'il y en avait eu, surtout après les gros problèmes de fiabilité rencontrés en ligne cet été, nous n'aurions pas été contraints de le porter devant le tribunal de commerce de Paris, notamment pour faire la lumière sur le sujet. cause de ces problèmes »a souligné Michel Cozic.

Autre point rapporté par EVBox: "les échecs de maintenance des opérateurs". «Après la livraison de ses terminaux, EVBox a prescrit une maintenance professionnelle régulière à Izivia. Cependant, EVBox a constaté que la maintenance n'a pas été effectuée en continu ces dernières années », précise la société, indiquant qu'elle a également proposé des actions préventives à l'opérateur...

De nouveaux terminaux en route

Coupé de la majeure partie de son réseau, Corri-Door est désormais réduit à 28 terminaux fonctionnels, soit 13% des 217 du réseau initial. Un redéploiement est prévu pour porter le réseau à 50 terminaux sur le long terme.

Les emplacements restent à définir, Izivia devant valider les nouvelles installations avec leurs hôtes. Il en va de même pour la puissance et la configuration de ces nouveaux terminaux. «Nous ne sommes pas les seuls à prendre les décisions. Il y a des discussions entre les propriétaires des terminaux pour voir les solutions à mettre en œuvre », nous disent-ils..

Perdant 90% de son réseau, Corri-Door dispose de 28 bornes de recharge en France

En tout cas, le lancement de ces nouveaux kiosques n'est pas encore prêt. Au mieux, il ne devrait arriver que fin 2020 ou début 2021. Pour les utilisateurs, l'attente peut être longue.

...

«Pour les clients inscrits au pass, nous avons déjà payé une compensation en février. On en cherche plus »explique la filiale EDF..

Dans le même temps, Izivia continue de réfléchir à l'extension de son réseau de recharge rapide. Déterminée à tracer une ligne avec le passé, elle devra prendre un autre nom et adopter une configuration complètement différente avec environ 70 nouvelles stations. Distribués tout-terrain, ils disposeront de 5 à 6 points de recharge..

Une catastrophe pour l'écosystème français

Alors que la bataille juridique qu'Izivia et EVBox semblent vouées à mener devrait éclaircir les nombreuses zones d'ombre et instaurer une responsabilité mutuelle, l'utilisateur reste le grand perdant depuis la chute du réseau Corri-Door. Un arrêt qui arrive même au pire moment pour les constructeurs, encouragés par les nouvelles normes européennes pour accélérer les ventes de voitures électriques..

En Europe, la situation observée pour Corri-Door est sans précédent. Un opérateur n'a jamais supprimé un si grand nombre de terminaux. Aussi, sur un réseau national! Un fiasco qui ferait presque écho à l'échec monumental de Bolloré avec Autolib 'à Paris.

Une telle situation aurait-elle pu être évitée? Alors qu'Izivia suggère que la suppression des bornes de recharge était la seule solution possible, les déclarations d'EVBox jettent le doute sur la réelle volonté de l'opérateur de remettre son réseau en marche. Au-delà des possibilités techniques, la question des coûts d'exploitation a probablement influencé la décision de l'opérateur..

Recommandé
Laissez Vos Commentaires