Principal » stratégie » Et si PSA avait raison sur la voiture électrique ?

Et si PSA avait raison sur la voiture électrique ?

Les positions à contre-courant de Carlos Tavares, responsable de PSA, sur la question de la voiture électrique, ont plus souvent été interprétées comme une volonté de retarder un passage nécessaire vers une mobilité durable. Et si c'était une mauvaise interprétation ?

Une porte à fermer

Fin août 2013, en raison de propos peut-être imprudents, Carlos Tavares, alors directeur général adjoint des opérations Renault, a été licencié après 32 ans de service, dont un passage chez Nissan. Quelques mois plus tard, début 2014, il est invité à rejoindre le conseil d'administration du groupe PSA..

Cette dispute dans sa carrière professionnelle l'a amené à croire que son discours explosif sur la voiture électrique était un moyen de savonner le Z.E. par Renault et de gagner du temps pour trouver une voie originale de mobilité durable (comme la technologie Hybrid-Air abandonnée, dont la genèse bien avant 2014). Et ce, tout en continuant à vendre du diesel tout le temps et à redresser la barre du navire PSA..

À l'Assemblée nationale en 2012

Le 11 janvier 2012, Carlos Tavares, alors PDG de Renault, a très bien défendu la voiture électrique à la commission des affaires économiques..

Cela commence ainsi: «Le dernier sujet que je veux aborder, celui du véhicule électrique. Contrairement à ce que certains disent, ce n'est pas un «pari» mais une étape courageuse et stratégique qui vaut la peine d'être franchie. Nous avons devant nous un défi environnemental auquel nous devons faire face et résoudre de la meilleure façon possible ".

Puis il évoque «des raisons géopolitiques qui nous amènent à insister sur ce programme», ce qui se traduit par une augmentation du prix du pétrole. "Des études montrent que le véhicule électrique est moins cher et que son développement est inévitable", a-t-il alors déclaré..

L'hybride, une solution temporaire

Carlos Tavares a donc mis de côté la question du véhicule hybride. Nous pensons qu'il ne peut s'agir que d'une solution temporaire, car il nécessite deux types de moteur, thermique et électrique, ce qui se reflète dans le coût total du véhicule, et enfin dans les prix. Deux moteurs, c'est trop ".

En réponse aux questions des députés, il a assuré en 2012: «Notre métier chez Renault est d'apporter des réponses innovantes et rentables, en phase avec les attentes du marché. Et nous faisons. Nous sommes innovants. Nous avons lancé des véhicules zéro émission qui est un choix stratégique décisif ".

Demandes d'engagement des pouvoirs publics déjà

En 2012, Carlos Tavares est convaincu qu'il est sur la bonne voie pour soutenir la mobilité électrique capable de relancer l'activité d'une marque: «Grâce à notre programme centré sur les véhicules zéro émission», nous avons l'opportunité de faire un pas en avant significatif nos concurrents. Ce serait très préjudiciable si nous n'y parvenions pas, faute d'un ensemble cohérent de mesures en faveur de l'électricité ".

Il a déjà sollicité, comme toujours en 2019 via l'Association européenne des constructeurs automobiles (ACEA) dont il est président, l'aide des pouvoirs publics..

Ces derniers, en France, et à leurs yeux, n'en faisaient clairement pas assez: «Les primes versées aux consommateurs et les subventions aux collectivités locales pour le financement des infrastructures sont une bonne chose. Je compte sur le soutien public pour pallier le plus gros inconvénient du véhicule électrique, l'autonomie, l'augmentation de l'installation de bornes de recharge ".

En 2017, la menace d'une porte électrique

En 2017, Carlos Tavares, alors chef du PSA, n'a plus jamais prononcé le même discours. Au salon de l'automobile de Francfort cette année-là, il a déclaré: «Si on nous demande de produire des véhicules électriques, les administrations et les autorités doivent également assumer la responsabilité scientifique. Parce que je ne voudrais pas qu'ils découvrent quelque chose dans 30 ans qui n'est pas aussi beau qu'il y paraît ".

Dans les facteurs de risque, pour lui: l'origine de l'électricité, le recyclage des batteries, la gestion de certains matériaux ou les éventuelles émissions électromagnétiques des véhicules en charge..

Une position qui devient alors récurrente, alternant demandes d'aides d'État pour développer la mobilité électrique et alarmes autour de la voiture à batterie de traction..

Viser l'avenir

L'un des freins les plus importants de la voiture électrique est de se concentrer sur des problèmes obsolètes ou actuels, mais qui peuvent être effacés plus ou moins rapidement. Tous les risques mis en évidence par Carlos Tavares, et d'autres, ont été fréquemment évoqués à plusieurs reprises sur le site d'Automobile Propre...

Ainsi, en ce qui concerne les matériaux dits "rares" entrant dans la composition des piles au lithium, le recyclage de ces accumulateurs et bien d'autres problèmes..

Le progrès technologique doit répondre à toutes les difficultés que le développement de la mobilité connectée a exposées. D'où l'importance d'écouter les lanceurs d'alerte et de prendre en compte les problèmes établis qu'ils signalent..

Si votre jeu est de cet ordre, Carlos Tavares a raison de commenter les points noirs de la voiture électrique. Si, au contraire, il s'agit d'une manœuvre pour détourner l'attention du retard PSA sur la mobilité associée et recevoir une aide complémentaire, elle est évidemment beaucoup moins satisfaisante..

Hydrogène

...

Que penser de la solution hydrogène proposée par PSA? Une prudence justifiée et visionnaire? Volonté de ne pas suivre une voie dans laquelle Renault semble un peu leader ?

En avril 2018, Carlos Tavares justifie la nouvelle voie empruntée pour pallier les «carences» de l'électricité, notamment en ce qui concerne les temps de charge des batteries.

Il s'agirait de comparer les vertus environnementales de chaque solution, en espérant sans doute que le bilan penchera du côté de l'hydrogène grâce à des moyens de production de gaz de plus en plus propres. Avant même la fin de 2021, une offre sur les modèles H2 serait lancée, pour les professionnels.

...

c'est vraiment mieux ?

A Francfort en septembre dernier, Carlos Tavares montre déjà un peu moins d'enthousiasme pour l'avenir de la mobilité hydrogène, même s'il confirme que son groupe est très intéressé par cette solution...

«Pour l'hydrogène comme pour l'électricité, nous sommes revenus au même point de départ: où est l'infrastructure qui permettra aux clients de recharger leur véhicule électrique ou leur réservoir d'hydrogène avec une densité de réseau suffisante? ".

Puis le bal revient, cette fois, non pas sur le terrain des pouvoirs publics, mais sur celui des automobilistes: «Le public a voté dans un certain sens, nous sommes là pour servir cette intention. Peut-être que les citoyens n'ont pas compris tous les changements implicitement induits par leur vote et le découvriront au fur et à mesure que les choses se dérouleront sous leurs yeux "..

Le tournant est dans la phase de négociation

Enfin, l'idée que Carlos Tavares souhaiterait arrêter la voiture électrique n'est pas dépassée? ?

Chez Peugeot, l'e-208 est sur le point de se faire un nom sur les routes et le SUV e-2008 est en route. Citroën vient de livrer quelques éléments nouveaux sur sa feuille de route électrifiée à l'horizon 2025, se positionnant plus particulièrement auprès des clients professionnels. La Corsa-e, dans le catalogue Opel, apparaît comme une citadine électrique assez convaincante. À moins d'arrêter volontairement leur distribution, les modèles électriques de PSA sont en route. Et ils sont attirants.

En outre, le mariage risqué et audacieux avec Fiat-Chrysler Automobiles obligera la nouvelle entité à donner une nouvelle impulsion vigoureuse vers la mobilité durable. Actuellement, seul le développement urgent de modèles électriques avec batteries de traction semble permettre à ce désormais quatrième groupe automobile au monde de se conformer aux nouvelles normes européennes contraignantes....

Évidemment, cela n'empêcherait pas la diversification des moteurs à énergie alternative...

Recommandé
Laissez Vos Commentaires