Principal » actualités » Essai nouvelle Audi A3 Sportback S Line 35 TDI (2020) : le beurre et l’argent du beurre

Essai nouvelle Audi A3 Sportback S Line 35 TDI (2020) : le beurre et l’argent du beurre

Parfois, il y a des tests qui ne réservent pas beaucoup de surprises. L'A3 a toujours bien performé parmi les compactes premium et sa rénovation n'échappe pas à la règle...

Si vous ne comprenez pas au premier coup d'œil que ma monture du jour n'est pas un relooking mais une toute nouvelle génération, vous êtes pardonné. Quand j'ai découvert les premières photos, j'ai moi aussi eu un petit problème pour descendre l'A3 au point de jouez au jeu des 7 erreurs avec votre grand-mère pour valider toutes les modifications. Visuellement, cependant, il n'y a aucun doute. La nouvelle berline compacte offre un style légèrement plus rebondi qu'avant et, pour une fois, le kit carrosserie inhérent à la sellerie S Line ne l'emporte pas sur l'agressivité. On peut regretter quelques petites choses comme le plastique noir très flashy des fausses bouches d'aération à l'avant, ou les fausses sorties d'échappement à l'arrière (une mauvaise habitude malheureusement très présente chez Audi), mais globalement l'A3 jongle habilement entre style réglementaire et modernité.

Le nouveau venu grandit un peu (+ 3 cm de longueur, largeur et hauteur) mais il maintient une taille gérable dans la ville, avec 4,34 m de long et 1,82 m de large. Les nervures latérales massives obligent à faire attention lors de l'ouverture des portes du parking, mais le look dynamique est à ce prix! J'avoue que j'ai été un peu déçu par les photos au début de constater que les pneus de mon modèle d'essai ne montrent «que» 17 pouces, mais au final, c'est plutôt bien. par rapport à l'A3 et qui offre de nombreux avantages, à commencer par l'installation de pneus à montants hauts qui protègent un peu les roues en ville tout en conservant le confort. La S Line est normalement livrée de série en France en 18 pouces, mais mon modèle étant l'un des premiers modèles produits, toutes les options n'étaient pas encore disponibles lors de la commande..

Un intérieur en jeu

Comme dans le cas de la Golf 8, l'habitacle a évolué beaucoup plus profondément que la carrosserie. Mais contrairement à son cousin de Wolfsburg, l'A3 ne coule pas du tout au toucher et conserve une grande partie de ses commandes via des boutons physiques, en particulier pour la climatisation et l'allumage du feu. Quelque chose de très bon pour l'ergonomie, car cela permet de quitter plus facilement la route des yeux: il suffit de sentir, une fois que l'on a appris la position de chaque commande, activer une certaine fonction. Rien à dire non plus sur la finale, les deux réglages sont précis et la construction inspire le sérieux. Il n'y a pas de grincement à bord, il n'y a pas de jeu dans les différents boutons du volant ou de la console centrale, aucune potence ne se fait entendre, ça ne semble pas un peu léger. Chapeau! Certains de mes collègues ont critiqué la présence de beaucoup de plastique à bord, ce qui est indéniable, mais il faut un peu tempérer et reconnaître que pour la plupart ils sont bien faits et qui ne sont pas bon marché. Heureusement, le danger de l'Audi A1 est évité et il existe des matériaux en mousse là où vous vous attendez.

Il n'est pas nécessaire de présenter le très pratique Cockpit Virtuel configurable pour afficher les compteurs de vitesse, le GPS ou même l'ordinateur de bord, mais il faut noter que le nouveau MMI n'a pas besoin de molette de commande. Il faut maintenant passer par l'écran tactile du tableau de bord pour accéder au système multimédia. Ce n'est pas génial pour les empreintes digitales, mais entre un affichage précis et réactif avec une bonne définition d'une part et un logiciel assez intuitif, rapide et organisé comme un smartphone d'autre part, ce n'est pas le cas. Il n'y a vraiment rien à redire sur le changement. L'amplitude est plutôt bonne au début, surtout en optant pour le Boîtier DSG: ce dernier remplace le levier massif de la génération précédente par un petit interrupteur qui libère beaucoup d'espace dans le tunnel central et donne une réelle impression d'espace. L'arrière est un peu plus étroit mais toujours assez spacieux. Tout simplement, les grandes semelles intérieures installées à l'avant ne laisseront pas beaucoup d'espace aux jambes pour les passagers arrière. Le coffre offre suffisamment d'espace (380 litres annoncés) et dispose d'un plancher réglable en hauteur, selon qu'il y a ou non une roue de secours..

Services routiers de haut niveau

Si vous recherchez la sportivité et l'engagement au volant, partez maintenant. En revanche, si vous recherchez une compacte qui soit confortable en toutes circonstances, avec un réel confort et capable de se faire oublier lors d'un long voyage, ne cherchez plus.... Orné d'une suspension pilotée, la nouvelle A3 est une considération rare pour la catégorie et chouchoute l'arrière plus sensible... Le mode confort a tendance à pomper un peu sur les trottoirs cahoteux, mais est délicieusement fluide sur les autoroutes, les réseaux mineurs délabrés et les pavés de la ville. En sport, l'A3 s'intègre plus solidement dans ses supports sans devenir trop solide ou cassant. Il peut rouler à un bon rythme sur des chemins sinueux tant que l'on anticipe son poids (1485 kg à vide, avec chauffeur) et les bons sièges de la garniture S Line sont correctement entretenus. En revanche, sa direction, un peu trop filtrée, semble un peu moins précise et fidèle que celle de la Golf 8. VW se réserve également la possibilité d'ajuster sa suspension à 16 positions, tandis qu'Audi respecte trois lois: Confort, Équilibré et Sportif. N'étant pas sportive et ludique, la nouvelle A3 Sportback est exemplaire en stabilité et se veut rassurante lorsqu'elle atteint la limite d'adhérence...

La Daytona grise devant vous est équipée du diesel 2.0 de 150 ch (35 TDI dans la nomenclature Audi) qui devrait concentrer une grande partie des ventes. Attentif, volontaire et assez fort pour ne jamais manquer, A3 va comme un gant. Mais le vrai tour de force des ingénieurs allemands était avant tout de le rendre incroyablement sobre. En 550 km de conduite dans des conditions normales, l'ordinateur de bord n'a fait en moyenne que 5,1 l / 100 km ! Comptez environ entre 6,5 et 7,5 l / 100 km en ville selon le trafic, et un peu plus de 5 l / 100 km sur autoroute en respectant les limites de vitesse. Sur une double piste, à rythme constant (90 km / h), j'ai même réussi à descendre à 3,7 l / 100 km en une quinzaine de kilomètres. Un vrai chameau! Le bloc est accouplé à une boîte de vitesses DSG à 7 rapports bien calibrée. Il a une tendance marquée à changer de vitesse bien à l'avance pour favoriser la consommation de carburant, mais il n'est pas opposé à glisser la main entre les palettes, ou à garder une vitesse engagée un peu plus longtemps que d'habitude en mode Sport. Malgré son architecture à double embrayage, elle se comporte presque comme une transmission automatique classique avec convertisseur de couple, tant sa douceur est réelle au quotidien. Enfin, le seul vrai reproche que l'on puisse faire à propos de ce 35 TDI est qu'il est assez bruyant en accélération, mais ce n'est que la moitié d'un reproche: L'isolation acoustique de la cabine est suffisamment bien gérée pour que le bruit du moteur ne pénètre que sous de lourdes charges.

Tarif privilégié

Vous comprendrez que je n'ai rien à redire sur ce nouvel A3. Un regard, un véritable héritage sur la route, des intérieurs bien conçus et assez calmes (mais pas les plus spacieux de sa catégorie)

...

L'Audi compacte offre en fait des fonctionnalités que l'on trouve normalement dans le segment supérieur.. Pour être honnête, je ne sais pas à quoi m'attendre d'autre d'une compacte sportive sans prétention. Ce qu'il fait, il le fait bien et si ce n'est pas le plus amusant, c'est un parfait allié au quotidien... A 41850 € l'unité (46354 € en option comme ici), mieux vaut être irréprochable, pourrait-on dire. Il est vrai que la concurrence est un peu plus accessible, une Mercedes A 200d AMG Line à partir de 39 249 euros, tandis qu'une BMW 118d M Sport réclame 40 250 euros. Ce n'est pas un miracle, donc, nous devrons accepter la pénibilité d'exploiter les qualités de l'Audi et nous consoler avec le fait que notre configuration échappe à la rigueur...

Recommandé
Laissez Vos Commentaires