Principal » voitures » Essai Mini Countryman Cooper SE hybride rechargeable : gourmand mais sympathique

Essai Mini Countryman Cooper SE hybride rechargeable : gourmand mais sympathique

Version hybride rechargeable de la Countryman, cette Cooper SE a reçu une nouvelle batterie qui promet 51 km en électrique. Autonomie vérifiée mais associée à une consommation de carburant assez élevée.

En 2017, Mini a fait un pas vers l'électrification, grâce à sa maison mère BMW. D'abord implémentée dans le Bavarian Série 2 Active Tourer (225xe), l'architecture «plug-in hybrid» a ensuite été reprise par le cousin britannique Countryman. Développant 224 chevaux, il repose sur un moteur essence 3 cylindres de 1,5 litre accouplé à un bloc électrique. Initialement limitée à 7,8 kWh de capacité, la batterie de cette version Cooper SE e-ALL4 a été mise à jour en 2019 avec une capacité portée à 10 kWh, dans l'hybride rechargeable moyen du marché...

Confort allemand

La Mini peut être d'origine anglaise, mais la société s'est appuyée sur l'esprit allemand dans sa conception. On ne se plaint pas, car le confort à bord est très agréable. A chaque occasion, la suspension efface parfaitement les imperfections de la route.

L'isolation phonique est très prononcée, mais donne au moteur à essence un aspect schizophrène. A bas régime, il ronronne très fort comme un diesel mal exploité. Par contre, à vitesse de croisière et sur autoroute, on oublie. Un tel silence que parfois la présence des 3 cylindres est mise en doute, en pensant à la conduite électrique !

Ergonomie et multimédia à revoir

Là où de nombreux fabricants sont entrés dans la nouvelle ère, Mini reste au 20e siècle. Tant de boutons, de menus et de sous-menus, on se perd! Même après une semaine, il est difficile de savoir où trouver de nombreuses fonctionnalités. L'écran central est, bien sûr, tactile. Il s'ajoute au volant et aux commandes entre les sièges, ainsi qu'à un appareil à commande vocale. Malheureusement, cette dernière ne comble pas les lacunes ergonomiques, et il faudra chercher dans les différents menus avant de trouver ce que vous cherchez....

Utiliser le GPS est également dommage. Si l'indication de l'écran d'affichage avant aide, l'écran central est très brouillé. Il est difficile de distinguer les directions à prendre et le zoom appliqué ne s'adapte pas à la vitesse. Au final: de nombreux kilomètres et minutes perdus dans de mauvaises directions.

Tout n'est pas sombre. Vous pouvez profiter d'un affichage tête haute couleur assez complet. Autre point positif: les téléphones sont très bien reçus, avec quatre prises USB, dont une USB-C près de l'accoudoir et deux à l'arrière. Il abrite également une charge sans fil (par induction). Veuillez noter qu'il ne convient pas aux modèles plus grands, notre Samsung Galaxy S10 s'adapte simplement, sans l'étui. Notez que la compatibilité reste pour Apple CarPlay (bon avec l'iPhone testé), mais pas disponible pour les autres, Android Auto n'est pas pris en charge. Une aberration en 2020.

Gamme électrique honnête

Avec la nouvelle batterie de 10 kWh, l'autonomie théorique est passée de 40 km NEDC à environ 50 km WLTP. Et la pratique? Nous avons testé le mode électrique via le mode «Max eDrive» dans diverses situations. En ville il est possible d'atteindre 50 km, à condition qu'il fasse léger et que l'on ne s'aventure pas sur des routes secondaires. Sur ce type de parcours, à 80 km / h, l'autonomie est réduite à environ 30 km, soit une moyenne de 33 kWh / 100 km. Sur un parcours très mixte, même en voie rapide à 110 km / h, nous avons parcouru 23 km. À 125 km / h, limite du fonctionnement tout électrique, l'autonomie fond comme neige au soleil. Pas plus de 15 km doivent passer avant que le moteur thermique ne se réactive.

Lorsqu'il s'agit de recharger, il faut de la patience. Malgré l'évolution de 2019, la puissance maximale de ce mini hybride rechargeable est de 3,7 kW. Cela donne 2h30 pour trouver 80% et plus de 3h pour un total. Nous avons également testé avec une prise 220 V. Il faut 5 heures pour récupérer 100% de l'électricité, sinon 3h50 pour 80%. Le connecteur est situé sur l'aile avant gauche et l'état de charge se traduit par un voyant qui clignote pendant la charge et reste fixe une fois terminé. Gros inconvénient, impossible de connaître le niveau de charge, la Mini ne montre aucun indicateur sur le combiné d'instruments ou sur l'écran central. Ce n'est que lorsque la voiture est allumée que l'on peut montrer qu'elle est pleine d'électricité, avec une estimation de l'autonomie restante. Et encore une fois, il faut forcer le mode "Max eDrive", car les deux autres ne montrent que la plage de carburant.

Une unité d'essence gourmande

Bien que la partie électrique soit globalement satisfaisante, l'unité essence n'est pas très bon marché. Il se manifeste automatiquement au-dessus de 50 km / h en mode «Auto eDrive» et prend donc en charge tout déplacement hors de la ville. Avec elle il est rare de descendre en moyenne de 4 à 5 l / 100 km, conduction électrique comprise. Sur autoroute, avec peu d'hybridation, la consommation de carburant est proche de 7 l / 100 km. Enfin, sur autoroute, 12 l / 100 km sont dépassés, les 36 litres du réservoir sont absorbés en moins de 300 km.

Il existe également le mode «eSAVE», qui permet de recharger la batterie pendant la conduite, le moteur essence fait office de générateur. Nous ne le recommandons pas car la consommation explose et la recharge est programmée pour ne récupérer que 90%. Il aurait été préférable de régler le niveau de charge à 25% ou 50%, assez pour terminer vos déplacements en ville en mode zéro émission..

Un Mini sur les stéroïdes qui manque de praticité

D'un point de vue design, l'esprit Mini est bien présent, mais en mode musculation. Plus agressif qu'un Renault Captur E-Tech Plug-in, ce Mini Countryman Cooper SE e-ALL4 a l'air moins moderne. Plus impressionnant, cependant, avec ses 4,30 mètres de longueur, entre SUV «urbains» et «compacts». La largeur de 1,85 mètre est importante: idéale pour le confort des passagers, notamment sur les coudes, mais pénalisante en ville, notamment parce que les rétroviseurs ne sont pas rétractables.

Le design du tableau de bord correspond à celui de la Mini électrique, avec des courbes omniprésentes. On aurait aimé un compartiment plus pratique, à l'extérieur de la boîte à gants et des portes (avec deux compartiments, cependant). Dans le même temps, le fabricant fournit un éclairage ambiant - poignées, console inférieure et pieds avant. Réglable en 8 couleurs, toujours en option..

Les 405 litres du coffre sont appréciables, même s'ils sont à la traîne des 450 litres proposés par les versions 100% thermiques. Point pratique: il y a un espace supplémentaire sous le plancher pour les câbles ou autres petits objets. En trois parties, la banquette arrière ne peut être rabattue que par des pattes et non par le coffre, dommage pour la modularité. D'autre part, ils vous permettent d'ajuster l'inclinaison des dossiers. Un avantage pour donner quelques centimètres supplémentaires d'espace de chargement sans avoir à exiler les passagers. Avec 1275 litres avec tous les sièges arrière rabattus, le Countryman est moyen, mais le plancher n'est pas complètement plat..

Il y a de l'espace sous le plancher du coffre pour un rangement facile des câbles de chargement et des articles divers.

conclusion

Nous avons adoré le confort, le calme (sauf en ville avec le thermique à basse vitesse), l'autonomie électrique, le comportement très sain et les performances de cette Mini Countryman hybride rechargeable. Les points faibles restent la partie trop compliquée de l'infodivertissement, la navigation peu pratique, la modularité perfectible et la consommation de carburant très élevée..

Notre modèle d'essai avait de nombreuses options: finition Chili, jantes 18 pouces, caméra de recul, Pack Evasion, Pack Connected Navigation Plus. Cela a également un impact sur la consommation. Basé sur 43 g / km de CO2, dans notre modèle il est de 55 g / km. Dans le prix de base, le Mini Countryman Cooper SE e-ALL4 a un prix de base de 40500 € à partir du 1er mars 2020.

Nous avons aimé
  • Confort de suspension exceptionnel
  • Silence (sauf essence en ville).
  • Haute performance.
  • Conduite précise et saine.
  • Autonomie électrique de 50 km vérifiée en ville.
  • Le régulateur de vitesse adaptatif parfait.
  • L'écran d'affichage avant bien conçu.
  • L'espace intérieur.
  • Le boîtier inférieur pour les câbles de charge.
  • Le rapport prix / équipement


Nous l'avons moins aimé
    • La consommation élevée du moteur à essence (surtout dans eSAVE!)
    • Charge limitée à 3,7 kW
    • Indicateur de manque de batterie.
    • Le système GPS et d'infodivertissement obsolète.
    • Manque de voie active.
    • Rétroviseurs non rétractables, un gros risque en ville.
    • Canapé pliant non accessible depuis le coffre et non plat.
    • Capacité inférieure à celle des modèles thermiques.

En savoir plus sur la voiture hybride rechargeable Mini Countryman

Toutes les informations sur le Mini Countryman hybride rechargeable: présentation, chargement, fiche technique, vidéo, tests, actualités ...

Il veut discuter du forum hybride rechargeable Mini Countryman ?

  • SUV hybride rechargeable
  • Mini SUV
  • Mini hybrides rechargeables

Mini Countryman Cooper SE hybride rechargeable: gourmande mais sympa

  • Confort allemand
  • Ergonomie et multimédia à revoir
  • Gamme électrique honnête
  • Une unité d'essence gourmande
  • Un Mini sur les stéroïdes qui manque de praticité
  • conclusion

boutique

MAXICHARGER - Câble de charge réglable - 22 kW

à partir de 690 € ACHETER

Câble de charge

à partir de 230 € ACHETER

MINICHARGER - Câble de charge

429 € ACHETER Publicité

Sur le même sujet

Test Honda et VS Mini Cooper SE: le match entre voitures électriques urbaines

Test électrique de la Mini Cooper SE: une transition réussie

Mini Cooper SE: la citadine électrique en LLD à partir de 360 ​​€ / mois

Voiture électrique: ce qu'il faut retenir du salon de l'automobile de Francfort 2019 ?

Guide d'achat: 5 voitures électriques pour la ville

MINI Cooper SE 2019: un bulldog électrique de 184 chevaux

Électrique, hybride, hydrogène

...

Ce qu'il faut retenir du salon de l'automobile de Francfort ?

Francfort 2017: le Mini Electric Concept en avant-première

18 commentaires

18 Publier un commentaire (inscription requise)

Relier 13 fils de commentaires 5 réponses au fil de discussion 0 abonné Commentaire avec plusieurs réactions Commentaires les plus populaires 12 auteurs du commentaire Rick59

Bonjour,
J'en ai acheté une d'occasion le 12/2019, elle date du 8/2018, c'est donc une batterie de 7,6 kWh.
Je fais 26km par jour donc j'utilise l'électricité toute la semaine franchement la voiture est amusante à conduire je l'adore..
Ou je ne suis pas d'accord avec l'auto-nettoyage, c'est la consommation de 12l aux 100km sans lumière, juste avant la livraison j'ai fait un AR Nord Sud de 2300km, j'ai consommé 7,5l aux 100km, juste avant d'arriver au sud j'ai essayé les 300 derniers km en mode Économie, là ma consommation était de 8,5 l, j'étais dans cette section à 110 km.
Pour les 2000 km restants j'étais entre 120 et 130 km / h, j'ai constaté que la consommation était plus élevée en mode régulateur de vitesse (à vérifier à nouveau).
Je tiens à préciser que c'est le mode e-drive, la voiture gère automatiquement les 2 moteurs.
Je ne recommande pas cette voiture à un conducteur lourd, chaque voiture doit correspondre à son utilisation, pour moi avec mon travail elle est idéale
Bien sûr le prix est élevé, parfois ça s'améliore, il avait 20000 km, j'en ai 25000 pour le moment heureusement il n'y a pas de problème, c'est toujours BMW, j'espère que la fiabilité est là..
Vous pouvez voir la voiture sur le site Caradisiac avec le nom Rick59, je la trouve très belle maintenant c'est une question de goût, Mini on adore ou on déteste

...

Il y a 5 mois Jocitaro

Je viens de lire un comparatif sur un site américain dédié aux véhicules "verts", ils comparent la Bentley Bentayga V6 Hybrid avec la version V8 essence.

Bien que les configurations routières n'aient rien à voir avec l'Europe, le V8 sort avec une consommation plus faible basée sur ses mesures selon les normes EPA (23mpg pour le V8 vs 21mpg pour le V6h sur autoroute) donc la limite de la vitesse est inférieure à nos 13 km / h.

Un petit moteur hyperduit consommera toujours plus qu'un gros moteur qui met moins de masse en mouvement..

Avant d'acheter un véhicule, il est nécessaire d'analyser son utilisation avant de choisir le moteur..
Un mauvais moteur coûtera plus cher à l'utilisateur et sera plus nocif pour l'environnement.

Il y a 6 mois Jocitaro

Pas étonnant que la version thermique consomme moins que la version hybride.

L'hybridation n'est intéressante que si elle couvre de courtes distances parcourues en total électrique + l'équivalent en thermique.
En plus de cela, la version thermique consommera moins et ce sera encore plus vrai si l'itinéraire comprend des autoroutes..

L'hybride reste une échappatoire fiscale qui a créé des véhicules plus lourds qui consomment plus dans des conditions réelles.

Il y a 6 mois Pedro

Les gens achèteront-ils eux-mêmes cette voiture? Aucune limitation physique du vendeur ?
Dis qu'il y en a pour tout le monde

...

Il y a 6 mois ebire

Pratique donc intéressante et 4 ports USB, sinon encore assez désastreux.

Pas très bonne connectivité et information, commodité bla, consommation d'électricité excessive juste à l'extérieur des villes, et 50 km en ville avec 10 kWh était mauvaise, consommation de carburant assez élevée sur l'autoroute; 220 CV dont au moins 50 sans intérêt, 40 - 45.000 € la bête, êtes-vous franchement fier de votre produit? J'espère que non. D'autant que le côté esthétique n'est même pas l'explosion..

Un hybride rechargeable qui consommera plus quotidiennement qu'un chapeau thermique conventionnel. !

6 mois avant Twinax

Qui l'achètera en plus des accros de la marque? Ce véhicule a complètement surpassé l'efficacité énergétique, qui est toujours le principal objectif des nouveaux véhicules lors de l'achat d'un hybride rechargeable..

Il y a 6 mois Axone

La consommation d'essence me semble totalement anormale.
Je me souviens de ma Prius 2005 qui consommait entre 4,0 et 6,5 L / 100 km.
Cette BMW ne devrait pas consommer 7 à 12 L / 100km, vous avez un moyen de confirmer ou de nier vos mesures ?

Il y a 6 mois Liber38

Et dire que la maison mère bmw proposait il y a 5 ans une i3 Rex pour 8000 € de moins (!) Par rapport à cette mini avec:
- une batterie utile de 27 kWh et 230 km d'autonomie électrique totale
- une vraie charge ComboCS de 48 kW (25 minutes pour une charge de 10 à 80%)
- un prolongateur d'autonomie essence avec 140 km d'autonomie (réservoir 9 litres) avec une consommation de 7 l / 100 km
- une finition supérieure
- un châssis avant: matériaux composites, poids super léger, moteur essieu arrière
- plaisir de conduite incroyable (accélération, silence, agilité, rayon de braquage

...

)
Personnellement depuis 2 ans avec mon i3 je ne roule que 1,5% de mon km à l'essence -> consommation moyenne à 40000 km = 0,1 l / 100 km (40 litres au total)

Ces minis dans leurs versions élec et hybrides sont une régression à peine crédible.
Tout cela parce qu'un dirigeant de BMW en charge vers 2012 ne croyait pas en EV (et a depuis été limogé).
Le poisson pourrit toujours de la tête.

6 mois avant | Voir les réponses (4) Audewilkin

En moyenne 7 l / 100 km sur route et ayant droit à un ratio "voiture propre", ma Golf V de 10 ans consomme 5,5 l / 100 km réels, blague verte ces hybrides

...

.

6 mois avant l'otopropre

Prise en compte de l'autonomie du cycle combiné en mode électrique et de la consommation sur route ajoutée au temps de charge très court. Je trouve que l'étiquette à 55g / km est vraie

...

Il y a 6 mois Seb 77

Comment la consommation moyenne de chaleur est-elle calculée? 12L semble trop excessif, ne devrait pas être basé sur l'instant hein

6 mois avant | Voir les réponses (1) Septembre 77

"2017 le premier PHEV", lorsqu'ils ont introduit le X6 hybride en 2007 (sorti 2 ans plus tard).
Pratiquement tous les 10 ans, relancer quelque chose d'électrisant, nous avons rencontré plus de passionnés.

Il y a 6 mois Réflexion

Gourmet, CA 3,7 kW, batterie totale de 10 kWh, autonomie limitée en mode EV (seulement 20-30 km sur route), cher, trop personnel pour éviter

6 mois plus tôt

Recommandé
Laissez Vos Commentaires