Principal » voitures » Essai Mini Cooper SE électrique : une transition réussie

Essai Mini Cooper SE électrique : une transition réussie

Le modèle historique Mini est disponible en production de masse électrique pour la première fois de son histoire. Une transition progressive, sans beaucoup de révolutions mais avec des résultats surprenants. Née thermique, la Mini Cooper SE peut se vanter de bonnes performances malgré une fiche technique peu attrayante au premier coup d'œil.

Après une carrière de 61 ans, la Mini passe à l'électrique. Il a fallu mettre en place une réglementation européenne drastique sur les émissions de CO2 pour que le constructeur propose un modèle zéro émission en grande série. Une transition soutenue par BMW, la maison mère, qui a fourni divers éléments nécessaires à l'électrification. La Mini Cooper SE intègre ainsi le bloc d'alimentation des BMW i3. Un ajout gagnant: 184 ch (135 kW) et 270 Nm de couple sont parfaits pour la citadine colorée. Côté batterie, la citadine allemande utilise un package de 32,6 kWh qui permet une autonomie théorique d'environ 225 kilomètres..

Sous le capot de la Mini électrique

Une Mini pour les petits motards

Disponible uniquement en version 3 portes, la Cooper électrique nécessite des manœuvres peu pratiques pour se déplacer vers l'arrière. Si le conducteur et le passager avant sont forts, n'imaginez pas écarter les jambes entre le dossier et le siège: l'espace est réduit à quelques centimètres. Les familles peuvent préférer la version hybride rechargeable du Countryman, le SUV de Mini.

Cependant, le conducteur bénéficie d'un minimum de confort. Dans la finition éprouvée «Yours», la plus luxueuse, la sellerie rembourrée offrait une assise assez bonne. Le montant de la porte est légèrement incliné mais en ajustant manuellement le volant, une position de conduite correcte peut être trouvée. Les finitions sont soignées, les boutons séparés par de petites arches donnent à la console un aspect très technique. Cependant, l'affichage du tableau de bord ne peut pas être configuré. Il montre à gauche un capteur de puissance trop grand pour une utilisation douteuse, au centre la vitesse et quelques informations de conduite de base, à droite un indicateur de batterie inexact.

Côté instrumentation, le fameux disque central sort du compteur de vitesse pour un petit écran d'infodivertissement. Malheureusement, il n'y a pas beaucoup d'informations spécifiques au secteur de l'énergie. On aurait aimé pouvoir voir la puissance de recharge instantanée, le niveau de batterie restant exprimé en pourcentage et diverses statistiques de consommation et de régénération. En plus de ces lacunes courantes des véhicules thermiques électriques adaptés, la transition est généralement réussie.

Petite batterie pour un poids contrôlé

Au volant, les accélérations sont franchement brusques, sans coller au dossier du siège, respectant les 7,3 s rapportées pour abaisser de 0 à 100 km / h. Ils le sont encore plus dans le mode «Sport», proposé entre «Mid» (similaire à un mode normal), «Green» et «Green +» (mode éco). Réputée pour offrir des sensations de conduite proches de celles d'un kart, la Mini n'a pas changé dans le passage à l'électrique. Les courbes se font face sans erreur et la suspension offre un bon compromis entre souplesse et fermeté. La petite batterie de 32,6 kWh aide bien: sa faible masse ne nécessite pas l'utilisation d'amortisseurs puissants.

La Mini Cooper SE est également légèrement en surpoids par rapport à la version essence à transmission automatique: +145 kg pour 1365 tonnes. Elle reste cependant l'une des citadines électriques les plus légères du marché, entre 1,5 tonne pour la nouvelle ZOE et 1,2 tonne pour la Volkswagen e-Up 2.0. Fourni par le chinois CATL, l'accumulateur est distribué en forme de «T» sous le plancher et la banquette arrière, il est refroidi par un circuit liquide. Avec ses 96 cellules lithium-ion logées dans 12 modules, il offre 234 km d'autonomie théorique en cycle WLTP. Grâce à une faible consommation (rapportée entre 13,2 et 15 kWh / 100 km), l'autonomie réelle est finalement assez proche.

Le test routier

Nous avons testé la Mini Cooper SE sur deux parcours: un premier, exclusivement sur autoroute, suivi d'un second, principalement sur les routes départementales. À plus de 119 km entre la gare de Marseille Saint-Charles et la borne de recharge ultra-rapide Ionity dans le quartier Vidauban-Sud, la Mini Electrique s'est montrée dynamique. La transition et l'insertion sont faciles grâce au moteur BMW i3s et à son couple parfaitement proportionné à la catégorie du véhicule. On continuera de remarquer une vitesse de pointe limitée à 150 km / h.

Malgré sa capacité limitée, la batterie ne fond pas aussi vite que prévu. L'autonomie est modérément réduite lors de la conduite avec un régulateur (non adaptatif) entre 90 et 120 km / h, selon le tronçon. À tel point qu'une fois que vous atteignez la zone Sud de Vidauban, l'indicateur affiche 37% de charge restante de la batterie. En commençant par un plein de carburant, nous avons utilisé 63% de l'énergie contenue dans le colis lors de ce trajet de 119 km sur l'autoroute. La consommation moyenne est de 16 kWh / 100 km pour une vitesse moyenne d'environ 90 km / h. Un résultat sobre, résistant aux courtes accélérations du pied au sol, conçu pour tester le dynamisme du véhicule. Il y a une soixantaine de kilomètres d'autonomie selon le tableau de bord. Ensuite, nous connectons le Mini à un terminal Ionity via le connecteur CCS Combo.

Agile sur les petites routes

Le Cooper SE traverse facilement les villes et villages désignés le long des routes départementales. Son rayon de braquage de 10,7 m facilite les virages lorsque nous commettons une erreur sur nos routes. A noter que le regard des passants, déjà attirés par le look britannique de la Mini, est encore plus intrigué par le silence du véhicule. En électrique, la Mini Cooper semble attirer davantage le spectateur. La citadine se gare facilement sur une petite place de la rue lorsque nous arrivons à Marseille. Il conserve également les dimensions de la version thermique 3 portes: 3,84 m de long et 1,73 m de large, sauf pour la hauteur: 1,43 m. Une petite mise à niveau de 18 mm est nécessaire pour accueillir la batterie.

Logiquement plus sobre dans ce parcours mixte, la Cooper SE affiche une consommation moyenne de 14 kWh / 100 km, selon la fiche technique. 25% de la batterie est restée et nous avons utilisé 60% de sa capacité pour parcourir 130 km. Avec environ 200 km d'autonomie totale dans ces conditions, l'autonomie de la citadine est largement suffisante pour la plupart de ses clients réguliers. Cependant, la Mini Cooper, appréciée des habitants des villes les plus riches, devra trouver chaque jour de quoi se ressourcer. Une mission dangereuse dans nos villes quand nous n'avons pas de garage privé ou de logement individuel.

Chargement rapide et efficace

Avec une puissance de charge maximale annoncée de 50 kW en courant continu (DC), les Britanniques promettent que 35 minutes passeront de 0 à 80%. Si les premières minutes de charge démarrent lentement, les résultats finaux sont très satisfaisants. La puissance de charge moyenne, en effet, est de 44,9 kW à la fin de la session. Nous avons récupéré 15,73 kWh en 20 minutes et terminé la charge à 85%. Une petite pause qui suffit à vous remplir de quoi retourner à Marseille.

Le trajet retour est un peu plus long: 130 km, principalement sur les routes départementales du Var et complétés par des tronçons autoroutiers très encombrés. Sur ces types d'itinéraires, le freinage régénératif est très utile. Il est régulé par un bouton, qui vous permet de choisir entre un freinage fort ou faible. Un environnement minimaliste, qui méritait de gagner en précision grâce aux palettes au volant ou un menu dédié sur l'écran de bord. Cependant, il permet au véhicule de bien décélérer jusqu'à l'arrêt en économisant les pilules et en récupérant quelques kWh dans la batterie..

Lors de notre test, nous avons pu tester le Mini Electric sur le réseau Ionity

Haute puissance pour une charge quotidienne

Les propriétaires qui le peuvent auront un intérêt direct à installer une boîte murale puissante, car la Cooper SE annonce jusqu'à 11 kW de courant alternatif (CA). Le temps de charge est donc de 3 heures maximum et de 5 heures sur un boîtier mural de 7,4 kW. Branché sur une prise domestique classique, cela prend 13 à 14 heures. Comptez environ 5 euros pour une full house à la maison, bien moins cher que de recharger avec une borne rapide ou ultra rapide. Nous payons 13,76 euros pour récupérer 64% de la batterie de la station Ionity (0,86 euros le kWh via le Chargemap Pass).

Cependant, la Mini Cooper SE ne devrait pas apparaître fréquemment dans les bornes de recharge autoroutières. En raison de sa faible largeur, les longs trajets sont susceptibles d'être particulièrement difficiles pour les passagers. Nos deux vidéastes ont dû se contorsionner pour s'adapter à la fois au siège arrière et au siège passager. Cependant, l'espace à bord n'a pas été affecté par le passage à l'électricité. Le petit coffre a encore un volume de 211 litres, plus assez de coffre pour ranger deux câbles et quelques accessoires..

Prix ​​et marketing

Reste à convaincre les clients d'accepter le surcoût: la différence de prix entre la transmission manuelle essence Mini Cooper S de 192 ch et la version électrique est assez élevée: 9 300 euros. Un écart qui se creuse encore plus avec la Cooper la moins chère (75 CV essence): une différence de 17 000 euros. Ainsi, la Mini Cooper SE démarre à 37 600 € hors bonus vert dans le jalon d'entrée "Greenwich", jusqu'à un maximum de 40 800 € hors bonus dans le jalon "Yours". Les professionnels bénéficient d'une version "Business" beaucoup moins chère à 32 900 €, hors bonus. Un moyen de compenser la prime d'achat, réduite à 3 000 euros pour les professionnels. Une édition spéciale en LLD de 360 ​​euros par mois est proposée sans contribution, entretien compris dans la limite de 30000 km pendant 36 mois.

Fabriqué à Oxford au Royaume-Uni, le Mini Electric est disponible en pré-commande à partir de septembre 2019. La commercialisation et les premières livraisons débuteront le 5 mars en France. Une première étape avant le lancement probable d'un deuxième modèle zéro émission d'ici 2022: le Mini Rocketman.

galerie de photos

Plus d'informations sur la Mini Cooper SE

Toutes les informations sur la Mini Cooper SE: présentation, autonomie, recharge, fiche technique, vidéo, tests, actualités ...

Voulez-vous discuter de Mini Cooper SE dans le forum ?

  • Voitures de ville électriques
  • Mini citadine
  • Mini électrique

Test électrique de la Mini Cooper SE: une transition réussie

  • Une Mini pour les petits motards
  • Petite batterie pour un poids contrôlé
  • Le test routier
  • Agile sur les petites routes
  • Chargement rapide et efficace
  • Haute puissance pour une charge quotidienne
  • Prix ​​et marketing
  • galerie de photos

boutique

MAXICHARGER - Câble de charge réglable - 22 kW

à partir de 690 € ACHETER

Câble de charge

à partir de 230 € ACHETER

MINICHARGER - Câble de charge

429 € ACHETER Publicité

Sur le même sujet

Test Honda et VS Mini Cooper SE: le match entre voitures électriques urbaines

Mini Countryman Cooper SE hybride rechargeable: gourmande mais sympa

Mini Cooper SE: la citadine électrique en LLD à partir de 360 ​​€ / mois

Voiture électrique: ce qu'il faut retenir du salon de l'automobile de Francfort 2019 ?

Guide d'achat: 5 voitures électriques pour la ville

MINI Cooper SE 2019: un bulldog électrique de 184 chevaux

Électrique, hybride, hydrogène

...

Ce qu'il faut retenir du salon de l'automobile de Francfort ?

Francfort 2017: le Mini Electric Concept en avant-première

16 commentaires

16 Publier un commentaire (inscription requise)

Relier 9 fils de commentaires 7 réponses à la discussion 0 abonné Commentaire avec plusieurs réactions Commentaires les plus populaires Commentaire de 13 auteurs du commentaire de Zek

"Pour la première fois de votre histoire?"
vous ne devriez pas être satisfait des fichiers d'impression envoyés par les fabricants

...

.

La mini électrique a été développée il y a plusieurs années (de mémoire 2009/2010), proposée à la location pour des tests pour tester le groupe motopropulseur, mais strictement à 2 places (de mémoire la batterie était à l'arrière endommageant les sièges). le résultat de ce test validé et lancé le projet i3 en bmw

...

Il y a 7 mois Liber38

Ce minicooper 2020 utilise différents éléments de la BMW i3 2012: même taille, même prix, même batterie, même excellent groupe motopropulseur, même accélération, même limite de vitesse, même autonomie.

Pour le reste, tout est en déclin: châssis électrique non exclusif: moteur avant, donc moins motorisé, plus lourd car le cadre aluminium manque, tableau de bord classique et obsolète, matériaux intérieurs classiques et moins nobles, aspect extérieur non innovant, électronique bord réduit, etc...

...

Pourquoi construisez-vous ce véhicule? Peut-être que l'apparence fait moins peur aux plaies que l'i3? Autre que ça

...

Un véhicule en marche arrière; comme bmw sur électrique.
Dommage qu'ils aient vraiment eu un avantage avec l'i3 en 2012.

8 mois avant | Voir les réponses (2) Vincent-Lux

Félicitations pour cette vidéo "nouveau style", allez, vous êtes sur la bonne voie

...

Échecs 8 mois plus tôt

37600 € pour 32 kWh, ce qui en dit moins ?
Ce sera la voiture de Madame, quand Monsieur aura dépensé 49600 euros pour 50 kWh.

Il y a 8 mois pilouche

Je me demande si BMW est victime d'une arnaque de naissance ou de formation

...

Ils ont la batterie 120 Ah à leur disposition et ils ont mis dans la batterie 94 Ah, peu importe!

8 mois avant | Voir les réponses (4) Lovecar

Quelle déception 200km d'autonomie !!! Chargeur 50 kW, pas de place, coffre-fort avec tampon, pour 40000 euros !!!
eh bien on peut dire que BMW est à l'ouest

...

La Peugeot E 208 fait 340km, un chargeur de 100kW pour 32000 et un coffre non pas de 200L mais 406L

...


AP a pu faire le test sur autoroute et sous la pluie, voir l'autonomie avec nous à Paris, car le grand soleil, pendant la journée, 90km / H n'est pas très réaliste comme test .. le test pour l'E-208 est été la nuit, sous la neige sur la route..
Merci AudiPropre

8 mois avant | Voir les réponses (1) postcombustion

Votre vidéo d'essai est hautement qualitative. Félicitations à Hugo et à l'équipe de prise de son et d'enregistrement pour un travail de qualité. Le son est super propre, même par vent fort, l'image n'est pas tremblante, le mixage audio est beaucoup plus agréable qu'avant avec de la musique, les prises de vue sont très belles et votre apparence visuelle avec l'ensemble de fonctionnalités à l'écran est un super nouvelle que j'apprécie! Vous devez sauvegarder cette recette pour tous vos futurs tests vidéo, c'est la recette gagnante, vous avez trouvé la formule, maintenant gardez-la pendant que vous l'améliorez au fil du temps. Toutes nos félicitations.

PS: Dans le passé, j'ai été très critique à l'égard des essais très approfondis mais douloureux d'Hugo à regarder, et je sais saluer l'effort personnel et matériel et l'investissement des équipes et des journalistes en cas de besoin...

Il y a 8 mois Bdd13

40K € pour une citadine avec des gilets jaunes (voir photo). C'est sans aucun doute la conception de BMW de la démocratisation du véhicule électrique !

Il y a 8 mois Twinax

Quand on voit l'autonomie et la perte de poids sur le prix de la voiture, la transition échoue.

il y a 8 mois

Recommandé
Laissez Vos Commentaires