Principal » actualités » Essai MG ZS EV : au bal masqué

Essai MG ZS EV : au bal masqué

MG est relancé en Europe avec le ZS EV, un SUV électrique qui mise sur son prix ultra-agressif de 29 990 euros pour séduire. Mais parfois un visage inattendu se cache derrière le masque.

En 2010, une loi est entrée en vigueur qui interdit de se cacher le visage dans les espaces publics. Sortir en public sans se couvrir la bouche et le nez en 2020 vous donne des regards accusateurs et vous pouvez même obtenir un billet dans les transports en commun. Qui l'aurait attendu! En tout cas, il y a ceux qui ont reçu le message. MG, le constructeur britannique historique, revient sur le devant de la scène au moment même où il est conseillé de se cacher le visage pour ne pas avoir d'ennuis. Oui derrière son masque "so british" il y a en fait le groupe chinois SAIC (Shanghai Automotive Industry Corporation), un géant qui n'est autre que le premier constructeur automobile chinois. La stratégie de la marque pour s'implanter en Europe est relativement simple, car elle consiste à miser sur l'électricité et à atterrir à des prix extrêmement compétitifs. L'intention est louable, mais le dragon asiatique semble avoir oublié une étape du processus: il ne suffit pas de coller un emblème européen sur une voiture pour la rendre européenne..

Une flexibilité inquiétante

On dit souvent que le marché européen est l'un des plus exigeants car les clients attendent beaucoup de leur voiture. Et c'est vrai: quand on voit la qualité de nombreux produits français, allemands ou anglais, on se dit que le standard est assez élevé. Même les Italiens, autrefois souvent qualifiés d '«artisans» par la presse spécialisée, produisent désormais des voitures de grande valeur. Alors quand on découvre un produit qui ne nous était pas initialement destiné (la MG ZS est commercialisée en Chine dans une version thermique depuis 2017) mais qui est arrivé sans changements majeurs de fond, forcément, la surprise est considérable. Lors de mes premiers tours en ville, j'ai trouvé la suspension étonnamment confortable, ce que j'ai initialement attribué aux pneus à longue course et aux flancs hauts. Puis vint la première bosse et j'ai tout de suite vu le bémol: l'avant prend sans trop reculer, ok, mais l'arrière rebondit deux fois avant de se stabiliser. Si c'est aussi lisse et effronté à 20 km / h, alors il y a lieu de s'inquiéter.

...

Et de fait, une fois sur le réseau secondaire, la phrase tombe: au premier virage, 10 km / h sous la limite autorisée, le ZS EV plante sur ses supports et elle bascule sans vraiment s'arrêter, tandis que ses fesses dansent pour savourer les bosses. Le tout avec une direction floue qui n'aide pas à ressentir la prise en main disponible et dont la régularité est quasi inexistante. C'est simple, à part le roulis prononcé, rien ne se fait entendre dans le SUV, si ce n'est que ce dernier déplace effectivement ses plus de 1,4 tonne sur la route et le poids prend rapidement le dessus sur le véhicule. bestiau qui sature l'adhérence de ses pneus, pourtant honnête Michelin Primacy 3. En cas d'évasion à plus de 80 km / h, l'ESP sera le seul rempart sur lequel vous pourrez compter pour éviter le pire et empêcher la voiture de dévier.

C'est dommage d'avoir conservé des amortisseurs aussi faiblement calibrés (surtout à l'arrière), d'autant plus que la partie moteur électrique est bien maîtrisée.. Les rappels sont rapides, l'accélération est simple et le SUV n'est pas trop gourmand même en cas de besoin, avec une moyenne d'un peu moins de 19 kWh / 100 km enregistrés lors de notre test. Honnête pour un modèle assez grand avec des jambes de 4,31 m de long qui frôle une tonne et demie. MG annonce 263 km d'autonomie en WLTP grâce à la batterie de 44,5 kWh et il semble tout à fait possible de s'en approcher jouer le jeu de la conduite économique. En ce qui concerne la recharge, la voiture accepte jusqu'à 85 kWh, allant de 0 à 80% de charge en environ trois quarts d'heure. Et sur la route, le SUV a évidemment un freinage régénératif, dont l'intensité est réglable sur trois niveaux (impossible de le couper, ce qui exclut les roues libres). Cependant, il n'y a pas de mode de conduite à pédale unique, ce qui signifie que bien que le véhicule freine dès que l'accélérateur est relâché, il ne s'arrête pas. complet, comme une Nissan Leaf par exemple.

Avantages dans la nature

Concernant le design intérieur et extérieur, MG a joué un rôle très consensuel et sa ZS s'inspire de nombreux autres modèles à la fois, sans offrir une personnalité forte et vraiment marquée. Dans l'ensemble, le SUV chinois-anglais est assez bien proportionné et pas désagréable à regarder, mais il ne se démarque pas de la foule. La qualité des matériaux est légère à l'intérieur, les supports sont parfaits, l'écran tactile (bien que compatible avec CarPlay et Android Auto) est une lenteur inconnue de tout autre modèle récent du marché, le système de son est plutôt médiocre

...

Bientôt, vous n'obtenez que ce pour quoi vous payez. ZS EV est une passerelle vers l'électricité, Mais il ne faut pas s'attendre à ce qu'il rivalise vraiment avec des modèles comme le bon Kia e-Niro ou la récente Peugeot e2008. Les deux sont nettement plus chers, mais la différence est pleinement justifiée, car ils sont infiniment plus sophistiqués. Il y a la possibilité d'opter pour une finition Luxe (31990 €), qui ajoute entre autre un toit ouvrant, des roues de 17 pouces et des sièges chauffants, mais toujours gréé, le SUV reste relativement bas de gamme..

Pour rendre son produit attractif, MG insère le package dans des services auxiliaires et propose un offre de lancement franchement intéressante pour la conversion en électrique: le constructeur propose une Wallbox et son installation au domicile du client, ainsi qu'une carte de recharge Chargemap accréditée avec l'équivalent d'un an de consommation électrique. De quoi permettre aux propriétaires de conduire gratuitement les premiers mois! Mais le défi à relever semble colossal pour le constructeur britannique made in China. Avec un point de vente physique unique en France, situé à Paris, première place sur leur site Web pour commander et demander un test. Sauf qu'il n'y a pas de réel lien entre le DG d'hier et celui d'aujourd'hui, et surtout sans justification pour utiliser la marque autre qu'une pure tentative marketing pour capter l'intérêt de ceux dont le nom Morris Garages évoque. un passé glorieux. , nous devrons nous lever tôt pour que les gens s'intéressent au produit. Je le crois en ville, où la ZS EV peut séduire par sa praticité, son confort et sa flexibilité que l'électrique, mais beaucoup moins en dehors de la ville où son comportement manque de rigueur. SAIC n'est pas un imbécile et tente de maintenir le mythe en présentant occasionnellement un ou deux roadsters de marque MG ou des studios de style coupé, juste pour attirer l'attention. Mais de façon réaliste, ces croquis ont autant de chances de devenir un jour un modèle de production que vous ou moi de remporter le jackpot de l'Euromillion. Par exemple, même déguisée, l'illusion ne fonctionne vraiment que pour ceux qui veulent y croire !

Recommandé
Laissez Vos Commentaires