Principal » voitures » Essai Hyundai Kona 64 kWh : plus jamais en panne d’énergie ?

Essai Hyundai Kona 64 kWh : plus jamais en panne d’énergie ?

Près de 500 kilomètres d'autonomie, recharge rapide en 100 kW, dimensions polyvalentes: le Hyundai Kona électrique de 64 kWh est attendu de ces caractéristiques plutôt alléchantes. Sur le marché depuis le 11 juillet en France, le SUV entre dans la catégorie très fermée des véhicules électriques grand public, éliminant la peur des pannes. Nous l'avons testé sur les routes de Norvège et il n'a pas déçu

...

L'explosion de la gamme des voitures électriques est stupéfiante. Alors que les premiers modèles non Tesla étaient limités à une autonomie de 100 à 150 kilomètres il y a à peine sept ans, les plus récents atteignent désormais 500 kilomètres. L'autonomie est devenue plus confortable avec l'évolution de la capacité de la batterie: initialement autour de 20 kWh, le plateau est désormais de 60 kWh. Cette étape a été franchie par le Hyundai Kona électrique. Il rejoint l'Opel Ampera-E discret dans le club des véhicules électriques grand public avec une autonomie très confortable.

Bonus de 36400 euros déduit et finition haut de gamme

Le SUV est disponible en deux versions: la première dispose d'une batterie de 39 kWh et d'un moteur de 136 chevaux. Vendue pour un bonus réduit de 32 400 €, elle n'est proposée qu'en finition "Créative" haut de gamme et peut parcourir 312 kilomètres sur le cycle WLTP. Le second, également disponible en version «Executive», développe 204 chevaux et 482 kilomètres d'autonomie WLTP grâce à une batterie de 64 kWh. Son prix commence à partir de 36400 euros de bonus réduit.

Esthétiquement, seuls la calandre pleine et les éclairages 100% LED distinguent le Kona électrique de son homologue à moteur thermique. Si son apparence plutôt sobre et peut-être pas assez "premium" pour son prix peut rebuter certains conducteurs, ses performances sont définitivement attractives. Le modèle que nous avons testé, équipé de la batterie 64 kWh, présentait des statistiques intéressantes. Il a le même moteur que la version 39 kWh, mais sa puissance, ajustée en fonction de la batterie, est de 68 chevaux de plus. La vitesse de pointe est limitée à 167 km / h pour les deux versions. Développé spécifiquement pour le Kona, le moteur est efficace à 95%. Cependant, l'énergie dissipée peut être récupérée par la pompe à chaleur pour chauffer l'habitacle...

Dépassez facilement 500 kilomètres

Notre trajet a parcouru 206 kilomètres à une vitesse moyenne estimée à environ 60 km / h, le tableau de bord ne rapporte pas ces données. La température extérieure de 30 degrés nous a obligés à régler la climatisation entre 20 et 22 degrés tout au long de la visite. Environ 60% des routes à double sens limitées à 80 km / h et 40% des routes urbaines limitées à 100-120 km / h, le profil de l'itinéraire était assez convivial pour la route. gamme de véhicules. Le mode de conduite «Confort» a été activé, situé entre «Eco / Eco +» et «Sport».

Avec une conduite normale marquée par quelques pieds sur le plancher d'accélération et une utilisation constante des fonctions de direction semi-automatiques, le Kona a enregistré une consommation moyenne de carburant de 12,5 kWh / 100 km. C'est moins que les 14,3 kWh / 100 rapportés par Hyundai pour un cycle combiné et pas beaucoup pour un SUV, mais ce n'est pas surprenant. Le constructeur coréen, en effet, est connu pour la sobriété de ses moteurs électriques, un avantage déjà noté avec l'Ioniq..

Nous avons commencé avec un niveau de charge de 70%, nous sommes arrivés avec les 29% restants après avoir parcouru un peu plus de 200 kilomètres. Un calcul rapide nous permet d'estimer l'autonomie totale du Kona 64 kWh à environ 510 kilomètres dans de telles conditions routières, un peu mieux que les 482 kilomètres qu'offre l'homologation du cycle WLTP. Même cette performance n'est pas loin des 546 kilomètres d'autonomie du cycle NEDC désormais obsolète...

Un «effet Tesla» sur l'accélération

Pour absorber les 204 chevaux (150 kW) et 395 Nm de couple développés par le moteur, nous avons poussé la manette des gaz complètement vers le bas lors d'un démarrage en ligne sûr. . Non loin d'un "effet Tesla", collé au siège et avec un court crissement de pneus, le véhicule s'est comporté avec verve, selon les 7,6 secondes autorisées pour tirer 0-100 km / h. Cependant, pendant les premières secondes d'accélération, le volant semblait légèrement secouer sur le côté. N'étant pas de très bons conducteurs, il est probable que le véhicule ait appliqué une correction de cap. Cependant, ni l'autonomie ni la batterie ne semblaient être affectées par l'accélération. Ce dernier est également refroidi par liquide, une technologie particulièrement efficace également choisie par Tesla pour ses véhicules...

Chauffage et refroidissement par liquide pour optimiser la batterie.

Pour maintenir une température optimale à tout moment de l'année, la batterie est également équipée d'un système de chauffage. Cependant, il n'a pas la chimie la plus moderne du marché, car ses cellules lithium-ion polymère NCM 622 (nickel-cobalt-manganèse) sont maintenant remplacées par le modèle NCM 811, qui contient des matières premières moins chères. Hyundai dit qu'il optera pour le dernier type de fuselage dans ses prochains modèles.

De plus, contrairement à certaines batteries de véhicules électriques, le Kona utilise presque toute sa capacité. Il n'y a donc pas de réserve significative, généralement utilisée pour éviter les cycles de charge et de décharge profonds. En fonction de la chimie de la batterie, une marge énergétique est effectivement limitée pour assurer la longévité de l'emballage. Cependant, Hyundai garantit la batterie du Kona pendant 8 ans ou 200000 kilomètres..

Presque une heure minimum pour recharger la batterie

La batterie Kona de 64 kWh peut recevoir une charge rapide allant jusqu'à 100 kW, une puissance que peu de stations fournissent actuellement mais qui devrait être déployée rapidement. La trappe de chargement située à l'avant au-dessus de la calandre cache un connecteur combo CCS / Type 2.

Malheureusement, nous n'avons pas eu assez de temps pour déchiffrer les méthodes de lancement d'une recharge rapide, écrites en norvégien sur les bornes, pour tester la vitesse réelle de la recharge. Hyundai rapporte un temps de charge allant jusqu'à 80% de 54 minutes à pleine puissance et 75 minutes et 50 kW. Équipé d'un chargeur secteur de 7,2 kW, le Kona se remplit «vers 9h35» tant qu'il est branché sur une boîte murale. Dans la prise domestique, le temps de charge complet peut être prolongé à plus de 24 heures..

Palettes sur le volant pour la gestion du frein moteur

Parmi les différents outils de conduite, le Kona dispose d'un système de palette au volant pour régler la résistance du frein moteur régénératif. Gradué de 0 à 4, nous avons roulé au niveau 2, ce qui offre un bon compromis entre confort et maximisation de l'énergie récupérée au freinage. Le niveau 4 offre une résistance assez élevée, ce qui est intéressant par exemple dans le cas d'une descente sur une route de montagne.

Pour les conducteurs qui ne veulent pas s'inquiéter du réglage manuel, un mode qui peut être activé sur l'ordinateur de bord ajuste automatiquement le niveau de régénération. Diminuez ou augmentez le frein moteur en fonction du trafic détecté et de la pente de la route. Enfin, dans la nouvelle Nissan Leaf il y a une fonction de conduite à une pédale comparable à la "E-Pedal", mais nous n'avons pas pu la tester, son activation est plutôt déroutante..

Pilote automatique efficace

Si ces fonctionnalités permettent de définir le comportement du Kona au plus près des choix personnels du conducteur, elles semblent moins utiles lors de l'utilisation du pilotage semi-automatique. Le système, développé par Hyundai Mobis, est particulièrement efficace. Jamais nommé comme tel par le constructeur, il offre une conduite automatisée qui ne fait pas beaucoup d'envie au pilote automatique de Tesla. Combinant régulateur de vitesse adaptatif et "assistance" de voie, il délègue entièrement la direction aux algorithmes. Aidé par la qualité de la signalisation sur les routes norvégiennes, il s'est avéré presque parfait sur les routes à double sens et sur les autoroutes..

Le véhicule peut également s'arrêter et redémarrer lui-même si la circulation le commande, tant que le temps d'immobilisation est inférieur à 3 secondes. Cependant, un bip retentit si aucune pression n'est appliquée sur le volant après environ dix secondes. Sinon, une alarme forte donne encore dix secondes pour reprendre le contrôle avant de désactiver complètement les fonctions du pilote automatique. Nous l'avons testé: le véhicule a complètement quitté son chemin pour se diriger vers le paysage

...

Une configuration surprenante et dangereuse en cas de perte de conscience ou le conducteur s'endort, par exemple.

Conduite confortable mais écran d'affichage avant illisible

Au volant, le confort du Kona est tout à fait satisfaisant, les finitions sont propres et semblent solides. Malgré une carrure solide et une hauteur de plus de 1,90m, nous avons passé une journée entière au volant sans ressentir aucune gêne. L'espace pour la tête est de 1005 mm à l'avant et de 957 mm à l'arrière, tandis que la longueur des jambes est de 1054 mm pour la première rangée et de 848 mm pour la seconde..

Malheureusement, un seul élément de l'équipement ne convient pas aux personnes trop grandes: l'écran d'affichage avant. En effet, les informations qu'il contient ne peuvent être vues que sous un angle assez étroit. L'écran de 8 pouces sur le bord central est bien placé, saillant et haut. Il est facile à consulter mais, commun à tous les véhicules, il utilise une interface peu moderne. Nous aurions aimé pouvoir voir des informations beaucoup plus détaillées et basculer plus facilement entre les fenêtres. Console: compatible avec Android Auto et Apple CarPlay. Un support vous permet également de recharger votre smartphone par induction.

Un espace de démarrage assez petit

Bien qu'il y ait de la place dans la cabine pour qu'une petite famille puisse voyager confortablement, le coffre peut limiter la quantité de bagages transportés. Sa capacité est de 332 l (1114 l maximum), légèrement inférieure à celle du Kona thermal (361-1143 l). A titre de comparaison, le volume du coffre d'un Renault Captur est de 455 l et 430 l pour un Nissan Qashqai.

A l'extérieur, la construction du Kona Electric est standard: 4180 mm de longueur et 1800 mm de largeur pour un empattement de 2600 mm et une hauteur de 1570 mm. Nécessite une batterie, le Kona électrique est plus lourd que son équivalent thermique. La version 39 kWh affiche 1535 kg sur la balance et la version 64 kWh pèse 1685 kg. Malgré son apparence, le SUV ne peut pas remorquer. Une fonctionnalité qui n'était pas obligatoire et qui était jugée trop chère selon Hyundai. Cependant, le SUV peut accueillir un coffre de toit jusqu'à 80 kilos...

Seulement 2500 véhicules réservés pour la France

Le Kona électrique a été mis en vente en France à partir du 11 juillet. Selon le fabricant, exactement 57 d'entre eux ont été vendus le premier jour. Hyundai prévoit 500 commandes d'ici la fin de l'année et 2000 en 2019, dont les deux tiers devraient être des versions 64 kWh..

Une part de véhicule relativement faible allouée à la France mais intéressante à comparer avec les ventes attendues du Kona thermique. Le modèle essence / diesel devrait se vendre environ 10 000 unités l'année prochaine. Ainsi, la version électrique devrait représenter 20% des ventes de Kona, bien au-dessus de la part de marché des véhicules zéro émission dans la flotte française. Assemblés à Ulsan, en Corée, 50 à 70000 Kona devraient être produits en 2019. Expédiés par bateau, les modèles commandés au-delà du quota peuvent être retardés. Hyundai annonce un délai d'attente d'environ 6 mois dans ce cas, contre 3-4 mois pour les commandes passées bien à l'avance..

Plus d'information : fiche détaillée du Kona électrique

Revue éditoriale


Nous avons aimé

  • Superbe autonomie en version 64 kWh, environ 500 km réels.
  • La puissance développée par le moteur de 204 chevaux, qui reste sobre malgré tout
  • Fonctions du pilote automatique
  • Confort général à bord
  • Le prix, élevé mais pas indécent une fois le bonus réduit


Nous l'avons moins aimé

  • Une puissance de charge qui aurait idéalement dû passer à 150 kW, compte tenu du déploiement de réseaux de charge ultra-rapides comme Ionity.
  • L'écran d'affichage avant est inutilisable s'il est trop haut.
  • Le pilote automatique fonctionne et s'arrête brusquement si vous ne répondez pas aux deux alarmes.
  • Le coffre, assez petit pour une famille.
  • Aucune possibilité de remorquage.

En savoir plus sur la voiture électrique Hyundai Kona

Toutes les informations sur la voiture électrique Hyundai Kona: présentation, autonomie, charge, fiche technique, vidéo, tests, actualités ...

Il veut discuter dans le forum électrique Hyundai Kona ?

  • SUV électrique
  • SUV Hyundai
  • Hyundai électrique

Test du Hyundai Kona 64 kWh: plus jamais à court d'énergie ?

  • Bonus de 36400 euros déduit et finition haut de gamme
  • Dépassez facilement 500 kilomètres
  • Un «effet Tesla» sur l'accélération
  • Chauffage et refroidissement par liquide pour optimiser la batterie.
  • Presque une heure minimum pour recharger la batterie
  • Palettes sur le volant pour la gestion du frein moteur
  • Pilote automatique efficace
  • Conduite confortable mais écran d'affichage avant illisible
  • Un espace de démarrage assez petit
  • Seulement 2500 véhicules réservés pour la France
  • Revue éditoriale

boutique

MAXICHARGER - Câble de charge réglable - 22 kW

à partir de 690 € ACHETER

Câble de charge

à partir de 230 € ACHETER

MINICHARGER - Câble de charge

429 € ACHETER Publicité

Sur le même sujet

Les 5 voitures hybrides les moins chères de 2020

Traverser l'Europe en voiture électrique: possible mais pas moins cher

Comment le Hyundai Kona électrique est produit en Europe ?

Essai de la Hyundai Ioniq en 2020: la voiture électrique la plus économe ?

Hyundai Kona: plus de 1000 km d'autonomie pour le SUV électrique

Hyundai Santa Fe: deux versions hybrides confirmées

D'où viennent les batteries de nos voitures électriques??? ?

Voiture hybride rechargeable: quels sont les modèles les moins chers du marché ?

129 avis

129 Poster un commentaire (inscription requise)

Relier 30 fils de commentaires 99 réponses à la discussion 4 Suiveurs Commentaire avec plusieurs réactions Commentaires les plus populaires 67 auteurs du commentaire du panda géant

Et quelle est l'autonomie en charge à 0 ° C???

Jeric il y a 2 ans

Les prix réels sont ici: //www.hyundai.fr/offres/tous-les-tarifs#kona-ev
AP a tendance à retirer le bonus de 6000 € mais aussi le bonus de démolition de 2500 € lorsque la plupart des gens ne sont pas éligibles.
Pour voir si Hyundai fait d'autres réductions (ou retours) comme la Ionic.
Bref, c'est un prix comparable à l'Opel Ampera-e que l'on aurait pu avoir en France depuis plus d'un an.

...

Merci PSA !!!

2 ans avant | Voir les réponses (3) Eduardo

Nous l'avons testé avec Madame au Salon de Genève. Déçu par la petite taille de l'intérieur, juste au-dessus de la Zoé (pour 10 000 euros de plus). Ce n'est pas l'autonomie qui doit être augmentée, mais la vitesse de charge et, surtout, le prix. Tant qu'il n'y aura pas de VE en dessous de 20 000 €, ils resteront en bas du classement. Il semble que Zoe 2 en 2019 pourrait également répondre aux critères de tarification. Livré en 2019 !

2 ans avant | Voir les réponses (2) Sams

Pourquoi ne pouvons-nous pas remorquer la plupart des véhicules électriques? Je ne comprends pas ?

2 ans avant | Voir les réponses (20) Moshe

À certains endroits, Hyundai apprend: la trappe de chargement sur le panneau avant, la possibilité de limiter la charge à moins de 100% pour économiser la batterie, c'est bien. La consommation semble bien maîtrisée, légèrement inférieure à 14 kWh / 100 km en moyenne et inférieure à 22 kWh / 100 km estimée à 130 (sur la base d'une consommation de 19 kWh / 100 km à 120 dans la vidéo de Bjorn Nyland)
Quelques régressions et déceptions, comme cette console centrale massive et une boîte à gants inaccessible en dessous, et la charge toujours limitée à environ 70kW (pour une puissance moyenne inférieure à 60kW de 0 à 80%, soit légèrement en dessous de l'Ioniq)
J'ai encore quelques questions: est-il possible de programmer la climatisation sans avoir à connecter le véhicule? Il peut être démarré à distance, via une application pour smartphone ou autre ?

2 ans avant | Voir les réponses (1) ceituna

7KW en AC

...

Pitié. Un 11KW ou mieux encore un 22kW en aurait fait un best-seller

...

2 ans avant | Voir les réponses (11) Giancoucou

Hyundai frappe fort avec le kona bravo! Renault et Nissan devront se réveiller autrement

...

2 ans avant | Voir les réponses (2) Vingt

"Une configuration surprenante et dangereuse en cas de perte de conscience ou d'endormissement du conducteur par exemple."
Oh et quel est le bon réglage? Soudainement arrêté sur l'autoroute? "Neat" quand le logiciel ne peut que "suivre les lignes"? Continuez à suivre les lignes jusqu'à ce qu'une erreur se produise ?

Hyundai a le bon goût de ne pas appeler son système d'aide à la conduite autonome (contrairement à cet article ailleurs). Aujourd'hui, si je m'endors ou m'évanouis en conduisant ma 206 avec régulateur de vitesse, je mourrai. Et il n'a pas la gentillesse d'essayer de me réveiller avec une "alarme bruyante" 10 secondes avant de me lancer une banane..

Les voitures sans conducteur viendront, mais elles ne sont pas encore sur la route et jusqu'à ce qu'un constructeur s'engage en écrivant dans le contrat "cette voiture se conduit elle-même", si vous dormez au volant, vous êtes tout simplement irresponsable..

2 ans avant | Voir les réponses (3) Duval

Ce que je n'aime pas, ce sont les 2500 véhicules réservés quand il y a de la demande !

Daggett072 il y a 2 ans

"Hyundai rapporte un temps de charge allant jusqu'à 80% de 54 minutes à pleine puissance et 75 minutes et 50 kW"
Dommage qu'il n'y ait pas de progrès sur ce point par rapport à l'Ioniq, on est encore limité à 70 kw de puissance maximale dans le terminal apparemment

Thematrix18 il y a 2 ans

Dommage pour le coffre de la citadine. Le coffre de toit cessera de consommer

...

Et mon Dieu, le nombre de boutons est assez incroyable. Ils ne pouvaient même pas trouver la fonction de la pédale électronique!!

2 ans avant Nicolas

«Grand public» et «bonus déduit de 36 400 euros» me paraissent un peu contradictoires.

2 ans avant | Voir les réponses (6) chasse d'eau

C'est comme de la propagande politique! Veuillez arrêter tous vos mensonges! L'électricité est chère à produire, destructrice de la nature, les mines de lithium sont pires que le charbon et ne sont pas rentables.!

2 ans avant | Voir les réponses (10) Information

Avis aux adultes: contrairement à ce qui est écrit, j'ai pu utiliser le système de vision avant sans soucis lors de mon test du Kona (thermique) malgré mes 1,95m: comme pour tous les modèles avec un écran sur la lame, il suffit d'ajuster l'angle du lame à travers le menu approprié pour obtenir une vue. Le seul problème quand on est grand, c'est que la vitesse n'est pas affichée dans une zone de la route mais à la base du pare-brise, mais c'est un défaut partagé par tous les systèmes VTH. de ce type.

2 ans avant | Voir les réponses (1) uma31

Eh bien

...

S'ils avaient voulu écrire un article sur la façon de démonter le Kona, ils ne l'auraient pas fait autrement:
- Batterie obsolète (NCM 622 au lieu du NCM 811 actuel),
- Batterie non protégée contre une décharge complète
- Presque 1 heure pour recharger à 80%. Cela prolongera «légèrement» les longs trajets, une utilisation qui est revendiquée compte tenu de la capacité de la batterie,
- Activation E-Pedal "confuse", tête haute ne convient pas aux adultes (et à 1,98 m je me sens un peu inquiet), interface d'écran "pas très moderne" et navigation apparemment pas facile. Pour une voiture moderne, surtout à ce prix, un tel manque d'ergonomie est surprenant (je vais rester doux),
- Déconnexion "non sécurisée" du pilote automatique
- Poitrine ridicule malgré la vocation familiale

...

Je ne suis pas prêt à mettre 36000 € sur cette machine

...

2 ans avant | Voir les réponses (3) LaurentC

Je ne comprends pas, dans votre article vous dites que nous pouvons les commander à partir du 11 juillet, cependant j'ai appelé plusieurs revendeurs qui me disent que ce n'est pas le cas. ?
Une explication ?

2 ans avant | Voir les réponses (1) jmjm

Heureusement, en parallèle, il y a de nouvelles citadines 100% électriques à 100km / h avec batterie 200km d'autonomie à 12000 €

...


Oh non? Il n'y a rien pour ceux qui ont un budget serré ?
D'accord

...

dans cinq ans peut-être alors

...

2 ans avant | Voir les réponses (18) MathieuSdu02

Intéressant pour un public qui aurait choisi un hybride plug-in par peur de l'autonomie

...

et qui en aura besoin pour un trajet quotidien d'au moins 200 km

...

mélange de la rue. Attendre le succès et une accélération pour que la concurrence soit obligée de réagir

...

Malheureusement je ne parle pas de compétition électrique, qui est encore trop faible, mais thermique et ça va s'ils sentent la marée..

Il y a 2 ans Paul

Vous donne envie! Je viens de voir la double preuve de Bjørn Nyland et son article. Ici, l'offre arrive et les stations (j'espère) rebondissent aussi !

2 ans avant Rolf68

L'offre de véhicules électriques commence à devenir vraiment intéressante

...

Dommage pour les volumes de production encore faibles, mais nous avons progressé à partir de la feuille 1: p

2 ans avant | Voir les réponses (13) 1 2 Suivant »

Recommandé
Laissez Vos Commentaires