Principal » voitures » Essai Hyundai Kona 39 kWh : petite batterie, grande sobriété

Essai Hyundai Kona 39 kWh : petite batterie, grande sobriété

Il passe inaperçu, écrasé par le succès de la version grosse batterie. Cependant, la petite batterie Hyundai Kona de 39 kWh est bien commercialisée. Avec ses 289 km d'autonomie WLTP et sa faible consommation de carburant, il affiche des performances intéressantes. Nous le récupérons pour un aller-retour entre Paris et Alençon dans des conditions de conduite classiques..

Seul un Hyundai Konas électrique sur dix vendu en France est une version à petite batterie de 39 kWh. Un chiffre très bas qui s'explique notamment par la stratégie de communication de Hyundai. Le constructeur préfère mettre en avant la version longue portée avec une batterie de 64 kWh et une autonomie de 449 km WLTP.

Avec ses 289 km d'autonomie WLTP, le Hyundai Kona 39 kWh possède cependant des qualités. Vous bénéficiez déjà du même équipement: système de pilotage semi-autonome niveau 2, pompe à chaleur, sièges chauffants, entre autres options de confort. Il est également capable de se recharger à la vitesse de son grand frère: jusqu'à 70 kW dans une borne DC rapide. Enfin, son prix est inférieur de 4000 euros. Seules la capacité de la batterie et la puissance du moteur diffèrent: 39,2 kWh pour 136 chevaux (100 kW). Le couple de 395 Nm est identique.

Moins cher que 4000 euros

Il démarre donc à 32 400 € de bonus déduit et n'est proposé qu'en une seule finition "Creative", contre 36 400 € pour le Kona 64 kWh. Nécessite une petite batterie, le Kona 39 kWh est plus léger à 150 kg avec une masse de 1,61 tonnes. Sa consommation moyenne est donc plus faible: 14,8 kWh / 100 km contre 15,2 kWh / 100 km. Mais qu'en est-il des conditions réelles d'utilisation? Pour le savoir, nous avons fait un voyage entre La Garenne Colombes dans la banlieue ouest de Paris et Alençon en Orne..

Itinéraire composé principalement de routes nationales où les limites de vitesse changent très fréquemment, entre 70 et 110 km / h. La température extérieure est d'environ 10 degrés. Au lieu d'activer le chauffage, nous utilisons la fonction de siège chauffant qui équipe également le siège du passager avant. Il permet de ressentir la chaleur immédiatement tout en consommant moins d'énergie, pratique en conduisant seul ou avec un seul passager à l'avant.

Un système de freinage régénératif important

Quand nous sommes partis, la batterie était chargée à 99%. L'ordinateur de bord indique une autonomie théorique de 276 km, largement suffisante pour couvrir les 187 km du parcours. Au départ, nous devions rejoindre une petite ville de la Sarthe, à 200 km, mais le mauvais réseau de bornes de recharge dans le département nous a obligé à changer de cap. Notre style de conduite est normal, aidé par une direction semi-automatique sur des sections de voies 2 × 2. Sur les routes à double sens, le freinage régénératif est en mode automatique. Cela rend les ralentissements plus confortables et plus efficaces, en particulier lors de la traversée des villes. Les palettes des deux côtés du volant vous permettent de gérer manuellement la force de freinage régénérative sur trois niveaux. Nous ne les utilisons pas pour la simplicité.

Quatre modes de conduite sont proposés à bord du Kona électrique: éco +, éco, confort et sport. Nous utilisons le monde du confort, qui offre le meilleur rapport puissance / consommation. On aurait aussi pu utiliser le mode éco pour réduire légèrement la consommation d'énergie, mais on préfère refléter une utilisation classique. En arrivant à Alençon, on obtient enfin une consommation moyenne de 16,4 kWh / 100 km. Un parcours de 187,4 km réalisé en un peu plus de 2 heures et 40 minutes avec 86% d'autonomie. Même 13% restants dans l'accumulateur, on se connecte à un terminal qui devrait être rapide.

Recharge laborieuse

S'il a l'avantage d'offrir une recharge gratuite, le terminal ne délivre pas les 50 kW promis. La session commence à 33kW puis culmine à 43kW pendant quelques minutes avant de chuter à environ 20kW à partir de 65% de puissance de la batterie et même 6kW à plus de 90%. Mauvaises performances probablement causées par une alimentation sous-dimensionnée du terminal. En fait, il est placé dans un parking équipé d'un grand nombre de bornes de recharge et sans doute influencé par la puissance qu'ils consomment. Pour passer de 13 à 96% nous avons attendu presque 1h30.

Le voyage de retour est le même que le voyage aller. Cependant, lorsqu'il pleut abondamment et que le jour tombe, nous évitons d'utiliser le système d'assistance à la conduite. En général, il est moins efficace et plus erratique dans ces conditions qu'en plein jour par temps clair. L'affichage tête haute (HUD) est clairement lisible, même si nous aurions préféré qu'il se projette directement sur le pare-brise et non sur une latte saillante.

La station de charge utilisée. A noter l'étrange mention "Kwa" insérée par l'Union Départementale de l'Energie.

Faible consommation d'électricité

De retour à La Garenne Colombes, l'ordinateur de bord indique 12% d'autonomie et 36 km d'autonomie restante. Sur l'ensemble du parcours de 375,4 km, la consommation moyenne de carburant était de 16,6 kWh / 100 km. Bonne économie de carburant cultivée par les moteurs électriques Hyundai, déjà présents dans l'Ioniq. Malgré un coefficient de pénétration d'air (Cx) peu efficace de 0,29 et un poids de 1610 kg, Kona Electric n'est pas si avide d'énergie. Avant de rendre les clés, nous connectons le véhicule à une wallbox de 7 kW qui permet de recharger le véhicule en 5h30. Le chargeur CA intégré de Kona culmine à 7,4 kW.

Si on lui demande de rester en marge, la version 39 kWh du Kona est toujours d'actualité pour la plupart des utilisations. En fait, on peut compter sur une autonomie extra-urbaine de 200 km en conditions réelles de tout-terrain. Autonomie suffisante, même pour les taxis ou les VTC qui pourraient facturer 30 minutes supplémentaires à midi dans un terminal rapide. Mais la petite différence de prix (4000 euros) entre la version Kona de 39 kWh et la version long-courrier de 64 kWh n'incite pas à l'achat, surtout dans un véhicule proposé à plus de 30000 euros..

Revue du test


Nous avons aimé
  • La sobriété du moteur électrique.
  • Confort à bord.
  • Aide à la conduite.
  • Freinage régénératif finement réglable.


Nous l'avons moins aimé
  • Pas un prix attractif, qui indique clairement la version longue portée.
  • Charge limitée à 70 kW.

En savoir plus sur la voiture électrique Hyundai Kona

Toutes les informations sur la voiture électrique Hyundai Kona: présentation, autonomie, charge, fiche technique, vidéo, tests, actualités ...

Il veut discuter dans le forum électrique Hyundai Kona ?

  • SUV électrique
  • SUV Hyundai
  • Hyundai électrique

Test du Hyundai Kona 39 kWh: petite batterie, grande sobriété

  • Moins cher que 4000 euros
  • Un système de freinage régénératif important
  • Recharge laborieuse
  • Faible consommation d'électricité
  • Revue du test

boutique

MAXICHARGER - Câble de charge réglable - 22 kW

à partir de 690 € ACHETER

Câble de charge

à partir de 230 € ACHETER

MINICHARGER - Câble de charge

429 € ACHETER Publicité

Sur le même sujet

Essai Hyundai Kona 64 kWh: Paris - Bordeaux sur l'autoroute (1/3)

90 évaluations

90 Poster un commentaire (inscription requise)

Relier 18 Commentaires Discussions 72 réponses à la discussion 1 Suiveurs Commentaire avec plusieurs réactions Commentaires les plus populaires 40 Auteurs du commentaire Marc van Leeuwen

Si la voiture avait été une Nissan, les cris de RAPIDGATE auraient été entendus partout dans le monde. Et non, ce ne sont pas les autres terminaux du même parking qui provoquent ce type de comportement; à l'extrême, ils peuvent souffler un fil quelque part, mais un terminal ne peut pas «sentir» la consommation d'énergie d'un voisin, il ne détecte que la tension de sa propre alimentation, qui bouge à peine. Mais peut-être 50 Kwa, c'est ce que?

1 an avant | Voir les réponses (1) mpapiboum

la majorité des citoyens qui viennent voir cette actualité ne sont pas des ingénieurs et recherchent des informations comme moi. Ce test a le mérite d'exister, il est tel quel mais donne tout de même quelques indications intéressantes. être humain c'est un peu comme l'électricité, ça va au plus simple, si tu dois mettre un manteau dans la voiture avec les enfants sous les couettes tu es foutu, la voiture reste chez le concessionnaire. Si vous l'achetez et que c'est trop compliqué, il se vendra très mal et vous retournerez à la combustion conventionnelle. le blanchiment ne sera pas prêt à recommencer. ces voitures évoluent parfois au fur et à mesure qu'elles sont vendues c'est une bonne question et les batteries que vous pouvez croire dureront 10 ans, un pack est cher et devra être changé plus tard avec la maintenance car il y en aura et la complexité le rendra sûrement cher, Le coût réel sera si attractif ?
Encore une chose, nous n'avons pas tous les mêmes limites, c'est évident mais certains semblent ne pas le comprendre, il y a des gens qui à cause de leur lieu de vie, de leur travail, de leurs horaires, de leurs limites familiales, de ce qu'ils portent, de la complexité de voyager, en somme! beaucoup de choses qui sont difficiles à gérer sinon elles parcourent de nombreux kilomètres et à peine, sinon en marge, peuvent faire le contraire, alors je n'aime pas que mon frère urbain considère son modèle de vie universel. Ce n'est pas pour le plaisir que la plupart des kilomètres sont parcourus par ces grands cyclistes. Pendant des années, nous étions deux au volant et nous l'avons fait à deux 60000 km / an, en calculant plus de 50 ans de permis de conduire personnel j'ai fait plus d'un million de km, certainement plus mais à ce stade on n'en parle pas, c'est incroyable combien de temps vous passez dans la voiture en jours équivalents, vous avez passé des années assis dans la voiture, calculez vous-même, donc une voiture doit être très confortable si nous voulons préserver votre dos et votre brioche et fiable pour ne pas casser votre tirelire et rester calme, tranquillité a un prix que malheureusement tout le monde ne peut pas payer car nous sommes honnêtes et informés, beaucoup de nos concitoyens ne peuvent pas mettre 30000 euros dans la voiture et la changer tous les 7 ans.

1 an avant | Voir les réponses (1) closs.sebastien

Les fabricants ne comprennent pas la segmentation à faire pour les cuisinières électriques.
1 citadine économique d'une autonomie théorique de 250 km. Taille yaris ou 206 ou polo, mais ce n'est pas cher car c'est généralement la deuxième voiture et les petits trajets. Soit 15 à 18000 euros au plus.
Berline familiale à 2 voies, autonomie effective 500 km, prix maximum 40000.
3- c'est ce à quoi les gens s'attendent et ce qui fera décoller le marché. Pas de loyer bien sûr.

1 an avant | Voir les réponses (3) HybridRabbit

Merci d'avoir essayé la version "mineure". J'attends avec impatience le Ioniq 40kWh, alors

...

1 an avant | Voir les réponses (3) erik

J'aime ta prise. Cela dit, la caméra dans votre main vous donne tellement envie de vomir que vous bougez. peut-être un stabilisateur pour améliorer tout cela ?

Il y a 1 an uma31

tester

1 an avant | Voir les réponses (1) aixime

4.000 € de moins, n'ont pas été tordus: /

Il y a 1 an Mihai

Merci pour les tests réels et intéressants, je voudrais juste suggérer quelques améliorations:

- une ventouse pour la caméra, positionnée de manière à ce que tout le tableau de bord soit visible (par exemple, placez-la sur la vitre passager).
- utilisez une application pour smartphone (sucker nr2) qui vous montrera les décibels à l'intérieur, c'est un fait intéressant que je trouve. Bien que ce ne soit pas très précis, l'objectif est de pouvoir comparer avec d'autres voitures, en utilisant le même smartphone clair..

Il y a 1 an

"Un parcours de 187,4 km parcouru en un peu plus de 2 heures et 40 minutes" en moyenne 70 km / h.
Pas génial sur la N12 qui est principalement à 4 voies.
Même en train, je peux le faire en 2h20 depuis Montparnasse 3. Pourtant les lignes Vaugirard ne font pas la joie.
Le passage au Mans est à moins de 2 heures.

Grand votre avenir en EV.

1 an avant | Voir les réponses (15) Seuthès

C'est un bon essai routier du Kona 39kWh.
Mais je suis désolé qu'Hugo ne semble pas savoir le pourquoi et le comment des chargeurs et l'état de charge..
Désolé de vous dire Hugo, mais il y a des gens qui regardent des vidéos comme celle-ci juste pour obtenir des réponses à leurs questions. Vous devez participer à l'éducation des gens. Sinon, les gens se tournent vers Caradisiac et al. Ces sites restent en surface et ne prennent pas le temps d'expliquer les choses en profondeur..
Je vous conseille déjà de vous entraîner dans une voiture électrique et, lorsque vous remarquez une situation ou des données intéressantes, donnez une explication. Les personnes qui visitent Automobile-Clean ou regardent l'une de ses vidéos viennent chercher des réponses.

Il y a 1 an Positron

Les kwa sont quand c'est l'heure des kawas! hahaha

1 an avant | Voir les réponses (1) Ceyal

Essai intéressant
Entre Paris et Alençon, la RN12 est à 80% 2 × 2 voies (110 km / h)

...

il y a généralement quelques tronçons à 2 voies

...

faisant très souvent cet itinéraire, cela me prend rarement plus de 2 heures et 15 minutes

...

comment expliquer ces 2h40 ???
Alors résumons
86% de la batterie consommée pendant 187 km

...

donc une autonomie générale de 217 km contre 289 km WLTP

...

joli trou
2h40 de conduite et 1h30 de recharge

...

l'énergie thermique a encore un avenir devant
Sic "le terminal est situé dans un parking équipé d'un grand nombre de points de recharge et sans doute influencé par l'énergie qu'ils consomment"

...

eh bien c'est une mauvaise nouvelle car évidemment ça ne marchera pas compte tenu de l'état du réseau de distribution électrique français et des prévisions de ventes de véhicules électriques (voir rapport Châtel, Pelata et C °) qui voit 1 million de véhicules électriques en 2022

...

5 fois plus qu'aujourd'hui)

Cela dit, pour une fois et contrairement aux véhicules électriques qui transportent 60 ou 100 kWh de batterie, je trouve que cette voiture a un sens écologique: la construction de sa petite batterie (faite comme d'habitude avec de l'électricité au charbon en Asie, en Pologne , Hongrie,

...

) ne consomme pas trop de CO2: 80 g CO2 / km; Si nous ajoutons 20g de CO2 pour le carburant électrique (y compris l'efficacité de remplissage, la production et les pertes de ligne), cela rend 100g de CO2 / km de puits à roue nettement meilleur qu'un 208 diesel avec 136g de CO2 / km, une Yaris Hybrid à 132g CO2 / km ou encore une Prius hybride à 114g CO2 / km (du puits à la roue selon l'ADAC)

Moralité: un véhicule électrique avec une petite batterie a du sens pour voyager

...

Etpicetou
Avec une grosse batterie, cela n'a aucun sens, car écologiquement discutable (trop de CO2 lors de la construction de la batterie) et toujours aussi incapable de faire un long trajet en raison du temps de charge (30 minutes pour 100km vs 5 minutes pour un thermique)

1 an avant | Voir les réponses (9) dany87

Je ne comprends pas l'étonnement de voir la charge chuter. C'est un phénomène physique normal, il me suffit de suivre vos cours de physique et les courbes de charge et de décharge d'un accumulateur. Pourquoi 80%? Car au-delà, la puissance diminue très rapidement.

1 an avant | Voir les réponses (1) Étape B13

Pour clarifier, j'utilise cette borne rapide à Alençon lorsque je pars en vacances en Bretagne l'été sur mon âme. Avec Torque Pro, la charge est restée stable autour de 45/46 kW jusqu'à 80%

...

1 an avant | Voir les réponses (1) MathieuSdu02

Les difficultés de recharge tenteront une fois de plus les détracteurs des véhicules électriques. Oui, c'est un problème, mais ce n'est pas le problème des véhicules électriques mais des infrastructures. N'oubliez pas que les chargeurs rapides (bien qu'ils soient chers sur les routes - comme l'essence beaucoup plus chère que dans les hypermarchés locaux) ne seront généralement utilisés que pour les longs trajets

...

ce qui pour moi n'est pas encore le but des véhicules électriques même si on essaie de prouver le contraire avec les perplexités rapportées dans les articles

...

bref ça n'aide pas.
Si la voiture (quand il y en a plusieurs à la maison) qui n'est pas utilisée pour les longs trajets était électrique (ou certaines personnes qui ne font jamais de longs trajets en voiture) nous aurions une partie de la solution

...

et dans ce cas il suffit de recharger à la maison / au travail et il y a plein de bornes gratuites (apparemment) quand on regarde un peu.
Ainsi, pour augmenter la différence de prix, réduisez simplement le bonus au-delà de 40kWh

...

c'est assez bon pour le but principal

...

Il y a 1 an

"Sur l'ensemble du trajet de 375,4 km, la consommation moyenne était de 16,6 kWh / 100 km" ou 59,6 kWh pour une efficacité de charge de 90%.
Un véhicule thermique qui consomme 5 l / 100 km de SP95 dans son état n'est pas loin derrière.

1 an avant | Voir les réponses (35) Réflexion

Vous devez réduire 3000 €

...

s'il est inférieur à 30 mille euros. Sinon trop cher sans soldes / 64

Il y a 1 an Teslamanik

Échec

1 an avant | Voir les réponses (1)

Recommandé
Laissez Vos Commentaires