Principal » guide conso » Electric Night Ride : Balade à motos électriques avec Trui Hanoulle

Electric Night Ride : Balade à motos électriques avec Trui Hanoulle

Après "Un motard aventurier promeut les motos électriques", voici le deuxième volet de notre petite série de 2 articles dédiés au photographe et designer Trui Hanoulle. Ici, pour nos lecteurs, elle fait le point sur 3 éditions d'un événement qu'elle a créé: Electric Night Ride. Le jeune motard Olivier Lambert donne plus d'informations.

Pas de motos électriques ?

Dans le garage de Trui Hanoulle, 2 motos: la Suzuki DR 650 qui l'a emmené en Inde en 2002 et une BMW R 80 G / S Paris-Dakar 1986. Pas de motos électriques? Non, mais vous rêvez d'en avoir un. En attendant, totalement convaincue par les deux-roues modernes, elle sublime utilement ses attentes en organisant pendant 3 ans un rassemblement de motos et scooters électriques qui est à la hausse, malgré cette année un échec de communication qu'elle regrette et qui n'est pas vraiment imputable au ton.

Votre analyse du marché de la mobilité électrique

«En 2015, je pensais que le développement des motos électriques serait plus rapide. C'est trop lent! Les vélos électriques, par contre, sont partout! Et les choses commencent à bien fonctionner aussi pour les scooters électriques », déclare Trui Hanoulle...

«Zero Motorcycles est actuellement la marque qui propose les motos électriques les plus abordables. Les prix ont beaucoup baissé et ce fabricant est désormais numéro 1 sur son marché. Mais Honda, Suzuki, Yamaha et BMW se préparent à arriver, avec des moyens financiers importants. Ils attendent toujours que Zero Motorcycles se développe et développe davantage le marché. Où sera Zero Motorcycles dans quelques années? Je crains que l'arrivée de la moto électrique des maisons historiques ne marque la disparition de Zero ou son acquisition par l'une d'entre elles ", estime-t-il..

Les cyclistes pas encore convaincus

«La plupart des motocyclistes ne sont toujours pas convaincus par la moto électrique. Ils disent que le changement de vitesse et le bruit du moteur seraient absents. Cependant, sans cette grande présence sonore, vous pouvez entendre les gens parler dans la rue et le sifflement des oiseaux. Il y a une sorte de douceur dans la moto électrique. Nous sommes plus conscients de ce qui se passe autour de nous », rapporte Trui Hanoulle. «Nous pouvons facilement répondre à tous les arguments contre la moto électrique. Par exemple, par rapport à l'absence de bruit des moteurs thermiques qui serait dangereux pour les piétons. C'est démodé de le penser. Dans les villes, de plus en plus de gens utilisent des écouteurs pour écouter de la musique ou discuter au téléphone. Vous ne traversez presque jamais la rue en faisant confiance à vos oreilles », déclare Elektrogirl..

Quelques milliers

«Il reste encore quelques milliers de propriétaires de motos électriques. Des groupes de discussion Internet sur le sujet sont en cours de constitution. Le plus important est le groupe de propriétaires de motos Zero. Elle compte 3 500 membres, qui ne possèdent pas tous une moto électrique », calcule Trui Hanoulle. «Une chose est sûre, la recharge rapide et l'harmonisation de l'utilisation des bornes sont essentielles pour le développement des motos électriques», explique Trui Hanoulle, qui compte ici sur la malchance d'un participant à l'événement. Edition parisienne de l'Electric Night Ride.

«Un concurrent est arrivé du nord des Pays-Bas sur une moto électrique Energica. Tout allait bien jusqu'à son arrivée en France. Mais il a dû faire marche arrière avant de nous rejoindre, car une fois en France, il a rencontré des problèmes logiciels pour une recharge rapide », révèle notre interlocuteur...

20161008 Anvers Belgique, le plus grand trajet nocturne électrique d'Anvers, 55 motos participantes

Observez une erreur

Il existe de nombreuses propositions d'événements pour les cyclistes: balades, meetings, courses en circuit fermé, hot rods, etc. Mais presque rien pour les motos électriques. Quelques rendez-vous à Francfort ou à Bruxelles suffisent à rassembler une poignée de personnes. En Belgique, par exemple, il n'y a que 50 propriétaires de motos électriques, disséminés à travers le pays », souligne Trui Hanoulle...

«Aux États-Unis, un concessionnaire de motos électriques organise une marche nocturne tous les mois. Il rassemble une vingtaine de motards à l'esprit motard et électrique pour assister, par exemple, à un coucher de soleil. Je voulais reproduire cette idée en Europe, mais seulement pour une rencontre par an. Nous sommes trop dispersés pour contempler les événements mensuels. Si nous voulons rassembler les gens, la rencontre doit être exceptionnelle », explique Elektrogirl..

3 buts

"Pour le premier meeting Electric Night Ride, nous avons envisagé de rassembler des coureurs en ligne qui discutent parfois pendant des jours sur Internet d'un sujet lié aux motos électriques. Et nous nous sommes dit que si cela fonctionnait, nous le referions régulièrement." se souvient Trui Hanoulle. «Cela a été fait pour la première fois en octobre 2016 à Anvers. Au total, il y avait 55 véhicules électriques à deux roues. C'était ridicule de découvrir les visages des gens qui nous voyaient passer devant la terrasse du café», se souvient-il....

"Après l'événement, tout le monde voulait qu'il y ait une suite, y compris un groupe de motards suisses qui s'est occupé de l'organisation sur place à Lucerne. J'ai commencé à faire de la publicité sur les réseaux sociaux. Nous avions 43 deux-roues électriques", poursuit-il. «À travers l'Electric Night Ride, qui ne dépend pas d'un constructeur, nous poursuivons 3 objectifs: une rencontre amicale sur deux roues électriques; la possibilité de tester des motos et scooters électriques; faire en sorte que les deux roues électriques soient visibles du grand public », Répertorie notre interlocuteur.

20170914 Lucerne Suisse, Electric Night Ride 2

Paris et Stuttgart ?

«En 2018, il y avait des motards allemands prêts à préparer quelque chose pour Stuttgart, et Eric Camart, un policier de la mairie de Paris, déjà présent à Anvers, qui a proposé son aide pour un Electric Night Ride dans la capitale française. Nous avons d'abord opté pour la France, car je pensais qu'avec les restrictions de circulation à venir, il y aura certainement des oppositions avec un risque plus élevé de rencontrer des mouvements de motards en colère en 2019 à Paris. Nous serons certainement à Stuttgart l'année prochaine, en juillet ou en septembre, un samedi soir ou un dimanche matin », explique Trui Hanoulle....

Au programme du 8 juillet: départ matinal (5 heures) du Sacré-Cœur, puis passage par l'Opéra, le Louvre, la maison de Gainsbourg, les Champs-Elysées, l'Arc de Triomphe et la Porte Maillot. Avant de prendre un bon petit déjeuner dans un café du Trocadéro, les participants ont visité La Défense et traversé le bois de Boulogne. Une extension était possible puis est allé à Versailles.

Erreur de communication

Elektrogirl insiste sur le fait que l'organisation de l'édition 2018 de l'Electric Night Ride s'est occupée de 2 personnes: elle-même et, pour les préparatifs sur le terrain, Eric Camart, qui a notamment réalisé. les démarches auprès de la préfecture et il a été possible d'obtenir le soutien de 2 motocyclistes. Pourquoi cette position? Tout simplement parce qu'il avait 2 professionnels qui lui ont assuré de s'occuper de la communication en France..

«J'espérais réunir plus de 100 deux-roues électriques à Paris le 8 juillet, ou du moins dépasser le nombre de participants à Anvers il y a 2 ans. Quelques jours avant la date limite d'inscription, le 2 juillet, j'ai reçu 55 demandes d'inscription.

...

dont seulement 12 français! La newsletter promise par l'un de ses professionnels a été envoyée trop tard, le 4 juillet, 2 jours après la date limite des inscriptions et seulement 4 jours avant l'événement; l'autre personne ne s'est pas présentée », confie notre interlocuteur avec une nette dose d'amertume. Cependant, il admet qu '"il s'est rendu compte trop tard que les Français ne communiquent pas ou communiquent peu via les réseaux sociaux internationaux"..

Succès confirmé

Une situation qui a en quelque sorte profité aux retardataires qui ont accepté jusqu'au dernier moment. "Il y avait 80 personnes à l'ENR à Paris, qui sont venus avec 66 scooters et scooters électriques, plus 1 simple roue et 2 skateboards", modère Trui Hanoulle qui conserve l'image de "succès incroyable"..

Mais aussi l'implication de passionnés, comme le photographe professionnel Bob Van Mol qui a couvert l'événement gratuitement, et Olivier Lambert qui a accueilli son Zero. «Je leur suis très reconnaissant à tous les deux. Olivier Lambert ne l'avait jamais vu avant d'arriver à Paris. Il s'est inscrit et a immédiatement proposé son aide. Je lui ai confié la réalisation d'autocollants et de formulaires et il me les a livrés très rapidement. C'était super efficace et ne faisait aucun bruit! C'est pourquoi j'ai été très heureux de le rencontrer à Paris », conclut notre interlocuteur..

De l'EFP à l'ENR

Quelques jours avant notre entretien avec Trui Hanoulle, nous étions entrés en contact avec le jeune homme discret d'une quarantaine d'années. À l'instar de Guillaume Deslandes, que nous avons interviewé début juillet, Olivier Lambert a opté pour la moto électrique après la publication de notre article avec Jacques Verhaegen et sa Zero S.

Les trois se sont rencontrés pour la première fois au Vendée Energy Tour 2018, en juin dernier. "J'ai exactement la même Zero DS que Guillaume, avec les mêmes options et les mêmes accessoires. Elle a la première immatriculée en France, et j'ai la seconde, que j'ai reçue en mai dernier. Nous attendions un vélo équipé pour une recharge rapide", a-t-il déclaré. commenté...

2 vélos + 1 moto

Pourquoi une charge rapide? «Vivant près d'Orly, j'utilise quotidiennement un vélo classique et un vélo électrique, parcourant respectivement 4 000 et 5 000 kilomètres par an. La moto électrique est conçue pour les voyages et les voyages de plus de 50 km. En 1 mois, j'ai parcouru 5000 kilomètres avec le Zero! », Explique Olivier Lambert.

D'autres sorties en plus du Vendée Energy Tour et du Electric Night Ride? «J'ai pris 5 jours de congé pour suivre la frontière entre Dunkerque et Strasbourg, au plus près de son tracé, empruntant des routes agricoles, en terre, sablonneuses et pavées. J'ai parcouru environ 2000 kilomètres seul sur cette sortie, ce qui m'a permis de jouer avec l'autonomie et le fonctionnement de la moto. C'est là que j'ai pu évaluer que l'autonomie n'est pas un problème avec ce vélo. Je peux faire 290 kilomètres avec une seule charge. J'ai pu rouler pendant environ 7 heures sans recharger, en m'entraînant tout-terrain », explique Olivier Lambert..

Pascal Baudry / SyDEV

ENR

«J'ai reçu l'information sur la marche nocturne électrique de Jacques Verhaegen, en Vendée. Connaissant bien Paris, j'ai proposé d'aider Trui Hanoulle dès mon inscription. Il m'a invité à aller chercher le photographe en charge de capturer l'événement», confirme Francilien..

«L'atmosphère était assez amusante, avec un public assez large de participants. Principalement: cyclistes sur route ou sur piste, de plus de 40 ans, à la conduite détendue. Sans aucun doute le résultat des prix des motos électriques! L'ambiance était gentille, surtout avec les passants de retour de vacances, qui nous ont donné une voix. Il y avait des gens qui étaient vraiment intéressés. Le plus surprenant, c'est que c'était le bruit de deux roues qui bougeaient ensemble, qui ressemblait au bourdonnement d'une ruche ou d'un essaim d'abeilles », témoigne...

V2H

«J'ai été étonné de la distance parcourue par des cyclistes passionnés venus de loin à Paris pour participer à un événement pendant quelques heures. Il y avait des Suisses, des Anglais, des Belges, des Néerlandais, des Luxembourgeois. Beaucoup d'entre eux avaient des solutions de recharge à domicile pour les voyages longue distance. On en a beaucoup parlé et c'était vraiment très intéressant! », Il se réjouit à nouveau.

Si tout dans la collection de la maison intéresse tant Olivier Lambert, c'est, entre autres, parce qu'il a un beau projet. «D'ici 1 an, j'ai l'intention d'utiliser la batterie de ma moto avec une installation V2H pour fournir de l'électricité à mon domicile si besoin. En raison de sa taille plus petite qu'une voiture, une moto s'intègre plus facilement dans une architecture qui inclut une maison. L'accessibilité aux batteries est également plus facile et travailler avec du 100 V est moins dangereux qu'avec du 400 V. Je recherche actuellement le chargeur bidirectionnel qui convient », projette notre interviewé..

Merci

Automobile Propre et moi tenons à remercier chaleureusement Trui Hanoulle et Olivier Lambert pour leur réactivité, la richesse de leurs témoignages et leurs efforts pour obtenir des photographies illustratives pour nous. A noter la réimpression, pour le moment en néerlandais, du livre "Meisjes, musulmans & motoren" ("Filles, musulmans et motos") écrit par Trui Hanoulle et Gaea Schoeters après un voyage de 7 mois. en 2007 en mouvement. Nous remercions également le photographe professionnel Bob Van Mol qui nous a autorisé à utiliser sa collection iconographique pour illustrer cet article...

Recommandé
Laissez Vos Commentaires