Principal » guide conso » Debriefing après 1.000 km à moto électrique en hiver

Debriefing après 1.000 km à moto électrique en hiver

Pour Guillaume Deslandes, propriétaire de sa moto électrique Zéro Motorcycles DS ZF 14.4 depuis mars 2018, il s'agit du premier long voyage en hiver. Il n'y a ni neige ni glace sur les routes, mais le froid que la voiture a enduré mieux que lui.

Lolo Cochet

Lolo Cochet est un YouTuber qui accumule des vidéos de deux-roues depuis plusieurs années. La plupart du temps, les modèles qu'il présente sont équipés d'un moteur thermique. Mais parfois, il parle aussi d'électricité. En 2012, par exemple, il a testé un Paris-Marseille en 4 jours avec une Zero DS.

La relation avec notre interviewé? Son voyage de Tours (37) à Lyon (69), qui a eu lieu les 10 et 11 janvier, avait pour principal objectif de retrouver la web star à Limas (69), près de Villefranche-sur-Saône, à l'occasion de une soirée «Initiation au voyage et Road Trip» organisée au Spring Bike 69.

L'idée de ce voyage est née avec une proposition présentée au groupe Facebook Electric Motards.

8-10 ° C: peu de perte d'autonomie

Pendant le trajet, la température était comprise entre 8 et 10 ° C. Même la pluie n'a pas pu altérer l'autonomie de la Zero DS de Guillaume Deslandes. «En été, j'attends généralement une autonomie de 150 à 200 kilomètres avec une puissance totale de batterie de 12,6 kWh utiles. J'avais prévu 3 arrêts pour recharger, mais au final 2 suffisaient. Dans le premier, après 135 km, il restait environ 30 à 35% d'énergie, comme en été », témoigne-t-il..

De Tours, il est parti à 8h du matin, pour arriver tranquillement 10 heures plus tard à son hôtel, puis rejoindre rapidement l'événement pour lequel il avait voyagé. «J'ai utilisé les poignées chauffantes à mi-puissance le vendredi 10 janvier et la moto a très bien fonctionné», dit-il...

Terminaux de 22 kW

Travaillant à domicile, Guillaume Deslandes utilise rarement sa moto électrique au quotidien. Cependant, son compteur affiche déjà 18 000 km. La voiture est principalement utilisée pour les trajets de moyenne ou longue distance, notamment pour rejoindre la région parisienne..

«Je distingue un long trajet d'un moyen par le nombre de recharges intermédiaires: sur un arrêt pour faire le plein, ou environ 300 km à la fin, ce sont de longs trajets pour moi. Mon record est de 650 km en une journée pour un Paris-Stuttgart cet été », a-t-il commenté...

Il gère des bornes AC de 22 kW qui sont très appréciées en France. «Ils sont super pratiques et très efficaces pour recharger les batteries des motos électriques. Ils n'ont pas tendance à tomber en panne, contrairement aux terminaux rapides, qui sont rarement utilisés à mon arrivée, ils me permettent de me déplacer sans soucis avec mon Zero », informe notre interlocuteur..

Jusqu'au rechargement

Afin de minimiser encore le risque de ne pas pouvoir utiliser ces terminaux, on a pris soin de toujours avoir avec soi au moins 2 laissez-passer permettant l'utilisation de chacun d'eux. "J'ai 5 badges avec moi: ChargeMap que j'utilise le plus souvent, Izivia, qui est venu plus tard mais maintenant je préfère NewMotion à cause des nouveaux accords de roaming, ainsi que le KiWhi Pass et la carte Freshmile", ajoute-t-il.

Dans le bon boîtier, câbles et autres accessoires. «Celui de gauche est prêt à charger 11 kW de puissance, y compris le chargeur de bord standard (1,3 kW), le réservoir de charge en option (6 kW) et un ensemble supplémentaire de 4 chargeurs de 1 kW connectés entre les ports. par Anderson. Tout est supervisé par une carte contrôleur mezzanine. Tous les chargeurs sont activés via un connecteur d'entrée T2, à connecter au terminal 22 kW ", explique-t-il..

«Alors je peux recharger la batterie en 1 heure ou au lieu de 2», se réjouit-il. «Une immobilisation de 2 heures est acceptable pour un road trip, mais moins pour les correspondances», justifie...

Environ 0 ° C environ

Le lendemain, samedi 11 janvier 2020, Guillaume Deslandes quitte la région lyonnaise plus tard que prévu, vers 13h30. La raison ? Un court voyage chez le concessionnaire Zero local, où il a ravi les futurs clients qui ne s'attendaient jamais à rencontrer des motards modernes de loin. En plus de notre interviewé, Fred, également sur une moto électrique de la marque, est arrivé de Haute-Savoie.

Si le trajet retour a été plus sec, la température extérieure a progressivement baissé: 6 ° C, puis 5 et 3 à la fin du dernier chargement à 22h00. Il lui reste 136 km pour rentrer chez lui. L'humidité a chuté.

Vous pensez avoir besoin de faire le plein pendant le voyage, mais vous pouvez sauter cette étape. Le thermomètre indique 1 ° C à 23h30. lorsque vous rentrez enfin chez vous avec une distance estimée à 9 km restante..

CAMÉRA SENA

Densité de l'air

Consommation excessive au retour, Guillaume Deslandes ne l'attribue pas au froid. "La batterie résiste assez bien jusqu'à 30 ° C grâce aux recharges qui durent 1 heure, l'activité des cellules et le refroidissement passif qui permet enfin de conserver les calories dans ces conditions", confirme..

Il ne blâme pas non plus les poings rouges poussés à bout au retour, ni les phares longue portée et antibrouillards qui lui ont permis d'esquiver in extremis des animaux, vivants ou déjà écrasés. "Tous ces équipements n'ont pas rongé plus d'un kilomètre d'autonomie sur une distance de 150 km (2,4 A en 12 V pour tout ce qui est en service)", assure-t-il..

"La densité de l'air est la plus élevée quand il fait froid. C'est elle qui a eu l'impact le plus négatif sur l'autonomie. Je ne pouvais compter que sur 135 km au coin de la rue. parce que le froid que je prenais, je devais aller plus léger que d'habitude sur l'accélérateur », dit-il..

Au final, 4 recharges intermédiaires pour le trajet retour, en partie "pour pouvoir profiter des petites traversées à l'ouest de Lyon, sans avoir à prendre la tête de façon autonome", calcule-t-il..

Protégez-vous du froid: la gamme recommandée

Au final, ce n'est pas le vélo électrique qui a souffert du froid au retour, mais le pilote. «Le Zero a très bien fonctionné. D'autant que je n'ai pas complètement rechargé pendant le voyage », il est ravi..

Si vous dites que votre voyage hivernal est «éducatif», c'est surtout parce que vous savez désormais vous équiper pour limiter le froid que vous ressentez....

«En plus des poignées chauffantes, sans lesquelles j'aurais dû m'arrêter plus souvent pour m'échauffer, mon vélo est équipé de protège-mains. J'ai mis des gants d'hiver. Prendre plaisir à conduire cette saison n'est pas une bonne idée. Il est préférable d'emporter d'autres vêtements avec vous. Donc, malgré mon costume de randonnée doublé hiver (veste + pantalon), j'ai dû ajouter un pull et un polo au retour. Avec des bottes, la prochaine fois, je porterai des chaussettes plus épaisses et j'ajouterai des vêtements chauds à mes jambes », conseille-t-il..

«Le gilet airbag avec une connexion filaire reliée au vélo par un mousqueton m'a également aidé à me protéger du froid», ajoute-t-il....

Le dernier mot

"C'est plus facile pour moi de parcourir de longues distances sur une moto électrique que sur une voiture. Peut-être parce que les motos, à la fois thermiques et électriques, sont essentiellement moins adaptées pour parcourir 1 000 kilomètres ou plus en une journée", explique-t-il....

«J'ai remarqué que la moto à la mode est mieux perçue par les non-motocyclistes», conclut-il en rappelant ses longs voyages effectués en 2019, au cours desquels des gens venaient à sa rencontre lors des arrêts pour se ressourcer...

Automobile Propre et moi tenons à remercier Guillaume Deslandes pour ses commentaires spontanés..

Recommandé
Laissez Vos Commentaires