Principal » guide conso » Coronavirus : un plan de relance automobile très électrique à venir ?

Coronavirus : un plan de relance automobile très électrique à venir ?

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a confirmé une nouvelle impulsion pour l'automobile dans la crise du COVID-19, notamment à travers l'augmentation des aides à l'achat de voitures électriques.

Avec l'apparition du COVID-19 et le blocus imposé depuis près de deux mois, le marché automobile s'est effondré de 72% en mars et de 89% en avril, où les immatriculations de voitures électriques ont également chuté. Mais le gouvernement français ne déçoit pas le secteur.

Hybrides rechargeables concernés ?

Ce lundi 18 mai, Bruno Le Maire a confirmé l'élaboration d'un plan de récupération automobile. «Dans 15 jours, j'annoncerai un plan de soutien au secteur automobile», a assuré le ministre de l'Économie et des Finances de Franceinfo, «et plus tôt c'est mieux, pour favoriser la consommation et la transformation vers un modèle plus durable».

L'électricité aura une place prépondérante dans ces mesures. En effet, il évoque «un soutien notamment aux véhicules moins émetteurs de CO2, aux véhicules électriques». Si vous spécifiez la dernière catégorie, cela implique que les hybrides, en particulier les rechargeables, seront inclus dans l'éco-bon..

«Il faut faire de cette crise un levier pour accélérer la transition écologique», a ajouté Bruno Le Maire, voulant «inciter les Français à acheter des véhicules encore trop chers pour eux aujourd'hui»....

Remboursement du bon d'achat de 6000 € pour les entreprises ?

Aujourd'hui le bonus écologique est de 6 000 euros pour l'achat d'une voiture neuve à moins de 45 000 euros et de 3 000 euros entre 45 000 et 60 000 euros. Augmentera? Je ne suis pas sûr, d'autant plus qu'il est déjà accompagné d'un bon de conversion pour les maisons modestes, qui s'élève à 5 000 euros. Quant à la prime accordée aux entreprises, plafonnée à 3 000 euros à compter du 1er janvier, elle pourrait s'élever à 6 000 euros initialement alloués. C'est en tout cas le souhait de Luc Châtel, ancien ministre et président de la PFA (Plateforme Automobile).

"Il faut inciter l'achat de véhicules électriques avec un retour du bon à 6.000 euros pour les flottes, qui a été réduit de moitié en 2020 - c'était une erreur", précise l'ancien secrétaire d'Etat à l'Industrie à l'époque "et enfin, créer un bon de 2 000 euros pour les hybrides rechargeables, des véhicules made in France ». Il s'agirait donc d'un remboursement de l'aide valable jusqu'au 31 décembre 2017, à l'époque de 1000 euros.

Il prône également "un mécanisme de stimulation du marché plus large" via le bonus de conversion. Trois axes sont possibles: augmenter le nombre, le spectre des personnes intéressées ou élargir les véhicules éligibles. Enfin, tout cela correspond aux propositions envoyées par AVERE-France début mai. Que décidera l'Etat? Réponse probable avant la fin du mois.

Et vous, quelle mesure supplémentaire vous pousserait à acheter de l'électricité? ?

Recommandé
Laissez Vos Commentaires