Principal » actualités » Coronavirus : Quelle attention porter à votre voiture électrique immobilisée ?

Coronavirus : Quelle attention porter à votre voiture électrique immobilisée ?

Rien ne fonctionne mieux pour une voiture électrique que de courir presque tous les jours. Et c'est pour tirer le meilleur parti de la batterie avant qu'elle ne se détériore avec le temps. Mais si le véhicule doit être immobilisé pendant plusieurs jours, voire plusieurs semaines, certaines précautions doivent être prises. L'appel à restreindre les voyages au milieu de la pandémie nécessite de poser et de répondre à de bonnes questions.

Le temps change les batteries lithium-ion

Pour une utilisation dans un véhicule électrique, une batterie lithium-ion peut être utilisée pour une durée de vie d'environ 8 à 10 ans, et parfois même plus....

Avec une capacité énergétique inférieure à 75%, il est toujours possible d'utiliser les packages pour un stockage fixe, par exemple, avec des sources renouvelables intermittentes (éolien, solaire), des colonnes de charge rapide (pour éviter une connexion qui nécessite des abonnements coûteux et des travaux de génie civil ), vers un réseau domestique ou professionnel (en secours ou pour économiser sur la facture d'électricité).

Plusieurs causes peuvent causer des dommages supplémentaires aux batteries de traction, dont certaines proviennent de l'immobilisation des machines.

Entrepôt vide

Entre 1995 et 2005, il était conseillé de stocker les batteries de voitures électriques vides. Mais c'est avec la technologie nickel-cadmium qu'un tel scénario a été bénéfique pour la longévité, tant qu'aucun consommateur n'est actif....

Avec les batteries au lithium, il faut absolument éviter une décharge profonde qui se traduit par une tension d'environ 2,5 ou 3,3 V, respectivement pour les ions lithium et pour les polymères lithium-ion. Sinon, cela causera des dommages irréversibles en raison de réactions chimiques indésirables..

À l'extrême, ces dégradations peuvent avoir été à l'origine de l'étreinte des paquets, soit pendant le rechargement, soit après une longue période d'inactivité. Un phénomène de plus en plus rare qui tend à disparaître avec les progrès technologiques. En revanche, la perte définitive de cellules reste pertinente avec un stockage prolongé à vide ou presque vide.

N'oubliez pas 2 points: autodécharge des batteries lithium-ion de l'ordre de 3% tous les mois (valeur qui dépend de la chimie des éléments); les appareils de rechange consomment faiblement mais sûrement, directement ou indirectement, la batterie de traction.

100% archivage

Il est également déconseillé de stocker une batterie Li-ion à 100% de sa capacité. Même avec une auto-décharge, une telle pratique entraînerait un vieillissement prématuré des cellules...

Par exemple, cette Nissan Leaf 2011 a été exposée pendant 5 ans chez un concessionnaire avec une batterie pleine et en 2019, elle n'avait que 45 kilomètres d'autonomie. Ceci explique également la perte de capacité de 70%. d'autres facteurs, y compris une température ambiante constamment élevée entre 28 et plus de 35 ° C.

Dans tous les cas, les propriétaires de voitures électriques stockées pendant longtemps avec une batterie chargée signalent une perte d'autonomie précoce. Il n'était pas possible d'utiliser un téléphone mobile ou un appareil portable beaucoup plus tôt..

Cependant, il faut rappeler que même avec une batterie stockée dans des conditions optimales, une voiture électrique aurait perdu une partie de son autonomie en 5 ans sans être conduite, en raison de l'âge. Cependant, de manière beaucoup moins marquée.

50, 60, 75% ?

Quelle est la meilleure capacité énergétique à laquelle aspirer pour arrêter une voiture électrique pendant plusieurs semaines, mois ou années? De préférence entre 50 et 75%. Une plage suffisamment large pour ne pas alourdir le monitoring.

Sauf que les batteries lithium-ion fonctionnent mieux lorsqu'elles sont utilisées régulièrement. Pendant quelques semaines, il n'y a aucun problème à le laisser dans cette plage de valeurs. Mais si l'immobilisation dépasse un mois, vous devez prévoir de donner de l'activité au pack en le chargeant quelques dizaines de minutes de temps en temps et en faisant rouler le véhicule de temps en temps...

Et d'autant plus que la batterie auxiliaire 12 V peut s'épuiser au bout de quelques semaines. Cela est particulièrement vrai pour certains modèles de véhicules électriques, mais aussi et surtout lorsque cet équipement arrive en fin de vie. Avec une utilisation régulière du véhicule, ce phénomène est presque invisible. Mais avec quelques semaines d'immobilisation à des températures négatives, le vieillissement de l'accumulateur au plomb sera rapidement observé...

Conseils pour épuiser une voiture électrique

Dans la situation actuelle, qui ne nécessite de se déplacer que lorsque cela est strictement nécessaire, il peut ne pas être très facile de parcourir quelques dizaines de kilomètres pour réduire un peu le niveau de charge...

Cependant, l'idéal serait de prêter la voiture à une personne qui a absolument besoin d'un véhicule pour un ou plusieurs déplacements prioritaires. Tant que nous nous assurons qu'aucune personne affectée par ce problème ne transmet ou ne reçoit le virus Covid-19.

Une autre possibilité est de faire fonctionner les services électriques les plus exigeants, comme le chauffage, en prenant soin de laisser les fenêtres ouvertes. Plus la capacité de la batterie est élevée, couplée à un dispositif efficace (pompe à chaleur), plus le temps nécessaire à cette opération est long..

Flottes professionnelles

Ce qui est vrai au niveau individuel l'est encore plus pour une entreprise qui possède une flotte de voitures électriques.

A l'exception des modèles équipés d'une batterie Bolloré LMP équipant les Bluecar et dérivés (Bluesummer et Citroën e-Méhari), il n'est pas recommandé de laisser les véhicules électriques connectés pendant plusieurs semaines ou plusieurs mois sans conduire...

À l'exception des machines équipées de dispositifs permettant d'arrêter la charge à un niveau de remplissage supérieur à 80%. Une précaution qui vaut également pour les électriciens non professionnels. Une telle automatisation est susceptible de faciliter la gestion actuelle des crises

...

si nous l'avons déjà planifié.

Demain: le V2X

Avec un chargeur bidirectionnel il sera bientôt possible (c'est déjà le cas de quelques privilégiés), à commencer par les professionnels, de puiser l'énergie des batteries de voitures électriques pour soutenir le réseau national si nécessaire (V2G = Vehicle to Grid), la maison (V2H = Vehicle à la maison) ou un bâtiment (V2B = Vehicle to building).

Par conséquent, pour les machines qui seront connectées via un tel système, toutes nos recommandations seront dépassées et représenteront un grand pas en avant. Les sacs à dos seront ainsi périodiquement soumis à un exercice vital, connaissant, jusqu'à plusieurs fois par jour, les phases de déchargement, recharge et repos..

Pour résumer

En conclusion, seulement pour quelques semaines d'immobilisation, il est conseillé de maintenir la batterie de votre véhicule électrique à un niveau de charge compris entre 50 et 75%.

Si cette situation doit durer au-delà d'un mois, pensez à donner une certaine activité à la batterie avec des opérations de charge et de décharge alternées. Et en restant dans cette gamme d'énergie.

Recommandé
Laissez Vos Commentaires