Principal » guide conso » Conduite en état d’ébriété : les 5 meilleures astuces de pro

Conduite en état d’ébriété : les 5 meilleures astuces de pro

La sécurité routière fera son apparition, nous y voilà conseils pour mieux conduire avec de l'alcool dans le sang ! Au lieu de cela, passons à la réalité de la conduite en état d'ébriété, le tout avec un peu d'humour. Être détendu au volant est essentiel pour bien se concentrer sur la route et bien réagir en cas de danger !

Les 5 meilleurs conseils de professionnels pour conduire avec quelques grammes d'alcool

...

à mansalva

On pourrait dire que conduire avec deux verres de Vodka, trois de Gin et trois de plus de Ron n'est pas une discipline pour tout le monde. Cependant, un bon nombre de cow-boys le comprennent obtenir cette performance après avoir suivi cette courte liste, vous ferez presque croire à vos passagers que la route que vous empruntez normalement n'est pas une route de montagne !

  1. Les bonnes conditions: Conduire en état d'ébriété ne s'improvise pas, bien au contraire. Bien qu'ils ne seront pas d'une grande aide en cas de contrôle de police, il est toujours conseillé d'apporter des documents, tels que votre permis de conduire et votre certificat d'immatriculation, avec vous. Démarrez ensuite le moteur et ouvrez les vitres si le temps le permet. Avoir de l'air vous fera beaucoup de bien! L'utilisation de la ventilation / climatisation peut être remplacée ou combinée selon les besoins du cycliste. Le pilote peut également solliciter l'attention de son copilote s'il en a trouvé un. Aussi, la musique dynamique comme le disco, la danse ou le métal est fortement recommandée, il ne s'agit pas de perdre sa vigilance et de baisser la garde. Et le dernier point souvent négligé: la ceinture de sécurité et l'allumage des lumières !
  2. Tempérament de conduite avec de l'alcool, il est très facilement comparable à celui requis pour une conduite sûre dans la neige. Conduire en douceur et ne pas avoir de bloc de béton à la place de votre pied évitera de nombreux problèmes. Imaginez, le pare-brise devenu opaque au contenu de votre estomac dont vous venez de décider de sortir peut être critique et les essuie-glaces ne vous aideront pas.. !
  3. Le chemin est votre ami: Bien qu'il soit difficile de croire en cette situation, s'installer (d'une manière ou d'une autre) sur des indices visuels comme des marques au sol peut vous aider à rester sur la bonne voie. Les feux de signalisation, dans le cas d'un itinéraire connu, peuvent également être utiles pour évaluer les distances comme tout autre objet que votre mémoire a marqué.

    ...

  4. Un peu de paranoïa ne fera pas de mal: vous devrez écouter constamment! En fait, avec la quantité d'alcool que vous avez bu, le bruit extérieur est plus difficile à percevoir et à distinguer. Le but sera donc de lutter avec votre abstraction multipliée par dix et la faible durabilité de votre mémoire...
  5. Retrouver des forces: En fonction de la durée de l'expédition, le pilote veillera à apporter un goûter le jour de son dernier repas. On ne conduit pas ivre avec un estomac plein de liquide, putain !

Et maintenant je nous souhaite la meilleure des chances !

Recommandé
Laissez Vos Commentaires