Principal » voitures » Citroën ë-C4 : nous avons imaginé le futur crossover électrique de la marque

Citroën ë-C4 : nous avons imaginé le futur crossover électrique de la marque

A partir du 30 juin, Citroën renforcera encore sa présence sur le segment des voitures électriques avec la nouvelle génération de la C4. Nous avons pris l'initiative d'imaginer la silhouette du prochain modèle à travers des illustrations exclusives.

À l'instar des autres marques du groupe PSA, Citroën entame sa transition énergétique. Cependant, la marque Chevron ne propose pour l'instant que des voitures électriques appartenant à des segments de niche, comme l'utilitaire ë-Jumpy ou la récente Ami, une voiture sans permis à prix réduit. . Citroën profitera donc de la prochaine génération de C4 pour proposer la technologie électrique à plus grande échelle...

De la berline compacte au multisegment

Apparue en 2004 pour remplacer la Xsara, la Citroën C4 prend la forme d'une berline compacte, alors en demande à l'époque. Equivalente à la Peugeot 307/308, la compacte a commencé à évoluer au fil des années et en fonction des demandes du marché. La Citroën C4 Aircross, relativement réservée, a poussé la C4 vers la grille de départ, qui a finalement cédé la place au C4 Cactus, seul représentant de la marque sur le segment C..

La prochaine génération ne changera pas de stratégie et ne prendra donc pas la forme d'une Peugeot 308 retravaillée en termes d'esthétique. La Citroën C4, et son homologue électrique ë-C4 qui nous intéresse aujourd'hui, appartiendraient au segment des crossover. Mais la marque Chevron va encore plus loin dans le crossover de genre..

Une évolution dans la continuité

Comme le montrent les premières «photos espions» des modèles en développement, la Citroën ë-C4 sera à mi-chemin entre la berline compacte et le petit SUV au drapeau fugitif, comme un coupé. Comme prévu, il reprendrait le langage stylistique de la marque mais apporterait de nouvelles lignes, comme l'a récemment indiqué Vincent Cobee, PDG de Citroën..

Avec ces confidences, nous avons pris la liberté d'imaginer à quoi ressemblerait la prochaine électrique de la marque. L'arche serait presque similaire au C5 Aircross ou au C3 actuel, mais prendrait un aspect plus froissé, comme le trait de crayon dramatique du concept 19_19. Pour renforcer son aspect dynamique, le crossover adoptera également des plis de carrosserie sur les pare-chocs et les portes. Un élément de style jamais vu auparavant.

Formes torturées par derrière

Beaucoup plus camouflée, la poupe devrait se démarquer davantage sur ce modèle. Inspirées du concept ci-dessus, les lumières présenteraient un design plus tortueux, avec deux bandes LED proéminentes, évoquant les sourcils froncés d'un oiseau vengeur du jeu Angry Bird. La lunette arrière fendue, aux portes du mouvement stylistique Kamm-Tail, pourrait évoquer le style de la Citroën GS, sage berline familiale des années 70/80. Les moins nostalgiques reconnaîtront une apparence Toyota C-HR, voire une forme Mitsubishi Eclipse Cross qui ne peut être assumée.

Les informations intérieures sont beaucoup plus rares pour le moment. En revanche, le constructeur devrait en profiter pour rattraper son retard et installer les dernières technologies à bord de la Citroën ë-C4: l'instrumentation pourrait être entièrement numérique et un écran tactile central permettra d'accéder au système de contrôle. infodivertissement. Le confort sera à bord, avec une ambiance raffinée soutenue par la douceur de la suspension à butées hydrauliques.

Une plateforme eCMP et près de 320 km d'autonomie pour le ë-C4

La Citroën ë-C4 sera basée sur la nouvelle plateforme eCMP du groupe PSA, déjà utilisée par le duo Peugeot e-208 / e-2008 ou la DS 3 Crossback e-Tense. Capable de recevoir des moteurs essence et diesel traditionnels, il convient également aux moteurs électriques. Si la stratégie d'électrification interne du groupe reste rigide, le crossover devrait embarquer sur les équipements déjà connus, avec un moteur électrique de 136 ch pour 260 Nm de couple. Il sera couplé à une batterie de 50 kWh, pouvant pointer vers une autonomie WLTP proche de 320 km, comme sur la Peugeot e-2008.

Les possibilités de charge seraient également similaires, avec un chargeur embarqué de 7,4 kW (11 kW en option) pour la partie charge de maintien et une prise CCS Combo pouvant atteindre une limite de 100 kW dans une station de charge rapide . . Dans ce dernier cas, une charge à 80% peut nécessiter 30 minutes d'immobilisation..

Rappelons que le lever officiel du rideau sur cette nouvelle génération de Citroën C4 aura lieu le 30 juin en début d'après-midi. En attendant, vous pouvez donner votre avis sur notre premier aperçu graphique du crossover électrique?..

Recommandé
Laissez Vos Commentaires