Principal » voitures » CES 2020 : Hyundai présente un taxi volant Uber et une navette autonome

CES 2020 : Hyundai présente un taxi volant Uber et une navette autonome

Taxi volant Uber CES 2020 Hyundai S-A1

Dans sa vision de la mobilité électrique urbaine, le constructeur coréen Hyundai présente un drone made with Uber à Las Vegas, ainsi qu'une navette sans conducteur.

Le CES salue la mobilité du futur depuis dix ans. Plus récemment, l'événement de Las Vegas a vu une prolifération de projets impliquant des drones, mais une combinaison des deux émerge ici....

Au lieu de présenter un véhicule, Hyundai a choisi de mettre en avant tout un écosystème de mobilité électrique urbaine. Appelé romantiquement "UAM-PBV-HUB", il comprend un drone de passagers S-A1 qui agit comme un taxi volant et une navette S-Link autonome. Il est complété par une gare (ou hub) qui relie les deux moyens de transport.

Un drone qui pourrait démarrer en 2023

Le taxi volant de Hyundai (également appelé eVTOL) s'inscrit dans le projet de service aérien d'Uber. La société américaine prévoit d'opérer avec des drones de passagers à partir de 2023, via Uber Elevate. Le drone à 4 rotors est 100% électrique et peut transporter jusqu'à 4 personnes en plus du pilote. A plus long terme, il se libérera de ce dernier, devenant totalement autonome. Il évite également les zones très denses et encombrées, reliant par exemple des aéroports ou des poteaux externes en quelques minutes.

Quant à la navette S-Link, elle ne doit pas être vue comme un simple minibus. Autonome et électrique, il se veut être un lieu de vie et de travail sur roues. Hyundai a également de nombreux usages, comme une extension de bureau, une clinique mobile ou encore un restaurant nomade. Nous sommes proches de la proposition de Rinspeed Snap de l'année dernière. Cependant, le fabricant n'a fourni aucun détail sur le moteur ou les batteries. En effet, bien que personnalisables et de 4 à 6 mètres de long, ces navettes ne sont actuellement pas destinées à la commercialisation...

Pour relier le tout, ces machines à plastifier entrent et sortent de "hubs" spécifiques, qui font office de port et de gare routière. Ces espaces ont également été conçus pour devenir un musée ou un complexe médical si nécessaire. Une vision originale de la mobilité urbaine, mais qui nécessite une grande surface d'installation, réservant ainsi cette solution aux villes nouvelles ou aux quartiers transformés.

Recommandé
Laissez Vos Commentaires