Principal » guide conso » Bientôt la fin des Smart électriques made in France ?

Bientôt la fin des Smart électriques made in France ?

En clair, alors que les Français espèrent de plus en plus acheter des véhicules made in France, le choix se rétrécit. !

Selon les différents médias diffusant actuellement l'information, la rumeur a commencé avec la CGT, émue à juste titre par le sort des près de 1 500 salariés travaillant sur ce site mosellan...

Les Smart Fortwo et Fortwo Cabriolet, désormais exclusivement électriques, quittent l'usine de Hambach. On savait déjà qu'à partir de 2022 ces citadines disparaîtraient au profit de modèles connectés plus modernes et haut de gamme assemblés en Chine par la joint-venture Smart Automobile Co., Ltd créée avec le groupe Zhejiang Geely...

Cependant, les salariés lorrains sont restés sereins, ayant accepté de mettre beaucoup d'efforts dans le poste à partir de 2015, avec de bonnes perspectives de poursuite de l'activité. Dès la rentrée prochaine, 3 véhicules avec la marque étoile Mercedes, dont le SUV électrique EQA, une variante du GLA, entreront en production sur le site....

Au milieu des rumeurs croissantes et des demandes des médias, Daimler a publié un communiqué confirmant son "intention d'engager des discussions sur la vente de son usine automobile de Hambach, en France, dans le but de donner au site les meilleures perspectives possibles" . 'futur possible ".

Il y a deux raisons à cette action: la volonté d'avoir des sites décarbonés au plus vite et les effets de la crise sanitaire du Covid-19 sur l'économie qui "créent de nouvelles conditions-cadres sur le marché" qui nécessitent l'optimisation "du réseau du production mondiale ".

Comment le nouveau gouvernement va-t-il réagir à cette annonce ?

Opinion de l'auteur

Nous ne pouvons pas être complètement indifférents à ce qui se passe actuellement à Hambach, à Smartville..

Chez Daimler, en matière de voitures particulières, c'est en fait le programme Smart qui a donné au groupe sa légitimité dans la mobilité durable: micro-citadines performantes, production sur le sol national, première marque à convertir toute sa production en électricité. etc..

L'abolition de la centrale de Lorraine rend inévitablement la future production d'électricité moins attractive pour les automobilistes français.

Après le projet avorté de PSA de faire venir des salariés espagnols et polonais en France, dans son usine en charge de la production de modèles électriques, et l'annonce de l'arrêt de la production de la Renault Zoé à Flins-sur-Seine, ce nouveau couteau dans les efforts du gouvernement pour déplacer la production en France apporte une nouvelle amertume difficile à digérer.

Philippe SCHWOERER

Recommandé
Laissez Vos Commentaires