Principal » voitures » Audi : 4 plateformes et une A5 électrique dans les cartons

Audi : 4 plateformes et une A5 électrique dans les cartons

A l'image du groupe Volkswagen, la filiale Audi accélère ses projets dans le domaine de l'électrification. Lors d'un événement organisé en Allemagne, la marque nous a présenté ses ambitions et un nouveau prototype de berline de plafond électrique de type A5 basé sur la plateforme PPE...

Le constructeur de l'anneau nous a invités dans une ancienne centrale électrique. Un symbole, car Audi a détaillé un peu plus ses objectifs en termes de modèles électriques lors d'un "TechDay" qui comprend notre test des hybrides rechargeables TFSI et.

Jusqu'à 590 ch pour l'e-tron GT 70 quattro en 2020

5 modèles et 4 plates-formes d'ici 2021

Cela pourrait vous surprendre, mais l'entreprise basée à Ingolstadt proposera 5 modèles électriques d'ici 2021, sur 4 bases différentes. Contreproductive à première vue, cette stratégie peut s'expliquer par plusieurs paramètres. Premièrement, l'e-tron, le fer de lance suralimenté d'Audi, est un dérivé de la base thermique MLB pour répondre rapidement à la demande d'un modèle électrique. Par conséquent, le SUV dispose de sa propre plate-forme MLB evo, sur laquelle sera également construite l'Audi e-tron Sportback...

La deuxième plate-forme est J1. Privée et initiée par Porsche pour la Taycan, elle se prêtera à la berline e-tron GT 70 quattro, attendue au mieux fin 2020. Comme son cousin de Zuffenhausen, elle aura un châssis bas. Le constructeur indique qu'il sera disponible en deux versions: en plus de la configuration haut de gamme 590 ch avec trois moteurs et une batterie de 90 kWh, une e-tron GT 60 quattro plus abordable sera disponible avec un seul moteur avant en plus de l'arrière. . Les batteries de différentes tailles sont également considérées.

Le concept Audi Q4 e-tron

Lancée par Volkswagen ID.3, la plateforme MEB sera également utilisée par Audi. Par conséquent, il sera utilisé dans le prochain e-tron Q4 en 2021, ainsi que dans SEAT et Skoda. Cet équivalent électrique du Q3 a été présenté en concept au salon de Genève en mars. Il aurait l'avantage «d'un habitacle de la taille d'un Q5» selon Audi, grâce à l'absence du moteur thermique encombrant. Deux autres silhouettes figurent dans les illustrations proposées, une berline et un crossover. Combattre la Tesla Model 3 (et la BMW i4) ainsi que la Model Y? Il y aura d'autres variantes, des modèles quattro avec deux moteurs (un sur chaque essieu) et une propulsion arrière.

Enfin, la quatrième et dernière plate-forme, la PPE, constituera la base des grands SUV et berlines du constructeur, dans des segments supérieurs aux véhicules conçus sur la base du MEB. En résumé :

  • MLB Evo : base de transition, inaugurée par e-tron en 2019, e-tron sportback en 2020
  • D1 : modèles sportifs, débuts fin 2020 avec l'e-tron GT
  • MEB : modèles compacts, débuts en 2021 avec le Q4 e-tron
  • EPP: modèles familiaux / de luxe, débuts en 2021

EPI: minimum 4 modèles fournis

Cela signifie «Premium Platform Electric», cette base est modulaire, comme le SEM. Il offrira une flexibilité de conception dans trois domaines: longueur, largeur et hauteur. De cette manière, la batterie peut être adaptée au modèle prévu. Comme les modèles avec la plate-forme MEB, les variantes quattro avec des moteurs simples et jumeaux jusqu'à 475 ch. Il y aura également une direction à quatre roues.

Quatre modèles programmés pour cette plateforme EPI

Pour nous donner un aperçu des futurs véhicules basés sur cette plateforme, Audi a dévoilé un modèle unique à huis clos. Sans appareil photo, nous n'avons pas été en mesure de capturer ce qui ressemble à un A5 Sportback légèrement mis à jour. La façade élégante est complétée par une grande calandre inversée (couleur carrosserie, soulignée de noir). L'arrière évoque l'e-tron GT, les flancs et les seuils plus proches du SUV e-tron. Celles-ci sont plus sombres que le reste de la carrosserie, car «la technologie doit rester visible», déclare Jurgen Loffler, designer Audi. Il n'y a pas d'intérieurs, le modèle est plein..

Voici le modèle qui nous a été présenté dans son intégralité, partiellement couvert ici

En fin de compte, ce n'est qu'un exemple, pas une certitude qu'un e-tron A5 épaissira les rangs. Cependant, la vidéo associée nous montre quatre types de véhicules en studio: une berline type A5 ou même A7, un pick-up type A6 Avant, un crossover et un SUV...

Plug-in hybride et aussi hydrogène

Pour atteindre les objectifs de l'Accord de Paris, Audi vise la neutralité carbone d'ici 2050 tout au long de son cycle de production. Cela se fera progressivement, avec un premier niveau de réduction de 30% des émissions de dioxyde de carbone en 2025 par rapport à 2015...

La marque a pour objectif de lancer 30 voitures électriques d'ici 2025. Parmi celles-ci, «20 seront entièrement électriques», précise le constructeur, et les dix autres seront des hybrides rechargeables. Ces modèles devraient représenter environ "40% des ventes totales".

Confirmation, le futur A3 sera renouvelé en rechargeable, avec le nom TFSI e

Pour cela, les véhicules électriques seront fondamentaux, mais aussi les hybrides rechargeables. Les modèles TFSI e, que nous avons testés, feront rapidement leur chemin. Aussi A3, Q3 et Q3 Sportback TFSI et devraient commencer en 2020.

Enfin, l'hydrogène aura également sa part, bien qu'il ne soit pas inclus dans les présentations d'aujourd'hui. Une petite série de véhicules à pile à combustible sera lancée "au début de la prochaine décennie". Bien que le constructeur automobile ne fournisse pas d'indications sur le type de véhicule adapté à la technologie, un SUV serait en développement. Comment concurrencer le futur BMW X5 iNext Hydrogen ou l'actuel Hyundai Nexo.

Recommandé
Laissez Vos Commentaires