Principal » voitures » Après Covid-19 : des vacances taillées pour les voitures électriques ?

Après Covid-19 : des vacances taillées pour les voitures électriques ?

«Les Français voyageant pour les vacances», menée début juin dernier par OpinionWay pour le compte de Norauto, est une enquête qui met en évidence l'envie de vivre des séjours plus courts, moins lointains et plus paisibles. Idéal pour les voitures électriques ?

Une question d'autonomie et de recharge

Pour de nombreux conducteurs encore, le passage aux voitures électriques est bloqué en raison des longues distances à parcourir en vacances. Avant de franchir le pas, ils ressentent le besoin d'une plus grande autonomie et / ou d'un réseau de recharge national efficace et toujours disponible. Malgré le rayon d'action en constante augmentation, dépassant de plus en plus les 300 kilomètres utiles, les bornes de recharge rapide sont encore insuffisantes, même en l'absence d'un grand couloir autoroutier..

En 2020, suite à la crise sanitaire du coronavirus, de nombreux automobilistes français (29%) souhaitent réduire la distance entre leur domicile et leur destination, ainsi que leur vitesse moyenne. À tel point que les modèles électriques compacts et polyvalents actuels sont parfaitement capables de faire des voyages.

11% du panel (échantillon de 1042 personnes âgées de 18 ans ou plus sélectionnées selon la méthode des quotas: sexe, âge, CSP, lieu de résidence) comprenait également des utilisateurs individuels de voitures interrogés pour indiquer un changement de véhicule. pour un modèle plus écologique (électrique, hybride).

Bulle de protection

L'avion, le bus et le train ne sont pas très appréciés cette année pour se rendre sur votre lieu de vacances. Les répondants sont 87% (77% premier choix) en faveur de la voiture, la maison massivement (70% premier choix), qui apparaît comme une bulle protectrice contre le virus qui continue de croître en France..

Au final, 49% des répondants sont plus préoccupés que d'habitude par leur santé lorsqu'ils optent pour les «voyages plus protecteurs», soulignant «se distancer à travers un seul véhicule, porter un masque et limiter le nombre de visiteurs dans les espaces publics. "C'est probablement la raison pour laquelle le covoiturage reste marginal (4% dans la première option).

A ces barrières s'ajoutent des incertitudes sur le fonctionnement des transports en commun cet été: réouverture des aéroports, suppression des trains, etc. Provincial (90%, contre 75% pour les résidents d'Ile-de-France) et 50-64 ans (91%) sont les catégories les plus liées à l'utilisation de véhicules particuliers..

Plus lent, moins cher

Tout aussi compatibles avec les voitures électriques, même en les favorisant souvent, sont les autres options qui, selon les Français, feront plus cette année pour leurs vacances d'été: moins chères (routes gratuites, mode de transport moins cher) pour 30% du panel. , plus respectueux de l'environnement (25%), et plus de liberté (besoin d'autonomie de mouvement grâce à un seul véhicule).

Pour 26% des répondants, les vacances seront des «jours ici et là», dans un rayon de moins de 100 kilomètres autour de la maison. De plus, 38% des Français prévoient de voyager à moins de 500 km de chez eux (16% pour les longs week-ends, 22% pour une coupure d'au moins une semaine complète). Au final, au-delà de la catégorie automobile, 32% des répondants estiment que cela ira moins loin cet été..

Petit plaisir principal mis en avant cette année (35%): "Un pique-nique à la campagne", pour se sentir immédiatement en vacances "dans un coin tranquille ou sur un belvédère".

Équipement 2020

Si l'équipement habituel pour se sentir bien en vacances reste en tête de l'enquête OpinionWay pour Norauto (assez pour écouter de la musique = 45%, 13 points de moins; Un frigo plein de bonnes choses = 41%, arrêté; Une demande pour éviter les embouteillages ou erreurs de voyage = 39%, en baisse de 8 points), disposant de masques de protection et de gel hydroalcoolique, il a atterri au classement (34%) en 4ème position, devant la visière, jeux et coffre sur le toit.

Enfin, 55% (41% modèle classique; 14% avec assistance électrique) des Français envisagent de faire du vélo. L'utilisation de la location est principalement destinée à ceux (1 sur 2) qui pratiqueront la VAE, contre 1 suiveur interviewé sur 6 de modèles purement mécaniques.

Opinion de l'auteur

Tout le monde connaît les limites des sondages.

Dans ce cas, il existe un risque élevé de déplacement des chiffres. Pouquoi ? Tout simplement parce que l'enquête a été menée dans les premiers jours de juin, alors que le manque de raffinement était encore dans sa première phase..

Un grand nombre de Français avaient des idées très fortes sur ce qu'ils allaient faire après cet épisode de santé. En effet, on assiste déjà à un affaiblissement marqué de cette dynamique. Sauf pour l'acquisition de véhicules électriques bénéficiant d'aides d'État.

Quelques sages décisions concernant les habitudes de vacances françaises auraient pu être ajoutées. Penser à un pique-nique est une bonne chose. Cette idée peut avoir été complétée par le désir, par exemple, de faire une halte en chemin pour visiter un musée ou tout autre point d'intérêt....

Il en va de même pour l'achat de voitures plus vertueuses pour l'environnement. Il aurait été intéressant de creuser un peu plus dans les différentes architectures qui intéressent les automobilistes français juste avant les vacances d'été..

En tout cas, les projections qui anticipent cette enquête montrent que la voiture électrique pourrait déjà être imposée pour vivre les vacances, simplement en les facilitant...

Philippe SCHWOERER

Recommandé
Laissez Vos Commentaires