Principal » guide conso » 45 bornes rapides dans les Landes : un choix visionnaire

45 bornes rapides dans les Landes : un choix visionnaire

Sydec est sans aucun doute le seul syndicat de l'énergie à avoir opté pour un pourcentage aussi élevé de bornes rapides pour la recharge de véhicules hybrides électriques et hybrides rechargeables dans les Landes. Le Directeur Technique Adjoint du Pôle Energie, en charge du programme de déploiement du terminal, Eric Dubertrand confirme encore ce choix près de 2 ans après l'ouverture de la dernière station (décembre 2017).

Un réseau stabilisé de 92 bornes de recharge

«Aujourd'hui, le réseau de recharge de Sydec compte 92 bornes: 45 rapides + 47 accélérées. C'est le choix des élus qui pensaient, lors de l'élaboration du masterplan en 2015, que les temps de recharge seraient déterminants pour favoriser la mobilité électrique. Il s'agissait également de prendre en compte la diversité des modèles de voitures sur le marché pour que chacun puisse s'y connecter avec les connecteurs T2, CHAdeMO et Combo CCS », précise Eric Dubertrand..

Ce parc est maintenant stabilisé. Il n'est actuellement pas envisagé de poursuivre la mise en œuvre du programme initial qui a duré toute l'année 2017, à partir de fin 2016. «Nous sommes actuellement dans une phase d'observation de l'évolution du réseau», commente le directeur technique.

Taux de fiabilité: 90%

«Nous avons choisi des bornes de recharge rapide de 50 kW avec stockage. Une solution indispensable pour éviter d'avoir à faire face à un abonnement électrique prohibitif. Lorsque le niveau d'énergie dans la batterie de la station de charge le permet, la puissance de charge est de 50 kW. Sinon, il tombe à 36 kW », explique Eric Dubertrand..

Une seule recharge a été choisie à la fois. Le réseau rapide se compose de terminaux EVTronic. «A cette époque, nous avions reçu un excellent soutien de cette société implantée dans notre région», rappelle notre contact..

"Nous pensons que la flotte rapide est d'une bonne fiabilité, avec un taux moyen de 90%", ajoute-t-il. Les chiffres lui donnent la raison, car au moment de notre entretien il ne manquait que 4 chargeurs de 50 kW..

Des adaptations ont été apportées, ainsi que des mises à jour logicielles, notamment pour le bon fonctionnement de nos terminaux avec les nouveaux modèles de voitures électriques », révèle notre interlocuteur...

Les terminaux rapides sont les plus utilisés

«En 2018, 3 300 recharges ont été effectuées dans notre réseau. Pour 2019, nous avons décidé de multiplier ces chiffres par 2. Les terminaux rapides sont 4 fois plus utilisés que les terminaux rapides. Cela montre que nous avons pris la bonne décision et que les utilisateurs ont besoin de recharges courtes en termes de temps de connexion », estime Eric Dubertrand...

«Nous avons remarqué que 20% de nos abonnés au réseau ne résident pas dans notre département. Cet été, pendant les vacances d'été, nous avons enregistré des pics d'utilisation. Avec les touristes arrivant en voiture électrique, nous avons doublé le nombre de recharges par rapport à juin », calcule-t-il..

MObiVE alimenté par l'énergie verte

Les terminaux landais font partie du réseau MObiVE créé avec 4 autres départements de l'ancienne région Aquitaine: Dordogne, Gironde, Lot-et-Garonne et Pyrénées-Atlantiques. Il a impliqué à la fois la mutualisation de la gestion des infrastructures et la création d'achats collectifs pour environ 700 stations, dont une soixantaine de rapides (de 2 à 6 par département, sans compter les Landes).

L'investissement a été financé en partie par l'Ademe et la région. Ce réseau bénéficie également d'une offre verte via le fournisseur d'électricité Direct Energie.

«Chacun des 5 syndicats de l'énergie était autonome dans le choix du nombre de terminaux rapides et accélérés. Depuis lors, poussés par notre expérience, certains ont ajouté des chargeurs rapides avec mémoire. Mais ce sont surtout les départements qui sont désormais connectés à notre région élargie de Nouvelle-Aquitaine, qui s’inspireront de notre réseau pour installer bon nombre de terminaux rapides », se satisfait Eric Dubertrand..

Bonne nouvelle, car certains de ces territoires étaient jusqu'à présent un peu absents du réseau national.

Visite électrique de la Nouvelle-Aquitaine

Les positions prises par Jean-François Villeret pour la recharge rapide, organisateur du Circuit électrique Nouvelle-Aquitaine, sont une autre motivation pour les départements désormais équipés d'IRVE. La huitième édition, prévue du 16 au 18 septembre, démontrera également qu'il est désormais possible de faire plus de 400 kilomètres par jour sur un véhicule électrique sans aucun problème....

Le fondateur de TVE a quelques chiffres qu'il nous a donnés: «10 terminaux rapides dans les Deux-Sèvres dont celui de Limalonges où nous passerons mardi matin; 7 rapides et 2 ultra rapides en Haute-Vienne; 57 rapides et 1 ultra-rapide en Charente-Maritime ".

La région vient également de lancer un appel à projets pour une distribution régionale complémentaire dans des terminaux de 50 kW et 150 kW..

Inauguration en 2017 à NAET

«En septembre 2017, nous avons ouvert notre premier terminal rapide à Dax lors du passage de ce rallye. Les besoins de recharge des concurrents nous avaient permis de réaliser un bon test en situation réelle de nos stations récemment mises en service », se souvient Eric Dubertrand..

«Cette année nous participons toujours à cet événement, notre département a traversé deux fois, d'abord du nord au sud puis dans l'autre sens le 18. A Mont-de-Marsan il y aura un atelier à cette occasion. pro [NDLR: conférence sur la transformation des flottes d'entreprises et des communautés]. Avec les communautés des communes, nous organisons également périodiquement des événements liés au développement durable et à l'avenir de la mobilité », ajoute notre interlocuteur..

De plus, c'est en étroite collaboration avec ces communautés que les sites pour l'installation de nos bornes de recharge ont été choisis », insiste-t-il...

Voitures électriques à Sydec

«Nous avons commencé à nous équiper de voitures électriques chez Sydec avec une Peugeot iOn. Cela fait 5 ans. En 2017, il a été rejoint par une Renault ZOE que j'utilise régulièrement. Je suis un grand utilisateur de ces véhicules. Désormais, les agents demandent régulièrement au syndicat d'acheter et d'utiliser des voitures électriques. Ils sont désormais convaincus de la fiabilité, de la facilité d'utilisation et de l'autonomie suffisante de ces véhicules », témoigne Eric Dubertrand...

«En matière de mobilité électrique, nous traversons les frontières les unes après les autres. A la fin de l'année nous lancerons un marché pour nous équiper de voitures neuves et de petits utilitaires électriques », révèle le directeur technique..

Des projets pour développer la mobilité de l'hydrogène et du gaz naturel? "Il y a des projets privés, mais pour le moment rien au niveau de Sydec", conclut notre interlocuteur..

Automobile Propre et moi remercions chaleureusement Eric Dubertrand pour son témoignage et sa réactivité..

#video_insert_place
Recommandé
Laissez Vos Commentaires